StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
Rogue Squadron III : Rebel Strike
Fiche et test (GameCube) | Solution Complète | Téléchargements | Cheat Codes
Rogue Squadron III : Rebel Strike
 
  • Genre Simulation Spatiale
  • Série Rogue Squadron
  • Année de sortie 2003
  • Année et période 0 à +4 (Empire)
  • Plate-forme(s) GameCube
  • Rebel Strike, suite logique (ou presque) de Rogue Leader est enfin arrivé sur console de salon. Beaucoup d’espérances étaient placées dans ce hit de Factor 5, tellement le succès du précédent opus avait été flagrant. Ce dernier contenait cependant certaines lacunes, dont un scénario quasi inexistant, ce que les développeurs se sont empressés de corriger. Le résultat est-il réussi ou pas ? Je répondrais ou pas... L’ajout de certaines nouveautés n’est pas forcément une réussite et fait en sorte que du même coup le jeu perd beaucoup de sa superbe.
  • Note du staff SWU
     (70 % - Test SWU)
  • Note des internautes
     (76 % - 7 commentaires)

Introduction au test...



Rebel Strike, suite logique (ou presque) de Rogue Leader est enfin arrivé sur console de salon. Beaucoup d’espérances étaient placées dans ce hit de Factor 5, tellement le succès du précédent opus avait été flagrant. Ce dernier contenait cependant certaines lacunes, dont un scénario quasi inexistant, ce que les développeurs se sont empressés de corriger. Le résultat est-il réussi ou pas ? Je répondrais ou pas... L’ajout de certaines nouveautés n’est pas forcément une réussite et fait en sorte que du même coup le jeu perd beaucoup de sa superbe.

...et au jeu

Elle en fera sans doute sourire plus d’un. On voit, comme sur tous les jeux LucasArts, le sigle de l’éditeur, puis vient se glisser à nos oreilles une douce musique assez disco. Le sigle de l’éditeur s’avère en fait être la série de boutons qu’a un certain Seigneur Noir des Sith sur la poitrine, Dark Vador apparaît à nos yeux. Se profile derrière lui une piste de danse où surgissent à leur tour Luke, Leia dans son bikini qui lui va si bien, Han, Chewie, R2-D2, C-3PO et Lando. On voit ensuite une boule à facette qui fait office de Death Star. Cette intro est superbe et très drôle.

Le scénario

Le scénario du jeu est un peu plus abouti que celui de son prédécesseur et mieux réalisé. Du coté gauche de la sélection des missions se trouvent celles consacrées à Luke et à la trame principale du jeu en quelque sorte, au milieu se trouve des missions encore avec Luke et à droite on a les missions avec Wedge. Cette organisation est assez fouillis et on se perd parfois dans les dédales. On a droit à des missions inédites sur Géonosis, Dantooine, Dubrillion, Fondor et Bakura qui apportent indéniablement un plus au jeu. On retrouve également les missions reprenant la trame de la Trilogie telles que la poursuite en speeder bike, un passage au sol sur Hoth particulièrement réussi, et une bataille d’Endor sublime.
Cependant, ce scénario, tout aussi abouti qu’il soit, nous laisse avec un certain manque. En effet, pour être parfait, il aurait fallu que les missions de Rebel Strike soient ajoutées à celles de Rogue Leader pour avoir une trame complète. Si ça avait été le cas, ce jeu aurait été un must du genre ! Quelques missions bonus viennent ponctuer vos réussites. Autre point important la difficulté du jeu a été revue à la baisse et on a beaucoup moins de mal à arriver au bout du jeu qu’avec Rogue Leader, ce qui peut plaire aux jeunes joueurs et déplaire aux "Hard Core Gamers".

Les phases à pied

N’y allons pas par quatre chemins, allons-y franco : elles sont minables. La caméra va totalement à l’opposé de ce qu’indique le joystick. De plus, quand on arrive enfin à déplacer son personnage, la caméra met à nouveau son grain de sel dans l’affaire et nous fait nous cogner contre le moindre obstacle du décor. Le mode de visée est mal réalisé car si vous vous contentez d’appuyer seulement une fois sur la touche de lock, vous n’aurez pas votre cible acquise et selon le nombre d’ennemis, vous vous ferez trouer la peau facilement. Il faut donc appuyer deux fois sur la touche L pour être sûr de tuer sa cible sans risque. Les missions avec sabre laser, aux nombres de deux, sont du même acabit que celles avec blaster...
Certes on s’habitue à ces défauts avec le temps, mais je dois bien avouer qu’au premier abord, ça dégoûte.

Les phases spatiales

Rien à redire là-dessus, si ce n’est qu’il n’y en a jamais assez et qu’elles sont parfois entrecoupées de ces maudites phases à pieds. La maniabilité n’a en rien changé et est toujours aussi intuitive et facile d’accès. On peut piloter de nouveaux vaisseaux tels que le Chasseur Jedi, le AT-ST et aussi un chasseur TIE expérimental dont le design est non sans rappeler celui du X-Wing (Ailerons en deux positions). Les bombes soniques sont également présentes et c’est un régal pour les yeux et les oreilles. Que dire de plus, sinon que les TIEs tombent comme des mouches sous notre feu nourri et que ceci est tout simplement jouissif.

Le mode multijoueur

Grande nouveauté de cet opus, le mode multi apporte beaucoup de durée de vie supplémentaire au titre. En effet, outre le fait de pouvoir refaire Rogue Leader en coopératif (ce qui peut compléter le scénario de Rebel Strike seulement si on est deux) avec médailles à la clé, on peut s’affronter en un contre un dans différents modes : destruction, combat rapproché, attaque et défense, spécial. Ces combats se déroulent sur différentes maps rassemblant la plupart des lieux présents dans le jeu. Vraiment très fun, ce mode offre des heures de plaisir entre amis.

Conclusion

Rebel Strike n’est pas un mauvais jeu puisqu’il propose des nouveautés en matière de gameplay et de mode de jeu mais ces nouveautés ne sont pas forcément encore abouties ou n’ont pas été bien réalisées (phases à pied). De plus, du point de vue du scénario, malgré toutes les missions qu’il apporte, on peut presque le considérer comme un add-on de son prédécesseur Rogue Leader. Cependant l’esprit de Rogue Squadron autrefois créé sur Nintendo 64 est toujours là, tout comme le fun d’ailleurs et les graphismes sont toujours aussi beaux.

Breje Olale.
Rogue Squadron III : Rebel Strike
Plate-forme :  GameCube

Points positifs

  • Intro du jeu
  • Graphismes toujours aussi beaux
  • Nouveaux vaisseaux
  • Scénario plus abouti, pas mal de nouveautés
  • Mode multijoueur très amusant
  • Difficulté revue à la baisse

Points négatifs

  • Phases à pieds
  • Scénario complétant celui de Rogue Leader, d’où le coté Add On
  • Difficulté revue à la baisse
Note :
(70 %)
La série
 
SWU fan database
 

Statistiques globales

56 membres le possèdent (qui ?)
60 membres y ont joué (qui ?)

Ma database

Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir gérer votre collection. Merci de votre compréhension.
Publicité