Yuuzhan Vong : plus loin dans la douleur !
 
c'est l'histoire de maz'och'ist le YV. Comme ses pairs, pour bien se faire voir, il se mutile de temps à autres. mais là franchement il va un peu trop loins !
Créée par Thrawn917, suite non réservée
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir réserver la suite de cette histoire.
Merci de votre compréhension.
1. Engagez-vous, rengagez-vous...
 
Maz'och'ist était un YV plutot tranquille. bien rangé, il ne se faisait jamais remarquer, bien qu'il fut connut pour etre un fervant adepte de la souffrance.

Aujourd'hui, le jeune YV venait de se lever de son lit tapissé de clous. son corps pissait délicieusemement le sang et la pièce pauvre en mobilier qui constituait sa chambre était tachée de sang noir séché, vestige d'exquises souffrances passées.

puis maz'och se dirigea vers la baignoire afin d'y prendre une douche. Lorsque l'acide chlorydrique jaillit du pommeau de douche, lacérant sa peau, le YV commença a etre de bonne humeur. Soucieux de ne point gâcher une journée qui avait commencé si douloureusement bien, maz' se rendit ensuite au rez de chaussé de sa maison, s'accordant une petite chute dans les escaliers ponctuée par un exquis heurt contre un poignard malencontreusement placé en face de la dernière marche. Jouissant de plusieurs fractures, maz se releva , empoigna le couteau qui s'était fiché dans ses épaule et fit pivoter la lame de l'arme dans sa blessure, savourant les vrilles de douleur qui s'élançaient dans son torse. Après cette petite fantaisie, le YV s'assit en face de la table de sa cuisine puis sortir un pot de concentré de cyanure et une brique d'acide sulfurique, denrés normalement réservées aux grandes ocassions. ayant consommé plusieurs tartine de cyanure et quelques chopes d'acide, maz'och'ist se leva et, staisfait, se dirigea vers le garage de sa maison, afin de monter dans son coral skipper. Il était temps d'aller au travail !
Ecrit par Thrawn917, le 23 Décembre 2001
2. C'est si bon !
 
Aïe !
Au bout d'un certain route la route lui parut relativement ennuyeuse. Aussi décida-t-il de piloter la tête à l'envers de façon à ce que sa main puisse frotter la route. Losqu'il n'eut plus qu'un moignon à la place du bas droit, il décida de se donner encore plus de plaisir... en laissant son skip le traîner !
Il sauta du véhicule et s'y accrocha. Durant les quelques minutes qui suivirent, les habits puis la chair de Maz'och'ist se déchirèrent. Enivré par une douleur si sublime, il décida de freiner en utilisant ses dents.
Mais le basal-dovin continua sa tâche et le YV eut droit à un appréciable détartrage.
Cet instant exquis aurait pu continuer si le skip n'était pas rentré en collision avec un arbre. Projeté loin de l'impact, Maz'och'ist entendit ses os craquer, avant de perdre connaissace...
Ecrit par Max Katarn, le 25 Janvier 2002
3. pl'acide
 
il sortit sa tête pleine de profondes crevasses ...
Maz'och'ist se réveilla dans une salle lumineuse et dut fermer les yeux, éblouis;
quand il les rouvris enfin, il vit 3 Mon Calamari qui était en train de soigner ses blessures. il était cicatrisé et il avait une nouvelle main ! c'était des pros ces mecs là !
Il se vengea de ces rustres qui lui faisaient du mal en le soignant en les égorgeant; puis en leur coupant divers membres. Ca tombait bien, il voulait refaire la déco chez lui ! avec les jambes il confectionnerait une magnifique table. avec les mains et les omoplates, deux belles chaises ! avec les yeux, il ferait de beaux bijous pour sa belle !...
il mis tout cela dans un sac et repartit. Il s'arréta lorsqu'il vit un plein tonneau d'acide. Il baigna sa tête dedans, histoirte de reprendre du poil de la bête !
il sortit sa tête pleine de profondes crevasses ...
Ecrit par J@ngo, le 10 Septembre 2002
4. Merveilleusement douloureux!
 
Où l'on voit qu'un wampa ca aime les yuzhan...
Il dormit juste après toutes ces mutilations héroïques. La souffrance était si douce en lui qu'il commençait à cruire qu'il était dans le Zbarigh, le paradis de Yuzhan Vongs.
Lorsqu'il se réveilla, il se retrouva dans un climat glacé sur une planète qui lui rapella Bfofudur, dans la galaxie précédemment détruite. C'était Hoth, il le remarqua grâce aux panneaux publicitaires mis en orbites:
" C'est ici qu'il y a eu une défaite! "
Il laissa le froid venir en lui. Ses entrailles se gelèrent...
Non, ce n'était pas assez fort. Il défia un wampa et lui demanda de lui déchirer sa peau..
Ecrit par Sauron, le 6 Janvier 2003
5. B>
 
La femme de ma vie...
Finalement, Maz’och’ist sursauta, sortant de ce doux rêve que d’être déchiqueté par un wampa… heureusement, Yun-Harla était avec lui, et il se cogna le crâne, ou plutôt ce qu’il en restait depuis son bain d’acide, contre le mur. La douleur était exquise, et il décida d’honorer ses dieux en offrant un de ses poumons au panthéon Vong…
Ses rêves étaient envahis par la douleur, et il regrettait amèrement qu’ils ne fussent pas le reflet de la réalité. Malheureusement, il n’était pas chez lui, mais chez sa violente et monstrueuse compagne… Jém’alos’sy, une prêtresse de Yun-Yuuzhan. C’était là qu’il s’était rendu après avoir échappé aux Mon Calamari et s’être volontairmeent crashé sur la demeure de son amie… Après quoi, le rêve du wampa l’avait rassuré…
Quand Jém’alos’sy surprit Maz’och’ist en train de s’extraire un de ses organes, elle le frappa à l’aide de son propre bâton amphi… Hagard, Maz’och’ist venait de comprendre pourquoi Jém’alos’sy s’était montrée aussi bienveillante à son égard… Elle pensait qu’il s’agissait là d’un cadeau qui lui était destiné. Certes, le Yuuzhan Vong savait qu’elle était honorée par cette offrande, et que s’en suivraient de multiples mutilations lors de leurs prochains ébats, mais encore une fois, les dieux ne concrétiseraient jamais ses rêves… Il allait encore devoir se contenter de la perte d’un ou deux organes vitaux…
Ecrit par Matth Katarn, le 7 Novembre 2004
Proposer une HdF
 
 Vous souhaitez créer une nouvelle histoire ? Cliquez ici !
Publicité