StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Jedi : Yoda
  • Genre Comic-Book
  • Série Jedi (Vol. 5)
  • Univers Legends
  • Année et période -21 (Emergence de l'Empire)
  • Scénariste(s) Jeremy Barlow
  • Dessins Hoon
  • Synopsis : Il est probablement le Maître Jedi le plus respecté de tous les temps, mais même Yoda ne peut prévoir les conséquences de chaque situation. Alors que les conflits de la Guerre des Clones se répandent à travers la galaxie, Yoda est appelé au secours pour diriger une armée de clones qui affrontent les forces d’un roi qui s’avère être son ami depuis 200 ans. A la recherche d’une issue pacifique, tout se retourne contre Yoda : clones, padawan, soldats suicidaires et même son ancien ami. Le danger est partout dans cette mission où le moindre faux mouvement peut changer le cours de la guerre.
  • Note du staff SWU
     (76 % - 4 commentaires)
  • Note des internautes
     (77 % - 4 commentaires)
     (85 %)
    Scénario.

    Palpatine


    Avec ce Jedi – Yoda, Barlow confirme qu’il est un éditeur qui maîtrise son sujet sur le bout des doigts. S’il n’a pas le talent d’un Ostrander qui nous construit des intrigues incroyables sur la série Republic, Barlow réussit dans ce numéro a rassemblé tous les ingrédients de la Guerre des Clones et à les enchaîner à merveille. Yoda voit les évènements se précipiter malgré lui dans la mauvaise direction. L’apprenti qui l’accompagne se jette dans le même sens à l’encontre de tous l’enseignement Jedi. Dans le camp d’en face, le roi est aussi sage et aussi malheureux que Yoda, et doit lui aussi composer avec une jeunesse qui croit sans règles. Jusqu’au bout, les deux amis repoussent l’inéluctable, mais jusqu’au bout il ne renonceront pas aux responsabilités de leurs fonctions. Comme toujours, les intrigues personnelles ne sont que le reflet, voir la conséquence de ce qui se passe à plus grande échelle. L’équilibre entre action et réflexion est bien dosé et il y en a pour tous les goûts. Les grandes scènes d’affrontements répondent aux questionnements philosophiques de plus en plus personnels de Yoda.

    Dessins.

    Yoda


    C’est le genre de numéro qui divise les fans de comics en camps retranchés au premier coup d’œil. Le dévoreurs de mangas, ceux qui y sont allergiques, et ceux qui le tolère dans une certaine mesure. Dans la mesure du possible, j’essaie de me range dans cette dernière catégorie. Je suis pour l’ouverture des styles dans une logique d’influence et de progression, pas dans une logique commercial qui se souci peu de la qualité artistique. Dans l’univers Star Wars, les incursions du manga sont suffisamment rares pour qu’on apprécie chacune à sa juste valeur.
    Si Hoon n’est pas le meilleur physionomiste passé sur les comics Star Wars ces derniers temps, son approche des textures, son jeu d’ombres et de couleurs est très réussit. Son style colle à merveille aux engins mécaniques, même si il abuse un peu des incrustations en 3D. Les jeux de lumières sont fantastiques, ils rendent les projections holographiques ou les rafales de blasters super réalistes. Hoon aurait peut être pu tempéré son ardeur sur certaines explosions très mal designées. J’apprécie bien les incrustations de style photographique en fond de case. Du point de vue personnage, il me semble plus à l’aise avec les aliens que les humains où il a du freiner sa propension à la caricature propre au manga. On notera que cet artiste mystérieux à tout fait lui même, y compris la couverture dans un genre différent de l’intérieur.

    Conclusion.

    YodaAprès l’annonce d’un 5ème numéro de la série irrégulière Jedi sans le couple Ostrander/Duursema qui a fait son succès, je craignais que la qualité dégringole en chute libre. Mal m’en a pris, ce numéro est une réussite. Barlow maîtrise et Hoon est rafraîchissant. Je ne crois pas que son style collerait à Star Wars dans la durée, mais sur des numéros isolés il nous permet une ouverture artistique intéressante, en plus de nous montrer ce qui est possible avec les dernières applications numériques. A ce niveau là, un dernier numéro sortant à l’aube de l’Episode III ne serait pas de refus, sur (prenons nos rêves pour des réalités) ... Sidious par exemple ;)
  • 26/01/2005
     (70 %)
    Bon j'y vais pas par quatre chemin : autant les quatre premiers Jedi (Mace Windu, Shaak TI, Aayla Secura, Comte Dooku) étaient vraiment très bons, autant celui-ci m'a déçu ...
    La première chose qui choque, c'est bien sur le style manga du dessin. Personellement j'aime beaucoup, ça change, ça amène de la fraicheur et j'aime bien voir de nouveaux style. C'est vraiment de toute beautée ... mis à part yoda que je trouve els 3/4 du temps très mal dessiné !
    L'histoire est sympa, bien ficellé mais je trouve le tout un peu mou ... Il y a de belles réflexion entre Yoda et son ami Alaric et on aenvie de mettre des claques au petit morveux de Padawan ... bref ça ne m'a pas laissé indifférent mais j'ai pas accroché ...
    Dommage car il y avait là un très bon coup à jouer mais bon ... j'ai du mal à aimer ! Cela dit c'est subjectif et d'autres adoreront surement !
    Je met quand même 70% car ça reste un bon numéro, graphiquement très beau qui trouve bien sa place dans le TPB Clone Wars #5.
  • 23/03/2013
     (60 %)
    C'est toujours plaisant de voir Yoda, d'en savoir plus sur le Jedi sans doute le plus sage et le plus puissant connu dans l'univers (à mes yeux en tout cas). Malheureusement, je ne suis pas du tout fan du style manga collé dans l'Univers SW. C'est très personnel, mais soit on aime, soit on aime pas, mais moi pas du tout. Sinon l'histoire est bien, elle se déroule entre 2 personnages charismatiques (l'un qu'on connaît moins, mais on voit qu'il dégage de la sagesse, comme Yoda). Les dialogues sont intéressants, surtout entre ces 2 caractères très posés.

