Trahison sur l'Etoile Noire
  • Titre original What Sin Loyalty - Empire #13
  • Genre Comic-Book
  • Série Empire
  • Univers Legends
  • Année et période 0 (Empire)
  • Scénariste(s) Jeremy Barlow
  • Dessins Patrick Blaine
  • Couleurs Studio F
  • Couverture David Michael Beck
  • Synopsis : Ce numéro nous raconte l’histoire d’un stormtrooper et d’un de ses officiers durant les quelques jours précédant la bataille de Yavin. Derrière la formidable machine de guerre que représente l’Etoile Noire, il y a des hommes qui vont sur le terrain, qui affrontent au jour le jour les rebelles et pirates qui menacent certaines planètes dépourvues de défense. Pour eux, les manœuvres de Tarkin et Vador sont bien éloignées de leur quotidien. Découvrons les évènements de la bataille de Yavin avec un point de vue radicalement différent.
  • Note du staff SWU
     (70 % - 1 commentaire)
  • Note des internautes
     (100 % - 1 commentaire)
     (70 %)
    Scénario.

    TK 622Le comportement des deux héros de ce numéro est très héroïque, complètement à l’opposé de l’image classique de l’Empire. Et à certains moment les rebelles passent vraiment pour des anarchistes, des destructeurs… Les rôles sont inversés sans que le trait soit forcé et ça passe très bien. On voit à quel point la base de l’Empire est éloignée des machinations tordues de Palpatine. Et on comprend mieux que bons nombres de personnes trouvent un idéal au service de l’Empire.
    Le scénario est donc original, quoique je l'aurais joué encore plus culotté en montrant définitivement les soldats impériaux comme des pauvres héros, qui sont pleurés par leurs familles (pour ceux qui ne sont pas des clones bien sûr)... Avec face à eux des rebelles se comportant comme des pirates. Si on peut facilement reconnaître que les soldats impériaux ne sont pas aussi corrompus que Palpatine, on peut imaginer que les soldats rebelles ne sont pas tous aussi vertueux que leurs commandants. Ca aurait été le summum de l'ironie, mais pas sur que tout le monde aurait compris quand on voit la réaction de certains fans américains au moment de la sortie du numéro. Les mêmes américains dont le comportement de leurs soldats n’est pas aussi irréprochable qu’ils voudraient bien le croire.



    Dessins.

    Dont Worry


    Le dessinateur, Patrick Blaine, est très mode. Très stylé années 90, tout droit sorti de la culture Image. D'ailleurs je crois qu'il a commencé dans un de leurs studios. Donc à en écouter certains, on a bouffé de ce style à toutes les sauces au cours des dix dernières années et maintenant il faut le proscrire. Je serais moins vindicatif, surtout que dans Star Wars ce style est plutôt rare. Blaine, bien que très stéréotypé, fournit aussi des planches très détaillées. La mise en couleur et l’encrage renforcent bien son style.
    La couverture de David Michael Beck est pas mal mais ne m’a pas interpellé.

    Conclusion.

    Commander AkobiPour finir, j’ai envie de revenir sur ce que je disais dans la partie scénario. Empire continue à nous offrir des histoires beaucoup moins manichéennes que par le passé. Et pourtant j’ai l’impression que les scénaristes ne poussent par leurs idées jusqu’au bout, qu’ils se freinent volontairement. C’est un regret qui revient assez souvent, bien que je comprenne parfaitement que l’on est dans un média grand public qui doit être accessible à tous. Quoi qu’il en soit, si cette histoire vous a plus jetez-vous sans plus attendre sur le numéro 16 dans lequel commence « To the Last Man ».
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

21 membres le possèdent (qui ?)
20 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité