La Résurrection de l'Empereur
  • Titre original Dark Empire
  • Genre Comic-Book
  • Série L'Empire des Ténèbres (Vol. 1)
  • Univers Legends
  • Année et période +10 (Nouvelle République)
  • Scénariste(s) Tom Veitch
  • Dessins Cam Kennedy
  • Couverture Dave Dorman
  • Traducteur(s) Mark Winckler
  • Synopsis : Le Grand Amiral Thrawn a conduit une habile offensive contre la République et a failli la vaincre. Mais finalement, Thrawn a été vaincu. Dans les jours qui suivirent sa défaite, les membres survivants du Cercle du Pouvoir de l’Empereur, auxquels s’étaient ralliés six anciens commandants de la Flotte, menèrent une violente contre-attaque sur Coruscant, et ce système vital revint sous domination de l’Empire. Il parut clair qu’un Nouvel Empire allait émerger des cendres de l’Ancien. Cette possibilité déclencha une guerre féroce parmi les nombreuses factions impériales. Qui monterait sur le trône impérial ? Qui en avait le droit... et la puissance ?
    Pendant ce temps, les Rebelles saisirent l’occasion pour semer la confusion parmi les prétendants à l’aide des Destroyers Stellaires pris à l’ennemi. Un de ces raids, organisé au-dessus de la Cité Impériale où les combats faisaient rage, était commandé par Luke Skywalker et Lando Calrissian. Mais leur Destroyer, le Liberator, dut atterrir en catastrophe à la surface de la planète.
    Au moment où notre histoire commence, la princesse Leia Organa et son époux Han Solo, accompagnés du Wookiee Chewbacca et du droïde protocolaire C-3PO, partent vaillamment au secours de leurs amis en difficulté.
  • Note du staff SWU
     (75 % - 3 commentaires)
  • Note des internautes
     (67 % - 6 commentaires)
     (85 %)
    Scénario.

    Palpatine Attention polémique ! Que ce soit par rapport au scénario ou aux dessins, cette bande-dessinée a toujours divisé les fans. Cela prouve sa notoriété énorme, chose assez rare pour un comic Star Wars.
    Au premier abord il est tout de suite évident que Dark Empire rompt complètement avec l’univers Star Wars de base. Avant lui il n’existait aucun comic et très peu de romans. Pour un élément fondateur les auteurs sont partis sur quelques choses de complètement différent des films. On est dans une ambiance ultra sombre. Les personnages principaux sont là mais leur caractère a été remanié, ils ont considérablement évolué et sont plus extrémistes que ce que l’on a pu voir dans le reste de l’Univers Etendu. C’est surtout flagrant pour Luke qui passe carrément du Côté Obscur. L’autre évènement d’importance est le retour de Palpatine grâce au clonage.
    En elle-même l’intrigue est très bonne. Le nouvel aspect de l’Empire, véritablement « ténébreux », est pleinement justifié. La narration est originale, non formalisée. On attaque sans introduction. Toutes les transitions sont sous-entendues, seuls les moments clés sont montrés. Cela dynamise la narration puisqu’il n’y a pas de ralentissement pour distribuer l’information aux lecteurs.
    Dans le cadre assez classique de la littérature Star Wars, Dark Empire est forcément comparée et là, son originalité devient une qualité ou un défaut. J’ai accepté difficilement cette originalité car ce n’est pas ce que j’attendais de ce comic juste après la trilogie de Zahn. Avec le recul j’apprécie beaucoup plus la qualité intrinsèque de la bande-dessinée sans me référer en permanence à tel ou tel roman. Mais ma critique demeure : Dark Empire est difficilement abordable pour un nouveau lecteur s’il n’a pas bien étudié le contexte de l’univers Star Wars à ce moment là.

    Dessins.

    Luke Les critiques qui se sont abattues sur Cam Kennedy sont exactement les mêmes, voir pire. Le style de Kennedy prête au moins autant à la controverse que le scénario de Veitch dans une franchise aussi contrôlée que celle de Star Wars. Comme Veitch, Kennedy reprend les personnages de base et les mets à la sauce « Dark ». Luke tient plus de Vador qu’autre chose, l’Empereur est redevenu jeune, Leia a un peu perdu de sa féminité... Mais la particularité c’est la mise en couleur. Kennedy a réalisé des planches généralement sans découpage par vignettes, ce qui donne des scènes énormes et de surcroît colorisées à la peinture ! La peinture reste dans des teintes de vert et de rose volontairement très sombres, tout à fait dans l’esprit de l’histoire.
    C’est un style bien particulier, très caricatural, très simple, mais aussi très stylisé. L’acclimatation est difficile mais ensuite tous les éléments qui font le style de Kennedy s’emboîtent à merveille pour donner une impression d’ensemble terrible.

    Conclusion.

    Boba Fett Quoi qu’on en dise, on revient toujours à la controverse. Il y a quelques jours j’ai encore lu un message très insultant d’un lecteur. Dark Empire est sorti il y a dix ans mais sa distribution restreinte en français fait que de nombreux lecteurs le découvre constamment. Quel que soit le moment où vous le lisez, il faut garder à l’esprit qu’au moment de son écriture l’Univers Etendu était encore embryonnaire. Depuis, il a évolué et très peu d’éléments de Dark Empire ont resservi. Si ça avait été le cas, nul doute qu’il ne serait pas aussi critiqué aujourd’hui. Par exemple, Leia y est quasiment une Jedi confirmée et est plus guerrière que diplomate, alors que dans toute la littérature qui a suivi, elle n’a jamais vraiment travaillé ses talents et on a toujours mis en avant son côté « diplomate avant tout ». Pour Luke aussi le fossé est énorme mais les détracteurs ne doivent pas oublier que Zahn a construit une des problématiques de la Main de Thrawn sur le passage de Luke vers le Côté Obscur, et que cela a permis d’avoir une approche complètement différente de tout ce qui a été écrit entre temps.
    Rien que pour ça, dans la trame de l’Univers Etendu, Dark Empire revêt plus d’importance que bon nombre de livres qui ont suivi.
    Pour conclure, j’insiste sur l’osmose du tandem Veitch/Kennedy. On sent que leurs styles se complètent et qu’il y a une compréhension réciproque. J’ai du mal à imaginer quelqu’un d’autre pour illustrer le scénario de Tom Veitch. Pour preuve de bonne entente, le duo est revenu sur Dark Empire II.
    N.B : Concernant l’édition française qui comprend 5 tomes, les deux premiers recouvrent Dark Empire, le trois et le quatre reprennent Dark Empire II et le cinquième correspond à Empire’s End.
  • 11/10/2004
     (50 %)
    heu... les jedis sont surpuissant, des vrais dieux, l'empereur et les clones sont plus que sujets de polémique... Quand zahn reprend cette bd dans spectre du passé il est toujours précautionneux :"si l'empereur est réellement revenu", "peut-être était-ce l'empereur", etc...
    d'autant plus que la prophétie de la Force veut que ce soit Anakin Skywalker qui rétablisse l'équilibre en rétamant l'Empereur...

    Visuellement, la bd est très originale, toute en teintes de couleurs, et présente un monde sombre qui fait penser aux recoins du palais de Jabba.

    L'intrigue est simpliste (outre qu'elle est discutable) et la stratégie militaire se résume à inventer un nouveau vaisseau plus puissant que celui d'en face...

    les avis ne peuvent être que partagés donc 50%.
  • 16/04/2006
     (80 %)
    Un style graphique qui surprend au début mais qui est admirable et rend un charisme vraiment impressionnant à Luke.
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

41 membres le possèdent (qui ?)
38 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité