StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Hate and Fear
  • Titre original Hate and Fear - Republic #60
  • Genre Comic-Book
  • Série Republic
  • Univers Legends
  • Année et période -21 (Emergence de l'Empire)
  • Scénariste(s) John Ostrander
  • Dessins Tomas Giorello
  • Couleurs Brad Anderson
  • Couverture Brian Ching
  • Synopsis : Pour Anakin, « l’après-Jabiim » est difficile. Pour Obi-Wan, c’est encore pire ! Alors que tout le monde le croit mort, il est enfermé avec Alpha depuis plusieurs semaines dans les cachots d'Asajj Ventress. Celle-ci les a torturés avec minutie mais n’a pas réussi à les faire craquer. Et enfin une occasion de se libérer se présente. Pour eux, la course-poursuite vers la liberté commence avec beaucoup d’ennemis... et quelques alliés inattendus.
  • Note du staff SWU
     (76 % - 4 commentaires)
  • Note des internautes
     (87 % - 3 commentaires)
     (60 %)
    Scénario.

    Asajj et Alpha L’évasion se déroule de manière assez classique, elle permet surtout de nous raconter les origines de Ventress et de sa planète natale. On découvre enfin comment elle a rencontré le Jedi qui a été son premier maître, comment elle s’est tourné du côté obscur, et les liaisons entre son histoire personnelle et celle de sa planète.
    Concernant les protagonistes, Obi-Wan est fidèle à lui-même, les doutes habituels en moins. Ca tient sûrement au fait qu’il a pas trop le temps de réfléchir, et donc de douter. Alpha est le personnage qui se distingue le plus. Son sens de la répartie et ses sarcasmes constants sont un bon contre-poids au sérieux d’Obi-Wan et à la gravité de la situation. Assaj est le seul personnage a être vraiment approfondie. Et encore. Son histoire est somme toute assez classique, avec les habituelles circonstances atténuantes (enfance malheureuse...).



    Dessins.

    Alpha torturé Aux crayons on retrouve Giorello... Vu que l’histoire bouge bien, je vais pas être trop critique. Il s’en sort bien. Certaines de ses planches sont même assez sympas. J’ai l’impression qu’il rend mieux dans les scènes d’actions... A vérifier. Et de toute façon, l’excellente mise en couleur contribue énormément à la qualité des dessins. Un point sur lequel Dark Horse ne se loupe jamais. La couverture de Ching est très soignée. RAS. Du bon boulot.














    Conclusion.

    Asajj Ventress De manière générale, la trame principale de la Guerre des Clones avance asses peu. Pas mal de numéros jusqu’ici étaient centrés sur Obi-Wan et Anakin qui participaient à de grandes batailles. Désormais, on a des numéros qui focalisent plus sur des destins individuels : ici Obi-Wan et Alpha, le suivant Palpy et Valorum, ensuite retour de Vos... Des personnages jouant tous des rôles clés, dont les actes ont des répercussions à plus ou moins long terme sur l’ensemble du conflit. Le truc, c’est de mettre ces évènements en perspective à l’échelle de la galaxie. C’est un petit jeu que j’aime beaucoup^^
    Un numéro dans la moyenne, sans plus. Je suis beaucoup plus impatient pour ceux qui sont à venir.
  • 26/01/2005
     (85 %)
    Bien qu'assez simple, j'ai bien aimé ce comics !
    L'évasion est d'Alpha et d'Obi-Wan est vraiment cool, et on comprend mieux les motivations de Ventress. On découvre son histoire et son présent ... c'est très interessant. De même, le personnage d'Alpha est bien developpé ...
    Niveau graphique c'est du bon boulot et ça me plait aussi, cela dit je suis pas spécialiste donc assez bon public.
    Bref c'est un bon investissement (il fait parti du TPB Clone Wars #5 édité par Delcourt en France) !
  • 23/03/2013
     (100 %)
    Un des meilleurs de la série Republic pour moi, sans hésitation. Les dessins sont magnifiques, le style excellent, et colle parfaitement avec l'histoire. Asajj Ventress est un de mes personnages préférés dans l'UE, et on en apprend beaucoup plus sur son passé et ses motivations, et ça c'est cool ! Génial, à lire ;)
  • 10/04/2015
     (60 %)  •  Langue : VF
    Obi-Wan Kenobi et Apha sont vivants ! Malheureusement pour eux, ils sont prisonniers d'Asajj Ventress, qui compte bien profiter de la situation pour prouver au Comte Dooku qu'elle est digne de devenir son apprentie. Obi-Wan n'entend pas se laisser tuer sans réagir, et a d'ores et déjà planifié un moyen de s'évader... et d'en apprendre un peu plus sur celle qui le retient prisonnier.

    On retrouve Haden Blackman au scénario par sa dernière prestation en attendant la mini-série Obsession. L'épisode fait suite à la bataille de Jabiim, où Obi-Wan était présumé mort dès le début de l'arc. Évidemment, ce n'était pas le cas, mais on a l'étrange sensation qu'Obi-Wan subit beaucoup les événements : le masque de torture Sith l'affaiblit, admettons, mais le Jedi attend surtout le bon moment pour agir, ce qui réduit fortement la dangerosité d'Asajj Ventress. J'aurais également apprécié une mention ou deux à Anakin, où au sort des troupes Républicaines sur Jabiim de la part d'Obi-Wan ou d'Alpha. Là, les deux personnages s'évadent sans trop de difficultés, et surtout Obi-Wan échappe à Ventress sans souci...

    Et puis zut, quoi, quel intérêt de séparer Anakin et Obi-Wan si deux numéros plus tard, ils sont déjà sur le point de se retrouver ? L'idée est bonne, exploitons-la davantage ! Et le choix de dévoiler le passé de Ventress ne hausse pas le niveau : le personnage a droit à plusieurs excuses, faisant qu'au final, elle n'est pas si méchante que ça, ce sont les autres qui sont mauvais et qui l'ont forcé à devenir ce qu'elle est... Mouais, la dangerosité de Ventress est réduite à un bien faible niveau... :pfff:

    Aux dessins, Tomas Giorello alterne entre le « pas mal » et le « pas glorieux ». Pas mal car certaines cases ou planches sont réussies, détaillées, comme la première page où Ventress torture Alpha. Pas glorieux car plusieurs autres cases sont particulièrement ratées, notamment l'affrontement final où la Jedi Noire est méconnaissable. Le design des Rattataki laisse également à désirer, tous les gardes se ressemblent (chauve avec le bouc), le même design finalement que le Maître Glaive du Nouveau visage de la guerre (Republic #51 et 52)... un design qui n'était guère réussi ! :paf:

    Hate and fear ne restera donc pas dans les mémoires et c'est dommage tant Asajj Ventress est un personnage intéressant ! Mais entre un scénario peu ambitieux et des dessins qui manquent de finesse, ce numéro ne parvient pas à tirer son épingle du jeu ; il faut dire qu'entre les one-shots Jedi et la série Republic elle-même, le niveau de qualité est tel qu'il est impossible à maintenir indéfiniment ! :neutre:

    Note : 60 %
Univers
 
Ce livre ne fait pas partie de l'Univers Officiel Star Wars, mais appartient à l'Univers "Legends".
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

80 membres le possèdent (qui ?)
64 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité