StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Forever Young
  • Titre original Forever Young - Republic #67
  • Genre Comic-Book
  • Série Republic
  • Univers Legends
  • Année et période -21 (Emergence de l'Empire)
  • Scénariste(s) Randy Stradley
  • Dessins Brandon Badeaux
  • Couleurs Brad Anderson
  • Couverture Brian Ching
  • Synopsis : Le Général Kenobi doit diriger son armée de clones dans une attaque de diversion pour permettre à la jeune Jedi Tohno d’infilter une base Séparatiste et de la détruire. L’objectif de la mission étant d’attirer les troupes Séparatistes sans jamais les engager afin d’éviter des pertes en hommes qui seront nécessaires dans la suite du conflit. Mais Anakin ne supporte plus de voir des Jedi se sacrifier après la désastreuse mission sur Jabiim où il a dû abandonner tant de ses compagnons. Anakin va-t-il enfin apprendre à contenir ses émotions afin d’éviter de mettre en danger la vie de centaines de soldats pour en sauver un seul ?
  • Note du staff SWU
     (73 % - 3 commentaires)
  • Note des internautes
     (80 % - 3 commentaires)
     (70 %)
    Scénario.

    Tohno


    Dans ce numéro, Obi-Wan et Anakin retrouvent les premiers rôles. C’est en fait leur première mission ensemble depuis le retour d’Obi-Wan. Dans cette mission, il y a du bon et du moins bon. Depuis le début de la Guerre des Clones je regrette que les Jedi soient envoyés au sein de batailles immenses où leurs habilités spéciales ne sont pas optimisés. Selon moi ils doivent remplir des tâches spéciales et ici je suis comblé : on a affaire à une mission commando dans la pure tradition. Les Jedi jouent enfin dans la subtilité, cela change des affrontements de masse auxquels on a assisté jusqu’ici. Le cadre de l’action ne présente aucune spécificité, on retrouve juste le design des grottes geonosienne dans un cadre complètement décalé par rapport à leur environnement d’origine.
    Les impératifs de la mission commando transparaissent à travers le caractère des personnages. Anakin et Obi-Wan ne sont là qu’en mission de diversion d’assistance à la jeune Jedi Tohno chargée de la partie infiltration. Cette dernière, malgré son jeune âge, assume son rôle, ce qui n’est pas le cas d’Anakin qui supporte mal le rôle de spectateur. Les Jedi jurent de protéger toute vie et pourtant ils doivent faire preuve du plus grand détachement pour réaliser leur objectifs sans sombrer dans le Côté Obscur. Ce paradoxe transparaît très bien dans ce numéro à travers le comportement d’Anakin et de Tohno ou Obi-Wan. Chacun d’entre eux campe sur sa position alors qu’ils devraient s’inspirer les uns des autres. Finalement, Anakin va réfréner sa fougue, mais au fond de lui il est toujours persuadé de son bon droit et c’est le statut quo. Idem pour Kenobi dont le détachement, légitime pour un Jedi, l’amène à prendre un peu de haut les préoccupations et autres emportements de son padawan, le premier dialogue illustrant bien l’incompréhension entre les deux Jedi.

    Dessins.

    AnakinBadeaux est de retour. Il semble prendre ses quartiers définitivement avec ce numéro. Il œuvre toujours dans le même style. Il est très bon sur les silhouettes, ce qui lui permet de mettre beaucoup de dynamisme et de mouvement dans les scènes d’action sans perdre en style. L’armement et les clones républicains sont bien rendus, à contrario je le trouve moins à l’aise sur les geonosiens. A sa décharge, ils ne m’ont pas l’air simple à dessiner. Je trouve dommage qu’il laisse apparaître autant ses traits de constructions et ses crayonnés en général. Cela fait partie de son style et j’aime beaucoup, mais parfois ça laisse l’impression qu’il n’a pas fignolé ses cases. Un encrage extérieur ne serait peut être pas superflu. Les couleurs sont au point comme toujours. Elles rendent très bien les effets lumineux propres à un monde neigeux. Une petite faiblesse sur les effets de buées un peu grossiers. Enfin, un commentaire sur la couverture de Ching. Très spectaculaire sur les poses, comme à son habitude, avec pas mal de détails. Une remarque : où est le rapport entre cette couverture et l’histoire à l’intérieur ?





    Conclusion.

    TohnoCette histoire est d’un très bon niveau, mais il est toujours aussi difficile de se positionner dans le cadre de la guerre. Il y a un an et demi, lors des premières escarmouches, le contexte était un peu débridés. Aujourd’hui, on est plus proche de la fin, et pourtant on nous lâche assez peu d’infos sur la situation tactique, les avancées des troupes des deux camps, leurs grandes victoires ou terribles pertes. Par comparaison, dans le Nouvel Ordre Jedi, la trame de fond était très claire. Lorsque les Jedi partent en mission sur Myrkr, ou que les Vongs attaquent Coruscant, on a conscience ce qui est en jeu et de quelle manière les Vongs ont agencé leur progression pour s’ouvrir tel ou tel angle d’attaque. Dans la Guerre des Clones, c’est plus flou. Les schémas tactiques ne font pas la qualité des récits, mais ils apporteraient quelques éclaircissements et donneraient du relief à quelques batailles plutôt isolées.
    En somme, Dark Horse nous offre des stand-alone toujours aussi bons pour faire la transition entre les gros chocs.
  • 20/06/2005
     (80 %)
    Forever Young ?! Une nouvel pub pour de l'eau minéral :D ?!
    Non non, juste le titre du Républic #57 !
    Au dessin, c'est Badeaux fait des merveilles et ça nous change un peu de Duursema (je ne renie pas cette dernière bien sur :) ) !
    L'action est au rendez-vous et les personnages sont bien exploités.
    Le seul (gros) défaut c'est qu'au final ça nous avance pas à grand chose ... Ce s'emboite dans aucune intrigue de la CW ! Un peu comme ShatterPoint, c'est de la bonne qualité mais ça sert pas à grand chose ! Bon la comparaison s'arrête là car le roman est quand même d'un niveau largement supérieur ...
    Bref au final un bon ptit comics mais sans plus :p !
  • 11/05/2015
     (70 %)  •  Langue : VF
    Pour leur première mission à nouveau en tant que Maître et Padawan, Obi-Wan Kenobi et Anakin Skywalker se rendent sur la planète Zaadja afin de seconder la Jedi Tohno, qui a une mission bien précise : détruire ce qui semble bien être une usine de construction géonosienne. Tohno est prête à se sacrifier si nécessaire pour réussir sa mission, mais Anakin en a assez de voir des Jedi mourir à la guerre, et ne compte pas rester sans réagir !

    En langage comic, on appelle ce numéro un « fill-in », c'est à dire un numéro réalisé par une équipe créatrice différente de la régulière de la série, et destinée à permettre avant tout à Ostrander et Duursema de prendre un peu d'avance pour tenir le rythme des mois à venir. Et bien, c'est un bon fill-in que nous livre Randy Stradley ! On fait le point sur la relation entre Anakin et Obi-Wan, un Anakin encore traumatisé par ce qu'il a vu sur Jabiim, ce qui va lui jouer bien des tours...

    Tohno est la Jedi « parfaite », consciente de ses forces et de ses faiblesses, prête à faire son devoir, prête à mourir... le genre de Jedi modèle qu'Anakin ne peut espérer comprendre. A ce sujet, il est regrettable de ne pas encore avoir promu Anakin Chevalier Jedi... D'autant plus que le personnage s'étonne clairement du fait que Tohno est plus jeune que lui... On peut comprendre – à l'époque – que les scénaristes ignoraient ce que George Lucas réservait au personnage dans l'Episode III, mais après la sortie du film, ça passe difficilement... Une chose que changera la série The Clone Wars, en faisant d'Anakin un Chevalier Jedi dès le début du conflit, ce qui sera une excellente initiative ! :oui:

    Aux dessins, Brandon Badeaux confirme tout le talent visible depuis Republic #61. Un excellent dessinateur, qui disparaîtra malheureusement de la série, et qu'on ne reverra plus que dans la série Rebellion. Quel dommage, mais que cela n'empêche pas de profiter de ces planches ! :grrr:

    Forever young est donc un interlude bienvenu, mais loin d'être indispensable, la faute à une histoire somme toute classique. Néanmoins, cet épisode permet de « boucler la boucle » sur Jabiim et ses conséquences, et lorsque nous retrouverons les personnages, un bond dans le temps aura eu lieu et de nouvelles intrigues seront lancées !

    Note : 70%
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

78 membres le possèdent (qui ?)
63 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité