StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Armor
  • Titre original Armor - Republic #68
  • Genre Comic-Book
  • Série Republic
  • Univers Legends
  • Année et période -20 (Emergence de l'Empire)
  • Scénariste(s) John Ostrander
  • Dessins Jan Duursema
  • Encrage Dan Parsons
  • Couleurs Brad Anderson
  • Couverture Jan Duursema
  • Synopsis : Cela devait arriver ! A la recherche des plans d’une arme biologique des Séparatistes, Aalya Secura tombe sur son ancien maître et ami, Quinlan Vos, qui poursuit le même objectif. Le Commandant Bly, un clone, qui accompagne le Général Secura comprend très bien l’enjeu des combats qu’il mène, son rôle et ses devoirs. Témoin de la confrontation entre Aalya et Quin, il découvre que les Jedi ne mènent pas tout à fait le même combat que lui, avec des enjeux souvent bien plus lourds. Lorsque les relations personnelles interfèrent avec les objectifs assignés, les 3 soldats vont devoir faire des choix cruels.
  • Note du staff SWU
     (88 % - 4 commentaires)
  • Note des internautes
     (100 % - 4 commentaires)
     (80 %)
    Scénario.

    QuinRetour de Ostrander au scénario après l’interlude Stradley. Il signe un numéro excellent, comme d’habitude. Cette fois, il emploi une originalité déjà utilisé dans Empire #22, la narration à la première personne par un personnage pris dans l’action. La sortie rapprochée des deux numéros n’est qu’une coïncidence malheureuse, d’autant plus que le procédé est ici bien utilisé. C’est Bly qui nous décrit l’action et il permet de jouer à fond sur l’opposition Jedi-clone (ou humain), spiritualisme contre la froideur du soldat. L’intrigue est assez téléphonée, dans sa construction ou dans le déroulement de l’affrontement entre Aalya et Quinlan. L’exposé des motivations de Quin est lui beaucoup plus intéressant. Le dilemme du héros, la manière dont il se débat dans ses propres ténèbres, ses justifications, tout est exposé de main de maître. C’est à la fois le résultat attendu d’une lente descente et la mise au point avant un dénouement qui ne saurait tarder dans les épisodes à venir. Au-delà de ça, on appréciera les détails distillés dans cet épisode. L’utilisation de la planète Honoghr, bien connue des fans, la référence aux Rakatas, ou le clin d’œil au THX de Georges Lucas font plaisir.

    Dessins.

    AalyaDuursema et ses compères Parsons et Anderson rendent un travail très soigné. Leur représentation de la diversité de l’univers Star Wars est toujours aussi agréable. Les scènes de dialogues et les gros plans sur leurs expressions sont à la perfection. Particulièrement pour Quinlan Vos plus ténébreux et à la limite de la folie que jamais. Les dessins de Duursema sont vraiment au diapason de ce qu’Ostrander orchestre pour le héros. Pour une fois, j’ai trouvé la mise en scène des phases de duel et de fusillade plus faible qu’à l’accoutumée. Les poses et les angles choisis ne sont pas toujours les plus pertinents. Une couverture sympathique, illustrant bien l’esprit de ce numéro avec Bly au premier plan vêtu de la nouvelle armure des clones.









    Conclusion.

    BlyCet épisode est bien moins rythmé que l’arc Show of Force par exemple, mais il compense par une caractérisation très réussie de Bly. Le personnage est assez classique mais il méritait qu’on s’y attarde. A chaque apparition de Vos on se dit qu’il a franchi le point de non-retour, mais cette fois semble la bonne. L’exposé de Yoda en conclusion m’a laissé un arrière-goût bizarre, je l’ai trouvé bien vindicatif. Vous jugerez....
  • 20/06/2005
     (100 %)
    La suite des obscures aventures de Quinlan Vos avec rien de moins qu'une confrontation directe avec son ancienne Padawan Aalya Secura !
    L'histoire dont on sent venir la fin est racontée du point de vue de Bly et c'est vraiment original et interessant ;) !
    Bref encore une petite merveille signée par le duo Duursema/Ostrander :) !
  • 03/10/2005
     (80 %)
    Très sympa ce numéro !

    le duo de jedi-artiste oeuvre encore en harmonie avec la Force ! :love:

    Aayla Secura affirme tout son style face à son ancien maître tourmenté, Quinlan. Tout le monde n'est pas forcément fan de ses tergiversations scénaristiques cependant.

    Le tiers point de vue des clones est excellent.

    Le lien est fait avec la quasi mythique trilogie de Zahn : "Croisade Noir du Jedi Fou" puisque tout ce situe sur Honoghr la planète d'origine des gardes du corps de l'Amiral Thrawn, les noghris.

    Un peu lassant ce Quinlan selon moi.
  • 15/05/2015
     (90 %)  •  Langue : VF
    Un vaisseau Séparatiste transportant une nouvelle arme chimique s'est écrasé sur Honoghr, répandant son contenu sur la planète et empoisonnant les sols. La République envoie sur place Aayla Secura et une escouade de clones pour récupérer le Pack d'Instruments Scientifiques contenant toutes les données sur l'agent pathogène, et la jeune Jedi pourra compter sur l'aide du commandant clone Bly face aux hordes Noghri. Mais le Comte Dooku, qui a lui aussi eu vent de l'incident, dépêche sur place un homme de confiance pour récupérer le PIS : Quinlan Vos !

    Nous y voilà ! Plus d'un an après le début de son infiltration chez Dooku, Quinlan recroise la route de son ancienne padawan. Va-t-il se rétracter, va-t-il revenir avec elle sur Coruscant ou, au contraire, ira-t-il toujours plus loin dans sa volonté de gagner la confiance du Comte, au point de commettre l'irréparable ? Une nouvelle fois, le numéro instaure une tension grandissante dans le récit, tension qui culmine dans les dernières pages, avec une scène rappelant étrangement la fin de Ténèbres, Aayla rejouant le rôle de Quinlan de l'époque ! Ce qui est sûr, en revanche, c'est que Quinlan est sur le fil du rasoir : le personnage s'enferme dans ses manipulations, ses tromperies, le tout pour un plus grand bien... Il est prêt à tout pour identifier le second Seigneur Sith, celui dont Dooku parle à Obi-Wan dans l'Attaque des Clones !

    Ostrander débute avec ce soixante-huitième numéro de Republic une série d'événements qui culminera avec l'arc Le Siège de Saleucami. Ici, le but est de montrer que Quinlan a atteint sa limite, et que non, décidément, il ne peut plus jouer à « je te mens, je sais que tu me mens, nous savons que nous savons que nous nous mentons... sauf si cette fois, c'est vrai ? ». Le tout est servi dans un contexte ultra-flatteur, que ce soient les liens avec l'Univers Legends et La croisade noire du Jedi fou saupoudré d'un Temple Rakata, la mention au THX 1138 ou même le nouveau design des soldats clones. Bref : une histoire intrigante, des personnages passionnants et une maîtrise de la continuité exemplaire. Bravo monsieur Ostrander ! :oui:

    Pour les dessins, Jan Duursema continue sur sa lancée, et c'est une nouvelle fois une sacrée réussite ! Variété des environnements, des jeux de lumières, de la mise en scène, les Noghri me plaisent, un design de Quinlan Vos très réussi, tout comme l'évolution de l'armure des clones pour les rapprocher de ceux d'Episode III... Bref, que du bon !

    Encore un très bon one-shot de la part du duo Ostrander/Duursema ! Décidément, ça devient dur de trouver des raisons de se plaindre. Et le prochain arc en trois parties, Les Cuirassés de Rendili, devrait être du même niveau !

    Note : 90 %
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

64 membres le possèdent (qui ?)
52 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité