The Force Unleashed
Fiche et test (Xbox 360) | Preview | Images et Vidéos
The Force Unleashed
 
  • Genre Beat them all
  • Série The Force Unleashed
  • Année de sortie 2008
  • Année et période -2 à +3 (Empire)
  • Plate-forme(s) Xbox 360  PlayStation 3  Wii  PSP  Nintendo DS  PlayStation 2
  • Vous incarnez l'apprenti secret formé par Darth Vader dans les années qui suivent l’épisode III. Vader souhaite évincer tous ceux qui se mettent entre lui et son désir de devenir Calife à la place du calife, et en tant qu'apprenti, le joueur, véritable joujou de Vader doit réaliser des missions pour Lord Casque Noir, en tuant notamment les derniers survivants Jedi.
  • Note du staff SWU
     (85 % - Test SWU et 1 commentaire)
  • Note des internautes
     (90 % - 2 commentaires)

Test sur X-Box 360

Le Pouvoir de la Force nous permet de prendre la peau de l’apprenti secret de Dark Vador, dont le nom de code est Starkiller (référence au premier nom de Luke Skywalker dans les ébauches de scénario d’Un Nouvel Espoir). On l’apprend au tout début du jeu, son père était en fait un Jedi tué par Vador. Ce dernier adopta son jeune garçon pour en faire son apprenti Sith. Une fois arrivé à l’âge adulte, celui-ci doit effectuer des missions pour Vador, tout en gardant son existence cachée de l’Empereur. Dans un premier temps, cela va surtout consister à tuer quelques Jedi rescapés de l’Ordre 66 comme le général Kota ou Shaak Ti.

Vers la moitié du jeu, Vador va demander à Starkiller de fédérer les ennemis de l’Empire, dans le but de détourner l’attention de l’Empereur et de réussir ainsi un coup d’état pour prendre le contrôle de l’Empire avec son apprenti. L’Alliance Rebelle allait naître !

Ce point du scénario, bien qu’intéressant dans le concept, n’est pas amené de façon très subtile et a surtout tendance à venir en contradiction avec la vision de la création de l’Alliance Rebelle qui avait été donnée par les précédents médias comme les romans ou les comics. Encore une fois, les seigneurs Sith manipulent tout et tout le monde et les ennemis de l’Empire ne semblent avoir finalement que peu d’emprise sur leur destin. Cela est bien dommage, puisqu’il était sans doute plus intéressant de présenter la Rébellion comme une organisation créée dans la douleur via la fusion de multiples cellules disséminées sur de nombreuses planètes. De plus, la fin du jeu crée encore quelques petites incohérences, notamment dans le fait que Bail et Leia Organa ne sont pas encore des ennemis « officiels » de l’Empire dans Un Nouvel Espoir, alors que selon le scénario du jeu, ils devraient l’être... 

Malgré ses quelques faiblesses, le scénario est tout de même de toute beauté et nous transporte dans notre univers favori. Les nouveaux personnages, comme la pilote du vaisseau « Rogue Shadow », le droïde Proxy ou le général Kota, sont bien développés et apportent une fraîcheur face à la présence de nombreux personnages célèbres. On regrettera toutefois le manque de charisme de Starkiller en tant qu’apprenti Sith. Il ne fait que servir son maître de manière servile, un peu à la manière de Darth Maul, et ne nourrit aucune autre ambition.



Au niveau du gameplay, Le Pouvoir de la Force est un beat them all très proche de Devil May Cry 4. Les niveaux sont très linéaires, on avance, on charcute du méchant autant qu’on peut, en déclenchant le max de combos. C’est très bourrin, mais MY GOD... Que c’est FUN !! Les non-fans risquent de trouver le jeu répétitif, mais pour les autres, être dans la peau d’un apprenti Sith est un trip qui ne retombe pas trop rapidement. Pour les ennemis, c’est simple, il s’agit de l’ensemble des personnages rencontrés dans le jeu. Hé oui, en tant qu’apprenti secret, il vaut mieux ne pas ébruiter notre présence sur les différentes planètes et tuer tout le monde... Il s’agit en fait d’une parfaite excuse pour défourailler tout ce qui traîne sur la carte ^_^

Une option intéressante est disponible lorsque notre héros affronte les boss ou des ennemis puissants. En effet, une fois la barre de vie de l'adversaire arrivée quasiment au minimum, le joueur doit réaliser un enchaînement de boutons qui s'affichent à l'écran. Si celui-ci est réussi, un coup "de la mort qui tue"© est réalisé par Starkiller, sinon le script boucle et il faut recommencer l'enchaînement.

Premier jeu Star Wars sur next-gen (non, Lego Star Wars ne compte pas =p), Le Pouvoir de la Force est beau, très beau. Encore une fois, il est assez proche d’un Devil May Cry 4 à ce niveau. Mais la force du jeu tient aux environnements, qui sont magnifiquement retranscrits.



Par contre, mêmes si les planètes sont superbes, on appréciera moyennement de retourner sur 2 d’entre elles dans des missions dans la 2nd moitié du jeu, alors que dans les précédents niveaux l’apprenti avait déjà eu l’occasion de s’y promener. Les environnements ne sont pas tout à fait les mêmes, mais tout de même, on a la désagréable impression que les graphistes et développeurs ont été un poil fainéants sur ce coup ^_^

On remarquera également quelques freeezes sur la version X-Box 360, notamment dans les environnements extérieurs qui nécessitent une forte puissance de calcul pour afficher à perte de vue les paysages.

Plus génant, la gestion de la caméra dans les environnements fermés donne parfois le tourni. En effet, l'apprenti ayant une détente de plusieurs mètres de hauteur, il a parfois tendance à se cogner la tête au plafond, et la caméra dans ces cas tourne un peu dans tous les sens. Epileptiques s'abstenir !

Comment parler de ce jeu sans évoquer les 3 moteurs utilisés : Euphoria, Digital Molecular Matter et Havok. Ceux-ci combinés permettent une destruction partielle de l’environnement, ainsi que des interactions dynamiques avec les personnages en utilisant les pouvoirs de la Force. Comment résister à la possibilité d’apprendre à un Stormtrooper à voler en moins de 10 secondes ? C’est évidemment un gros point fort du jeu.

Des scènes cinématiques assez proches du photoréalisme font la jointure entre les différentes missions, en développant notamment les aspirations de chaque personnage. Celles-ci sont de très bonne facture et nous feraient presque oublier les scènes filmées du mythique Jedi Knight. La dernière scène entre l’apprenti et Juno Eclispe est par exemple tout simplement superbe... 

Notons au passage que les voix VF sont très bonnes !

Au niveau des ennemis, l’intérêt du jeu est également de pouvoir en affronter de toutes sortes : Stormtroopers, troupes Rebelles, Gardes de l’Empereur, Shadow gards, et tout ce que la galaxie a créé comme pire malandrin (Rodiens en tête...). On rencontre également quelques boss surpuissants, comme des Jedi, des AT-ST, des rancors... Plutôt réussis dans l’ensemble, ces ennemis poseront un problème majeur : Les troupes régulières sont plutôt simples à battre et sont surtout un apéritif pour le boss de fin de niveau. Le gros souci étant que certains boss sont très difficiles à battre, même en niveau de difficulté le plus faible. Il faut par exemple s’y reprendre à plusieurs fois pour vaincre le Jedi Kazdan Paratus ou faire s’écraser un Star Destroyer, comme cela a été vu dans le trailer (grand moment vidéo-ludique !!). Cela gâche un peu le plaisir, car on est du coup contraint à modifier le niveau de difficulté pendant le jeu : Guerrier Sith pendant la grande partie du niveau, et pour quelques boss difficiles repasser en Apprenti Sith. Je confesse avoir choisi cette solution de facilité pour terminer le jeu rapidement afin de vous fournir ce test, mais tout de même... On a l’impression qu’il manque un niveau de difficulté entre Apprenti Sith (facile) et Guerrier Sith (plutôt difficile).



Enfin, la bande son du jeu est une grosse réussite. Créée pour l’occasion, elle accompagne parfaitement le jeu, que ce soit dans ses moments épiques ou plus douloureux pour notre héros.

Alors, au final, que penser de « Le Pouvoir de la Force » ? Il s’agit pour moi du meilleur jeu Star Wars depuis la série KOTOR, et nous permet de vivre une histoire importante de la chronologie Star Wars tout en prenant un maximum de fun. Ces quelques petits défauts rebuteront surtout les non-fans. Pour les fans, à part la durée de vie qui est d’environ 8h pour les joueurs moyens, et le fait qu’il n’existe aucun mode multijoueur, c’est du bonheur en barre chocolatée ! On pourra ainsi s’amuser à réaliser les objectifs secondaires des missions, comme trouver l’ensemble des holocrons ou tuer 5 rancors...

TFU is... Wait for it... LE-GEN-DARY !

Note : 90% pour les fans, 75% pour les non fans.


Jey

> En discuter sur le forum Jeux-Vidéo...
The Force Unleashed
Plate-forme :  Xbox 360

Points positifs

• Graphismes
• Les 3 moteurs physiques
• Bande son originale et très bien intégrée
• Que c’est fun !
• Scénario et personnages
• Scènes cinématiques qui nous feraient (presque !) oublier celles de Jedi Knight

Points négatifs

• Quelques problèmes de caméra
• Des mêmes planètes pour plusieurs missions
• Scénario (surtout la 2ème moitié du jeu)
• Peu de subtilité...
• Starkiller n’a aucun charisme comme apprenti Sith !
• Quelques freezes...
• Pas de mode multijoueur sur X-Box 360 et PS3
Note :
(90 %)
SWU fan database
 

Statistiques globales

24 membres le possèdent (qui ?)
26 membres y ont joué (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité