StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Le Dernier de ses Semblables
  • Titre original Star Wars #7 - From the Journals of Old Ben Kenobi: "The Last of His Breed"
  • Genre Comic-Book
  • Série Star Wars (Marvel) (Vol. 1.5)
  • Univers Officiel
  • Année et période -11 (Empire)
  • Scénariste(s) Jason Aaron
  • Dessins Simone Bianchi
  • Couverture John Cassaday
  • Synopsis : - Un conte unique et exclusif de Ben Kenobi.
    - L'injustice règne sur Tatooine causée par les actions effrénées de quelques uns des pires malandrins.
    - Ben risquera-t-il de se révéler pour faire ce qui est juste ?
  • Note du staff SWU
     (67 % - 5 commentaires)
  • Note des internautes
     (61 % - 8 commentaires)
     (70 %)
    I) Dessins

    Alors tout d'abord, bonjour à Simone Bianchi sur Star Wars. Je dois dire que j'ai été séduit par plusieurs scènes et moins par d'autres. En général, les auteurs qui ont un style très statique, à la Cassaday, sans grand dynamisme, sont doués pour faire des décors et surtout, ce qui nous intéresse dans Star Wars, des véhicules. Je dis ça car Bianchi n'a pas un style statique, on lit le mouvement dans ses dessins… et pourtant les décors et les speeders sont pour moi excellemment bien réalisés. 

    Donc à mon avis, Bianchi a plusieurs fusils sur son épaule. De même, je trouve son style assez proche de certains artistes de l'époque Legends grâce à ça et de par mes lectures précédentes, j'étais dans l'ambiance, c'est parfait ! 

    Bianchi est très doué pour dessiner des personnages de près. Il fait des dessins très travaillés, très détaillés dès qu'on a un gros plan ou une vision globale, entière d'un personnage. 

    Mais, il y a toujours un mais, dès qu'il doit placer une personne dans l'arrière plan, ou tout simplement s'il y a un personnage dans le lointain ou dans un plan large, celui-ci correspond tout au plus à une tache flou. Ça m'a très déçu car en effet en général pour les auteurs c'est le dessin "zoom" qui est dur à faire (coucou Larroca) mais là il est maîtrisé, alors pourquoi ne pas s'appliquer autant pour le reste ? 

    C'était presque ça, d'autant plus que j'adore ce style "brouillon" aux contours abondants, et aux couleurs dégradés… dommage. 

    38/50

    II) Scénario

    Alors je ne vais pas en parler pendant dix pages, c'est court, trop court. En effet il aurait fallu, pour un one-shot, une version augmentée. Là ça fait que l'histoire tient en vingt pages, mais elle reste trop anecdotique et surtout use de ficelles un peu trop grosses. 

    En effet, il aurait été plus intéressant de faire réagir Kenobi à la situation de crise de Tatooine sans faire intervenir Luke. Ses états d'âme auraient été plus intéressants s'il hésitait à intervenir pour un autre enfant… mais avec Luke la question ne se pose même pas. 

    Après, toutes les allusions à Luke et les projets qu'avait Ben pour lui sont un très bon point. C'est intéressant de voir ce qu'il avait en tête quand il a atterri sur la planète aux deux soleils à la fin de l'Episode III, même si à terme il ne mènera pas ses projets à bien... 

    Dans le genre ficelles trop grosses, à part Luke, on a aussi une certaine scène pendant laquelle les pouvoirs de Ben auraient vraiment du être démasqués, mais personne ne semble noter l'évidence. 

    Finalement le gros problème actuel qu'on retrouve pour ainsi dire partout, en roman ou comics : une résolution trop facile/rapide. Plus personne ne prend le temps de conclure ou de trouver des explications plausibles, c'est une déception que j'ai eu pour l'instant avec toutes les œuvres du nouveau canon, sauf le premier arc de Darth Vader.

    32/50 


    + Les plus

    Dessins détaillés 
    Les projets avortés de Ben 

    - Les moins

    Les dessins de loin  
    Trop court, trop facile 
  • 30/07/2015
     (70 %)
    I Scénario 

    Petit rappel dans cette critique : ce numéro 7 de la série Star Wars est un one-shot, c'est-à-dire une histoire qui se suffit à elle-même et qui ne fait pas partie d'un arc en particulier. Toujours écrit par Aaron. Bon, là en l'occurrence ce n'est pas un "pur" one-shot puisqu'il fait partie des histoires que Ben a écrites dans son livre qui a été trouvé par Luke Skywalker dans les numéros précédents. Cependant ce numéro 7 fait bien le boulot en tant que comics de "pause", puisqu'on a le droit à une histoire avec Obi-Wan en personnage principal. L'histoire se déroule quelques années après l'ordre 66 et Obi-Wan doit s'occuper de brigands travaillant pour Jabba et volant les fermiers. Bon, rien d'exceptionnel dans le scénario mais c'est plaisant et léger, simple à lire. J'ai même trouvé le fond intéressant, avec Obi-Wan qui doute, qui se pose des questions, et qui, finalement, retrouve la foi après s'être rappelé la raison de sa présence sur Tatooine. 

    II Dessin 

    Petit nouveau qui tient le crayon pour ce numéro 7 : Simone Bianchi. C'est un style assez particulier mais qui m'a plu. Les scènes d'actions sont pas évidentes à comprendre (j'ai buggé sur 2 cases notamment) mais globalement c'est un style qui colle vraiment bien à ce numéro 7. Mais uniquement ce numéro. La pauvreté des détails sur certaines cases colle bien (que ce soit le décor de Tatooine ou les fermiers et les voleurs) avec l'esprit désertique et pauvre de la planète.  


    III Conclusion 

    Un numéro sympathique, agréable, avec ce retour en arrière et surtout avec Obi-Wan en personnage principal ! Finalement, j'ai hâte de lire d'autres aventures du livre que notre cher Luke a récupéré ! 
  • 30/07/2015
     (75 %)  •  Langue : VO
    I L’histoire

    Depuis Janvier 2015, Marvel publie régulièrement un numéro de la série sobrement intitulée Star Wars. Cette semaine est donc sorti Star Wars #7 (le comic, pas le film !). Le premier arc narratif s’étant achevé en juin, le suivant débutera en août. Ce septième numéro est un « one-shot » c'est-à-dire une histoire indépendante de la série et qui se déroule en un seul numéro. Mais alors ? Qu’est ce que ce Star Wars #7 raconte ? Si vous avez jeté un œil à la couverture (et vous l’avez fait, n’est-ce pas ?), on peut facilement deviner l’histoire : en deux mots : Obi-Wan et Tatooine. Là vous allez me demander ce que fabrique Obi-Wan alors que cette série de comics se déroule après la bataille de Yavin ?
    A la fin du dernier numéro, Luke se rend sur Tatooine, dans la maison du vieux Ben, et découvre un ancien journal ayant appartenu au Jedi. On a donc ici une petite aventure d’Obi-Wan du temps où il vivait sur Tatooine. C’est difficile de juger une histoire qui ne se déroule qu’en 20 pages : pas facile de faire un scénario bien creusé ! Sans être exceptionnellement originale, l’histoire n’est pas sans rappeler certains comics de l’Univers Étendu legends où Ben veille en secret sur Luke, le protège, tout en continuant sa vie au milieu des dunes de la planète… Et ça fait plaisir de voir ces idées reprises de manière officielle. Cette fois, Ben doit affronter les pires crapules de Tatooine qui harcèlent les pauvres fermiers. Même si ce comic n’est pas indispensable, il a le mérite de marquer une petite pause agréable dans la trame de la série principale en nous faisant découvrir une partie du passé d’Obi-Wan.

    II Les dessins

    Autre chose essentielle dans un comic : les dessins. Parfois c’est l’élément qui fâche, d’autre fois ils rattrapent une histoire médiocre. Ici les dessins sont sympathiques, l’ambiance de Tatooine et la pauvreté qui y règne sont plutôt bien retranscrites. Là encore les dessins ont le mérite de changer un peu par rapport aux 6 premiers numéros. J’ai quand même eu parfois du mal avec la tête d’Obi-Wan et surtout celle de Luke (ce qu’il est moche dans ce comic !). Il y a aussi une case où j’ai bien rigolé : Luke qui est encore un jeune garçon et qui est presque aussi grand que la maison !

    III Conclusion

    Une petite pause non indispensable dans la série Star Wars mais agréable et sympathique. Les dessins apportent un peu de nouveauté et l’histoire, sans être originale, permet de voir un peu la vie de notre cher Jedi dans l’Univers officiel. J’espère que d’autres one-shots du même style se feront par la suite. La dernière planche permet le raccord avec la série, Luke a achevé sa lecture et part pour de nouvelles aventures !
  • 08/11/2015
     (60 %)  •  Langue : VF
    Obi-Wan Kenobi a passé près de 20 ans sur Tatooine à veiller sur le jeune Luke. Il s'est fait la promesse de ne jamais dévoiler qui il était ni quelles étaient ses capacités, pour ne pas risquer la vie de celui qui, il l'espère, pourra un jour devenir son élève. Mais Tatooine est une planète sauvage et lorsque l'une des pires sécheresses qu'ait connu la planète ne s'installe, l'eau devient le sujet d'une taxe imposée par Jabba le Hutt. Et si Obi-Wan est en proie au doute mais se résout à laisser les fermiers gérer le Hutt seul, un téméraire jeune garçon entend bien se faire justice lui-même...

    Interlude que ce Star Wars #7 : entre deux arcs mettant en scène les héros de l'Alliance Rebelle après la destruction de l'Etoile Noire, voilà une plongée dans le passé pour découvrir une des aventures vécues par Ben Kenobi sur Tatooine, un récit que le Maître Jedi a raconté dans l'ouvrage déniché par Luke dans l'épisode précédent. Voilà pour le contexte.

    Le problème, c'est que tout ça est très court. 19 pages, cela fait trop peu, beaucoup trop peu pour délivrer une intrigue suffisamment intéressante pour nous captiver. Il y avait pourtant de quoi faire, avec pourquoi pas une ambiance western où Obi-Wan jouerait le rôle d'un étranger qui débarque en ville... Ou alors le scénariste aurait pu accentuer les doutes du Jedi, davantage nous le montrer réticent, se rendant malade de ne pas pouvoir risquer de se dévoiler et ainsi d'attirer l'attention sur Tatooine ; or, en faisant intervenir directement le jeune homme, on se doute tout de suite de la résolution. C'est dommage, le récit ne tient du coup pas toutes ses promesses. :neutre:

    Aux dessins, pour ce one-shot spécial, c'est Simone Bianchi qui fait son arrivée dans la licence. Le dessinateur livre une copie propre, qui commence à annoncer ce que va faire Stuart Immonen à partir du prochain numéro, mais loin d'être sans défaut : les traits sur le visage sont trop marqués, les jeux d'ombres un peu trop réguliers, et certains personnages vraiment ratés (mention spéciale au visage du jeune Luke, méconnaissable lorsqu'il fait face aux hommes de Jabba :paf: ). A l'inverse, son interprétation des aliens ou même d'Obi-Wan est plutôt réussie... même si le visage du Maître change un peu trop souvent à mon goût.

    En résumé, je ne peux pas dire que ce septième numéro m'ait convaincu, loin de là même. Le sujet est intéressant, mais laisse aussi et surtout un arrière-goût d'inachevé qui nous fait regretter de ne pas avoir eu une mini-récit par les mêmes auteurs, sur le même sujet, qui aurait pu s'étaler davantage, prendre son temps et nous livrer une véritable caractérisation de Ben. Alors certes, nous aurons droit à un autre one-shot sur le personnage dans Star Wars #15, mais cela ne dispense pas les auteurs pour autant de nous offrir un numéro réellement intéressant. :non:

    Vous voulez en convaincre ? Regardez l'avant-dernière page, celle qui nous montre Ben Kenobi en pleine page. Elle est dynamique, certes, mais absoument hors de propos ! :perplexe:

    Note : 60 %
  • 22/12/2015
     (60 %)  •  Langue : VF
    Et oui, il m'arrive aussi de zieuter ce qui se passe du côté du NC !

    Eh bien en quelques mots, je dirai que j'ai bien aimé ce numéro. Certes, c'est du revu, l'histoire est plus que classique avec un Ben rempli d'interrogations quant à son nouveau statut qui tire une nouvelle fois le jeune Luke d'une situation délicate. Mais le tout reste efficace, avec des dessins potables et une présentation séduisante du récit (sous forme de journal).

    En bref, une recette tout à fait adaptée pour le grand amateur des Dark Times que je suis.
Univers
 
Ce livre fait partie de l'Univers Officiel Star Wars.
Pour plus d'informations, cliquez ici.
SWU fan database
 

Statistiques globales

155 membres le possèdent (qui ?)
146 membres l'ont lu (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Forum
 
Envie de discuter de ce livre ? Participez au forum sur le sujet qui lui est consacré !
Publicité