    Bref, dommage pour le style manga, et 2/3 détails "en trop" (les padawans inconnus et qui le resteront ?)
  • 27/04/2015
     (90 %)  •  Langue : VF
    Suite à la volonté d'Alaric, le roi de Thustra, que sa planète quitte le giron de la République et adopte une position neutre dans le conflit qui l'oppose aux Séparatistes, le Chancelier Suprême envoie Yoda en personne pour raisonner le roi. Le vénérable Maître Jedi est un ami de longue date du roi, et il espère bien le convaincre de revenir sur sa décision. Hélas, leur amitié ne suffira pas à éviter qu'un système stellaire entier ne plonge dans la guerre !

    Un cinquième numéro de la série Jedi consacré à Yoda ? On ne peut que dire oui ! Mais lorsqu'on se rend compte que le duo aux commandes n'est plus Ostrander et Duursema mais Barlow et Hoon, le doute s'installe : ce nouvel opus peut-il égaler la qualité des précédents ? Et bien, dans un registre très différent, c'est le cas ! :oui:

    Jérémy Barlow livre un scénario très intéressant, où l'inéluctable se profile petit à petit. Il est intéressant de constater qu'à aucun moment à la fin l'un des deux protagonistes – Yoda et Alaric – ne cède du dessin, refuse de renoncer à ses idéaux, quitte à en mourir. Il n'y a pas de deus ex machina, pas de twist final qui ferait que finalement, Yoda est vainqueur. Non. L'inévitable se produit bel et bien. Et pourtant, si l'intrigue est peu optimiste, elle est dense, elle démarre et finit dans ce numéro sans qu'à aucun moment, on sente que cela traîne en longueur ou bien que cela va trop vite. Le scénariste a trouvé le bon rythme, et le numéro fait la part belle à l'action, mais ne néglige pas pour autant les discussions très intéressantes avec Yoda, le maître Jedi étant avant tout diplomate.

    La caractérisation de Yoda est extrêmement réussie, et Jérémy Barlow a réussi à trouver sa « voix ». C'est bien simple, j'ai eu l'impression d'entendre le Yoda des films ou celui de la série The Clone Wars. Ce n'est pas le Yoda de John Ostrander, mais bel et bien le personnage connu de tous. Un tour de force pleinement maîtrisé... Et Yoda n'est pas le seul à être dignement représenté : c'est aussi le cas de son malheureux ami, le Roi Alaric, personnage d'une grande noblesse et qui décide, pour le bien de sa planète, de l'éloigner de la corruption qui gangrène la République – sans exclure pour autant un retour dès que « le ménage aura été fait dans sa maison ». Mais la Guerre des Clones n'est pas faite pour les hommes d'honneurs, comme tous deux vont le découvrir... A leurs côtés, le padawan qui accompagne Yoda n'est que le triste reflet de la mentalité va-t-en-guerre de plus en plus présente au sein de l'Ordre.

    Les dessins de Hoon sont particuliers, et cela saute aux yeux dès la première page avec un style typiquement manga qui peut ne pas plaire à tout le monde. Pourtant, à mon sens, ils sont extrêmement réussis, et s'intègrent parfaitement au scénario de Barlow. La colorisation est appropriée, les designs de Yoda, Alaric, les clones ou les Sephi sont parfaits, tout comme les deux padawans qui se trouvent eux aussi sur Thustra. Allez, si je devais donner un défaut, ce serait les représentations de Mace Windu ou d'Obi-Wan Kenobi, peu flatteuses, avec un défaut de proportion dans les tailles lors des scènes entre Kenobi et Yoda. Mais je chipote. :neutre:

    Le numéro est extrêmement réussi, et il est finalement dommage de constater que ce Jedi : Yoda clôture la série. Barlow et Hoon ont livré une prestation magistrale, qui mérite qu'on la découvre et qu'on passe outre l'éventuel choc lié au style du dessinateur. Vous ne devriez pas le regretter ! :oui:

    Note : 90%
La série
 
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

67 membres le possèdent (qui ?)
55 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité