StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Dark Maul - L'Ombre du Chasseur
  • Titre original Darth Maul - Shadow Hunter
  • Genre Roman
  • Univers Legends
  • Année et période -33 (Emergence de l'Empire)
  • Auteur(s) Michael Reaves
  • Couverture David Stevenson
  • Traducteur(s) Jean-Marc Toussaint
  • Synopsis : Dark Sidious a conclu une alliance avec la Fédération du Commerce afin d'organiser le blocus de la planète Naboo, l'objectif ultime étant de faire plier la République sous son joug. Mais un des Neimoidiens manque à l’appel. Flairant la traîtrise, le Seigneur des Sith envoie son champion, Dark Maul, traquer le félon, qui a l’intention de vendre un artefact contenant des informations qui compromettraient assurément le bon déroulement de la machination. L’acheteur pressenti, le trafiquant d’informations Lorn Pavan, ne se doute pas que de son intérêt dépend sa vie, car son nom se retrouve rapidement sur la liste des personnes à éliminer mise à jour par Maul. Vu la situation, l’aide de son étrange droïde et d’une Padawan anonyme sera-t-elle suffisante ?
  • Note du staff SWU
     (84 % - 4 commentaires)
  • Note des internautes
     (87 % - 36 commentaires)
     (86 %)
    I - « En rouge et noir, j’exilerai ma peur, j’irai plus haut que ces montagnes de douleur »
    (Janne Mas, Apprentie Sith)
    Dans la quasi totalité des romans Star Wars, les Jedi nous ont franchement fait chier avec leur philosophie : « Non je ne serai pas l’agresseur. » ; « Il n’y a pas de mort, il n’y a que la Force. » ; « Le Côté Obscur nuit gravement à la santé. » ; « Pas touche ! »… Autant de conneries qui justifie pleinement le nombre de guerres qui leur sont tombés sur la gueule.
    Et bien ceux qui trouvaient que les charmants garçons que sont les Seigneurs de Sith n’étaient pas assez montrés du doigt vont être ravis puisque le représentant le plus… « spectaculaire » (ouais, on va dire ça…) de cet ordre à désormais un hardcover entier pour nous apprendre en dix leçons comment répandre le mal.
    Ce roman offre un réel renouveau en nous permettant de « comprendre » les Sith et surtout Maul bien entendu, ce qui est tant mieux puisque on ne pouvait pas dire grand chose sur lui dans TPM si ce n’est que Sidious était son marionnettiste et qu’il n’avait pas trop les Jedi dans le cœur. Impressions confirmés dans ce livre ou l’on apprends du Maul (ou Momo) qu’il aimerait bien se taper du Windu au petit dej’ et ou il ferait tout pour son maître, même se donner la mort ou se travers tir, s’il lui demandait, une soumission totale, quoi… ce qui le fait un peu passer pour un tocard, quand même, le gars. La preuve en est qu’il doit poursuivre durant tout le bouquin les deux zentils de l’histoire qui, même s’ils font pâle figure face à Momo, ont avec eux l’allié suprême : le scénariste. Reaves leur donne de sacrés coups de pouce pour rester en vie quelques centaines de pages avant de finalement abattre sa ô combien surprenante. Oui, c’est de l’ironie.


    II – Le premier Polard Star Wars
    Le style employé par Reaves est assez inhabituel pour un roman SW. L’ambiance est presque aussi sombre que les bas-fonds de Coruscant et y voir se dérouler en parallèle une course-poursuite et une enquête policière donne a ce livre un énième plus. Le ton est donné très vite et on se croirait en plein Gotham City, parfois. Notez que l’auteur offre quelques références à l’UE, telles que charmantes bestioles des rues les plus profondes de la capitale, les Holocrons, le Soleil Noir… (Lien direct avec la BD Darth Maul de Dark Horse.) L’intrigue qui parait toute simple au départ, se complique un brin avec l’apparition de péripéties plus ou moins bien trouvées, mais qui fécondent logiquement quelques longueurs dans la seconde partie du livre.
    Comme les deux autres romans de la prélogie (Planète Rebelle qui initie l’Univers Etendu Prélogique et Vent de Trahison avec comme thème les machinations politiques), L’Ombre du Chasseur se démarque assez des livres auxquels nous somme habitués grâce à son ambiance darkounette, vous l’aurez compris. Espérons que ça dure…


    III – Une petite dose de Coté Clair ?
    « Oui mais alors juste un doigt ! » Si Momo à la vedette, il n’est tout de même pas le seul perso développé. Lorn Pavan, Darsha Assant et Tope-là sont autant de héros auxquels on se surprends avec surprise pour leur caractères totalement différents et a fortiori complémentaires. A noter les apparitions des Maîtres Jedi Yoda, Mace Windu et Qui-Gon Jinn et surtout celles d’Obi-Wan Kenobi, tous parfaitement retranscris.


    Le début de la fin… ou l’inverse ?
    L’action se déroulant à peine quelques jours avant les évènements de l’Episode I, le tout s’accorde très bien au film. Mais contrairement à Vent de Trahison, où Luceno met en branle tout un attirail de bonnes idées qui finissent par former un réel prologue à TPM, l’auteur délivre dans ce bouquin un travail beaucoup moins recherché dans l’esprit, bien que très réussit. Disons que ce n’était pas le même job qu’avaient les deux auteurs… et donc que c’est difficile à comparer… ce que j’ai fait quand même… comme quoi, ça vous prouve que je sais pas toujours ou je vais quand je pond mes chroniques.
    Quant à la puissance commerciale de l’objet, il est évidemment énorme, LucasBooks a misé sur l’un des personnages les plus appréciés de TPM. Mais après tout, contrairement à ce que je le pensais au début, l’auteur assure derrière, et n’as pas écrit un livre pour écrire un livre… Alors bon !

    + Les plus

    - Les Sith, ces héros
    - Les emotions éprouvées par les héros : rage, tension, peur...
    - De bonnes références et guests

    - Les moins

    - La traduction foireuse du titre
    - Quelques longueurs
    - Beaucoup trop de répétitions, mais c'est certainement du à la trad...
  • 15/11/2005
     (80 %)
    Très bon livre. L'auteur ne peut résister à s'intéresser aux gentils jedis qui croisent le sith dark maul. Ils sont ainsi nécessairement inconnus et très mortels. C'est un plaisir de frissonner pour les gentils dans star wars parce qu'avec Han Solo et toute la clique on avait perdu l'habitude.

    Et un spin-off sur Dark Maul c'est du pur plaisir pour les fans. En outre c'est assez bien écrit et ça complète bien l'Episode I.
  • 21/06/2014
     (80 %)
    Postez-ici votre commentaire sur l'ouvrage "Dark Maul - L'Ombre du Chasseur"
  • 19/10/2014
     (90 %)  •  Langue : VF
    Publié près de deux ans après la sortie cinéma de l’Épisode I, "Dark Maul : l'Ombre du Chasseur" en constitue pourtant la préquelle directe puisque la fin du roman conduit directement aux premières images du film. Préquelle directe et indispensable, non pas pour une quelconque raison de continuité, mais bien pour ses qualités évidentes. :oui:

    Hath Monchar, l'un des associés de Nute Gunray, Vice-roi de la Fédération du Commerce, prend le large quelques jours à peine avant que le blocus de Naboo ne soit lancé. Craignant que les Jedi aient vent de ses projets, Dark Sidious envoie son apprenti, Dark Maul, traquer le Neimoidien dans les bas-fonds de Coruscant. Une tâche aisée, a priori, pour le champion du Côte Obscur, et indigne de ses compétences... à moins que des Jedi ne s'impliquent dans cette affaire !

    C'est bien simple : le roman est captivant, du début à la fin. Si l'intrigue ne fait intervenir qu'une poignée de personnages, ils sont tous parfaitement caractérisés, qu'ils soient issus des films ou non. Le trio principal, qui se retrouve assez rapidement formé, pour le meilleur et (surtout) pour faire face au pire, fonctionne exceptionnellement bien. Lorn Pavan, Tope-là et Darsha Assant constituent des personnages étonnants, auxquels on s'attache bien vite et pour lesquels on espère régulièrement qu'ils vont parvenir à échapper à Dark Maul. Mais le Sith revient. Encore et encore. Toujours.

    Les bas-fonds de Coruscant n'ont jamais été aussi bien décrits. Michael Reaves nous plonge dans les entrailles de la cité-planète, nous conduit dans la crasse, la fange, parmi les mutants, les dépravés et les rebuts de la société galactique. Et dans ces ténèbres se dissimule un Dark Maul terrifiant, véritable Terminator qui ne lâche pas l'affaire et dont le personnage, s'il ne prononce que quelques phrases, est magnifiquement mis en scène. Quel dommage finalement que le roman ne nous en apprenne pas plus sur son passé, même si à la lecture, on ne sent aucun manque. Mention spéciale pour les références au comics Dark Maul et au ménage effectué par le Sith au sein du Soleil Noir, dont l'auteur exploite les conséquences avec brio.

    En revanche, le trio principal est beaucoup plus attachant. Lorn Pavan hait les Jedi mais, face à un Sith, même lui doit se rendre à l'évidence : le côté clair de la Force est beaucoup plus sympathique, d'autant plus lorsqu'il se manifeste sous l'aspect de Darsha Assant, une Jedi qui passe seule son épreuve pour devenir Chevalier. Son Maître estimait la mission trop difficile pour un padawan seul – il n'imaginait sans doute pas à quel point ! Le trio est complété par Tope-là, droïde aussi proche de l'humain que possible, un régal à la lecture. Enfin, la raison pour laquelle Pavan déteste autant les Jedi est très bien trouvée, et sa confrontation à une Jedi réelle va le pousser à réfléchir sur sa vie.

    Tout ça, sans compter la fin. Je préfère d'ailleurs ne rien dire dessus, tant il faut la découvrir par soi-même.

    Michael Reaves signe donc avec "Dark Maul : l'Ombre du chasseur" un excellent opus qui se permet – luxe suprême – de donner envie de lire les autres romans de l'auteur, qui fait revenir certains personnages. Ou pas. :sournois:

    Un roman à posséder absolument ! :oui:

    Note : 90 %
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

169 membres le possèdent (qui ?)
129 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité