Carida : Académie Impériale
 
Suivez la formation des futurs pilotes de l'Empire !
Créée par Max Katarn, suite non réservée
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir réserver la suite de cette histoire.
Merci de votre compréhension.
1. Simulation
 
Bosur REGEN
Le jeune Bosur Regen entra dans le simulateur. En tout il s’était entraîné une vingtaine d’heures sur le programme Intercepteur. Il voulait être le meilleur. Il mit ses gants et son casque, puis lança la machine.
La verrière de son cockpit laissa place à la noirceur de l’espace. Logiquement, le but de ce scénario consistait à arrêter une bande de pirates cachés dans un champ d’astéroïdes. Bosur serra les dents. Deux ans auparavant, des pirates avaient arraisonnés un paquebot de plaisance. Les parents de Regen s’y trouvaient.
Les pirates ignoraient qu’une équipe de commandos se trouvait à bord et lorsqu’ils l’apprirent, ils paniquèrent et firent un massacre parmi les passagers. Les Regen n’y échappèrent pas… et Bosur se retrouva orphelin à seize ans.
Il se plongea alors entièrement dans sa passion : le pilotage. Et cela dans un seul but : éliminer toutes les personnes qui pourraient potentiellement faire un carnage de cette sorte. Mieux vaut prévenir que guérir, disait toujours son oncle, un des membres du parti loyaliste d’une petite planète.
La voix de son coéquipier tira Bosur de ses pensées.
- Boval à Regen, j’ai repéré deux Z-95 à 6-2-2. Prêt à intervenir.
- Ok, Haace. On fonce.
Il était temps de passer à l’action. Regen fit avancer son appareil entre les astéroïdes et aligna sa cible alors que Haace Boval faisait de même. Trois salves de lasers vertes partirent de chacun des deux appareils. Hélas, les pirates esquivèrent et firent demi-tour afin d’engager les hostilités. Celui de tête prépara un missile à concussion qui partit directement vers Boval. Mais ce dernier ne réagit pas.
- Décroche ! cria Regen.
Son conseil ne fut pas suivi ; le missile continuait toujours sa course, impassible. Dans quelques secondes, il détruirait le tie de Haace…
Ecrit par Max Katarn, le 22 Octobre 2001
2. Echec!
 
L'officier inconnu
Haace regardait l'écran de contrôle de son Tie, un missile, jamais il ne pourrait l'esquiver.
Dans son casque il entendait Regen lui ordonner de décrocher, trop tard!

Regen vit le Tie de son copilote exploser dans une gerbe de lumière.
"-Qu'importe-je n'ais pas besoins de lui!"
Il effectua un virage serré qui mis son Tie juste dans les six heures du premier Z95, celui qui avait tiré le missile!
Dans un instant l'indicateur de visée passerait au vert et alors...
Noir, la simulation c'était arrêtée, il était mort.

Deux minutes, voilà en combien de temps ils avaient perdu leurs deux Tie et leurs deux vies. Les meilleurs chasseurs de l'empire, détruit par deux vieux Z95, comment avaient'ils pus être aussi minable?
Regen sorti du simulateur, son regard alla foudroyer son équipier:
"-Bon sang, pourquoi n'as-tu pas décroché!"
"-J'ais... "
"-Silence!"
Un officier pilote se dirigeais vers eux. C'était la première fois qu'ils voyaient cet homme.
"-Pouvez vous me dire pourquoi vous avez échoué?"
"-L'aspirant Boval n'a pas décroché suffisamment tôt pour éviter le missile, je n'ais d..." entama Regen
"-Faux! Aspirant Boval?"
Ecrit par ceddeszym, le 23 Octobre 2001
3. Mission Infiltration
 
*À droite* Lt Gandalf Outrider, OTac, OC de l'académie de Carida
Le Lt Gandalf Outrider sortit silencieusement d’un simulateur éloigné et il prit le chemin de sortit. Puis, il vit d’un coin sombre de la pièce le Sergent-major qui criait sur l’incompétence du cadet Boval et Regen.
Il s’approcha du sergent-major et dit :
-Sergent-major, ne soyez pas trop coléreux! C’est moi qui a détruit les deux ties. Il manque seulement d’expérience. Je suis certain que ces aspirants aurait réussit si je n’aurais pas pris le contrôle d’un Z-95.
Le Sergent-Major fâché se retourna puis changea d’attitude à la vue de son supérieur.
-Vous avez raison, dit-il en inclinant la tête.
-Bon, allez voir les aspirants d’élite. Ils vous attendre dans la place centrale pour que vous leur donniez les instructions de mission.
-À vos ordres, répondit-il avant de partir.
Quand l’officier sortit, Outrider se tourna vers les cadets:
-Aspirant Regen, j’aimerais vous parlez tout de suite.
-Selon vos désirs, répondit le cadet qui savait très bien qu’il ne fallait jamais dire non à l’officier commandant de l’académie.
Le cadet Boval sortit puis :
-Cadet Regen, je suis avec très grand intérêt le parcours de certain aspirant qui se démarque. Je ne cacherais pas plus longtemps que vous en faites partit. J’aimerais donc que vous fassiez partit du groupe aspirant d’élite. Vous recevrez une formation intensive ce qui vous donnera la possibilité de vous exercez plus longtemps aux simulateurs. Ce qui, je pense, est l’un de vos intérêts. De plus, si vous passez la formation, vous recevrez le grade de Second-Lt au lieu d’Enseigne. Finalement, comme vous le savez sûrement, si vous passez le premier de cette formation, vous recevrez la médaille de l’académie. Mais sachez que cet entraînement est extrèmement difficile et que seul quelques-uns en ressorte haut la main. De plus, quelques fois, certain cadet n’en ressorte tout simplement pas vivant!

-J’accepte cette offre avec grand honneur, répondit Regen avec fierté non sans ressentir un léger frisson.

-Bien, je n’en attendais pas moins que vous. Mais avant toute chose, vous devez aller vous préparez tout de suite pour un entraînement traditionnel mais non moins difficile attribué seulement à l’élite qui se déroulera dans quelques minutes. Je vous l’explique puisque le reste de la formation sont déjà en train de recevoir les instructions. Tous les aspirant d’élite allez être emmenez en vaisseau à 10 km à l'ouest dans la forêt. Le but est simplement que vous soyez en gardes-à-vous dans la place centrale pour 20h tapant demain. Je serais là pour voir qui aura réussit. Bien entendu, les rampants( storms) qui sont en garde tout autour de l’académie sont avertis de votre mission. Ils ont comme tâche de vous empêché de passer. Il y a 2 rampants à chaque entrée possible du bâtiment . De plus, il a des rampants qui sont en constante surveillance en faisant le tour du bâtiment. Si vous vous faites repéré par un storm, il sonnera l’alerte et vous serez disqualifié. Si un storm vous détecte d’une quelconque fassons et qu’il sonne l’alerte, vous êtes disqualifié. Sentez-vous prêt pour y aller?
-Oui mais…c’est impossible de passer les rampants!!
-N’en soyez pas si sûr. J’ai moi-même effectué cette mission et j’étais parmi l’un des premiers au garde-à-vous. Si vous avez un manque d’idée, n’oubliez pas qu’il y a les égoûts et les vaisseaux de ravitaillement qui partent du spatioport à 3 km au nord de l’académie. Et je vous conseille fortement de ne pas tenter un feu de camp car cela attire plus les félins sauvages. Maintenant, allez rejoindre le Sergent-Major qui était ici, il y a un instant. C’est lui qui dirige le groupe d’élite. Il vous remettra votre équipement rudimentaire.
-Merci, mon Lt. J’y vais de ce pas, répondit-il en pensant à ce Sergent-Major à qui il devra obéir pour le reste de sa formation à l'académie et aussi aux dangers qui guettent dans la forêt. Il se rappelait même d'un cadet à l'entrée de l'académie qui parlait que des félins féroces et rapides avaient déjà tués nombre de cadets. Oubliant ces mauvaises pensées, Regen partit en courant vers la place centrale. Le Sergent-Major avait déjà été prévenu de son arrivé et il lui remit un sac à dos en cuir comprenant 10 barres énergitiques ainsi qu’une couverture en laine. Puis, il embarqua dans la navette qui n'attendait que lui pour décoler. En entrant, il vit une douzaines de cadets qui faisaient partit de l'élite. Les gars le saluèrent. 2 minutes plus tard, le vaisseau attérit dans un dégagement d’arbres en pleine forêt. Quand tous les cadets furent sortis, le vaisseau décolla et partit aussi vite qu’il était venu. Tous les aspirants se regardèrent puis quelque-uns se ressemblèrent pour coopérer. Mais Regen ne connaissait personne. Il partit donc en direction de l’académie sans idée pour y rentrer. Par contre, il était confiant et déterminé à démontrer au Lt Outrider ce qu’il savait faire. En oubliant ses pensées qui vagabondaient, il commença à courir pour gagner du terrain…
Ecrit par Gandalf Outrider, le 28 Octobre 2001
4. Pile à l'heure
 
Gen Esis
- Vous pensez qu'il peut réussir?
- J'en suis certain, l'aspirant Regen en a toute les capacités.
- Bien, j'espère pour vous qu'il n'échouerat pas... vous savez que je n'approuve pas, il est parfois trop impulsif.
- Je doute qu'il nous déçoive!
- J'epère....
L'homme portant une tenue civile quitta la pièce, laissant le lieutenant Outrider seul. "Pourquoi s'interresse-t-il à lui?"...

Bosur Regen évoluait avec facilité dans la forêt de Carida, venant d'un monde couvert par une jungle quasi infranchissable il ne considerait pas cette traverssée comme une épreuve. Se dirigeant vers une ville, il repensa aux évenement qui avaient ponctué ses premiers jours de formation, il ne s'etait lié d'amitié avec personne sur carida, même Boval son équipier n'était pas à proprement parler un ami.

D'après son estomac, Bosur supposa qu'il devait etre près de midi. Il arrivait en vu de la ville et savait que juste derrière se trouvait les bâtiments de l'academie. Dans 8 heures environs il devrait y etre au garde à vous sur la place centrale. Il etait grand temps de pensser à trouver un moyen d'entrer.
- Alors on réfléchit?
Bosur se retourna surprit, un autre aspirant se trouvait juste derrière lui, il semblait satisfait de son effet.
- Je me débrouillerait seul, et compte pas sur moi pour t'aider! répliqua Bosur en se retournant.
- Calme l'ami, je n'ai pas besoins de ton aide... enfin, si. Avec un sourire en coin l'inconnu fit signe à Regen de s'assoir.
- Je ne t'avais encore jamais vu, continua-t-il, qu'importe... j'ai un plan pour rentrer mais il faut etre deux, hum aspirant Regen.
- Je vois que tu sais lire, mais je n'ais pas besoins de ton aide, je te l'ai déjà dit!
- Alors comment compte tu rentrer?
Regen n'avait aucun plan, il devait bien avouer qu'il ne savait pas encore comment faire.
- Ok, dit moi ton plan et je verrais si je t'aide!
- Bien, pour commencer je me présente, Gen Esis. Mon plan est très simple.. derrière cet colline il y a un puit d'accés vers l'évacuation des eaux usées de l'académie, il faut etre deux pour soulever la grille.. on débarquerat directement dans les douches, donc y'as pas à s'en faire pour les odeurs!
- Très drole, et tu croit qu'ils ne surveillent pas?
- Y'a un rampant, je l'ai observé et il tourne régulièrement, de plus j'ai mis de ça dans sa gourde d'eau.. Gen rigola en présentant des feuilles.
- Si je ne me trompe pas il va avoir de sacrés besoins... urinaires.
- Alors tu marche?

Les deux jeunes gens arrivèrent assez vite à la grille, le trooper etait déjà en difficulté, il devait choisir entre quitter son poste pour pouvoir satisfaire ses besoins ou se faire dessus. Il optat pour la première solution! La suite fut vraiment facile, la grille n'etait pas si lourde et à deux ils n'urent aucun mal à la déplacer, puis à la remettre en place avant le retour du rampant. Néanmoins Bosur etait intrigué, Gen etait arrivé bien avant lui pour pouvoir mettre son plan en place, pourtant il etait persuadé de ne pas avoir perdu de temps dans la forêt. Comme prévu ils arrivèrent sous les douches.
- Merde! La grille est soudée.
- Tu ne l'avait pas prévus?
Gen se tourna vers Bosur,
- Ben non.. et toi?

Il ne leur restait que 4 heures, impossible de faire demi-tour.

- Il faut trouver une autre "issue"
- Y'a bien la voie de maintenance, répondit Gen, mais elle doit etre gardé et vérrouillé plus efficacement qu'ici.

Regen vit dans la pénonbre une créature ramper dans la fange, un ver de roche, ces créature se nourrissait des déchets laissé par les hommes, sont corps contenait aussi un acide très fort à l'etat concentré.

- J'ai une idée, dit Bosur, en désignant la bête.

Seuls 4 aspirants etaient debouts sur la place centrale, Bosur Regen n'y etait pas.
- Plus que 10 minutes Lieutenant!
- Oui, ils sont moins nombreux que je ne l'aurait espéré.
- Au moins il semble que nous soyons débarassé de ce bouffon de Esis.
Le sourir du sergent-major s'effaça lorsqu'il sentit une masse gluante se glisser dans son col. Affolé il attrapa le vers de roche qu'il avait dans le cou, et se retourna.

- Je savais que je vous manquerais Sergent, Envoya Gen avec un sourir jusqu'aux oreilles.
- Vous allez me le...
- Suffit, Allez vous mettre en rang tout les deux, on verra plus tard pour les sanctions!

Bosur Regen et Gen Esis vinrent se placer au coté des autres cadets, Ils avaient réussi.
Ecrit par ceddeszym, le 12 Décembre 2001
5. La gloire et l'amitié
 
Nos héros
Bosur et Gen se tenaient au garde à vous devant le lieutenant Outrider dont le sourire dansait sur son visage. Enfin deux éléments qui valent le coup pensa –t-il.
Les deux aspirants avaient réussis avec brio leur épreuve et allaient être promus Second-Lt. Une bonne promotion.
Enfin Bosur pouvait commencer à espérer d’être un jour un homme important dans l’armée. Mais lors de cette épreuve de survie, il avait plus que tout autre chose gagné un ami. C’était une chose nouvelle depuis son intégration à l’armée. Et c’était aussi une chose qui le rendait heureux et confiant : une chose essentiel pour un pilote de TIE. Ceux qui avaient peur ne faisaient pas long feu. Voilà la clef du succès de l’Alliance, les pilotes rebelles -et surtout ceux de l’escadron Rogue- étaient prêts à tout : c’étaient de valeureux combattants. L’Empire en manquait cruellement !
-Messieurs, mes félicitations, vous accédez au grade de Second-Lt. Vous avez désormais plus de responsabilités.
Second-Lt Regen, vous êtes affecté au commandement du Seigneur Vador à bord de l’Executor. C’est un vaisseau prestigieux et je suis sûr que vous honorerez sa réputation en prenant le commandement d’une escouade de TIE type Interceptor. J’ai été fier de vous avoir sous mon commandement et vous souhaite de réussir votre carrière.
Bosur eut soudain un haut le cœur : son nouvel ami ? Qu’allait-il devenir ? Il n’osa rien dire… Chef d’escouade…Le rêve commençait à se réaliser…
-Quant à vous, Second-Lt Esis… Et ce malgré la farouche opposition du Sergent-major vous rejoignez vous aussi l’Executor en tant que second du Second-Lt Regen. J’aurais voulu essayer de vous obtenir une place de chef d’escouade mais le Sergent-major s’y opposant avec véhémence, j’ai du trouver un compromis. J’espère que vous n’êtes pas déçu par cette décision qui pourrait vous sembler injuste…
-Pas le moins du monde mon lieutenant !
-Bien ! Messieurs, je vous avouerais que je suis attristé de vous quitter, vous avez été de très bons éléments. Maintenant messieurs, rompez !
-A vos ordres !

Les deux amis s’éloignèrent du bureau de leur ancien supérieur tout en se félicitant de leur promotion et de leur situation.
-Tu seras sous mes ordres Gen ! Dit en plaisantant Bosur.
-Compte dessus ! Répondit son ami
Mais leur bonne humeur cessa vite : ils croisèrent un sergent qui était dans un brancard qui flottait au-dessus du sol. Deux soldats se tenaient près du brancard flottant et les deux amis surprirent leur conversation :
-Il a été blessé très gravement parait-il, un sergent en chef qui aurait tardé à exécuter un ordre de Vador…
-Alors c’est vrai ce qu’on dit ? Il n’hésite pas à tuer quand on ne lui obéit pas dans la minute. Il parait qu’il a des pouvoirs...spéciaux…
Je plains les pauvres types qui sont assignés à l’Executor !

Bosur et Gen se regardèrent quelques secondes, puis une voix retentit des hauts parleur miniatures disposés un peu partout dans les couloirs : Les Second-Lt Esis et Regen sont attendus porte D69, pour la navette de transfert.
Ecrit par prince xizor, le 10 Novembre 2006
6. 6- L’arrivée sur l’Executor et baptême du feu
 
Coruscant, planète monde du noyau central et cité impérial. L’Executor et son escadre était depuis près de trois jours en orbite au dessus de la planète. L’Empereur avait convoqué le Seigneur Vador de toute urgence pour expliquer la destruction de l’étoile noire au dessus de Yavin IV par les rebelles.
Une navette Lambda sorti de l’hyperespace et obliqua lentement vers l’Executor.
- Voila l’Executor dit Esis
- Je n’aurais jamais pensé servir sur le fleuron de la flotte lui répondit Regen.
- Pour le meilleur ou pour le pire
Chacun se souvenait de ce pauvre sergent chef sur son brancard.
- Executor de Navette Transfert 26745, Demande autorisation d’apponter
- Navette Transfert 26745, Identification en cours patientez
Après quelques minutes d’attente
- Navette Transfert 26745, Autorisation d’apponter hangar 21, Transfert des vecteurs d’approche en cours, Bienvenue à bord, Terminé
- Bien reçu, Terminé
La navette entra dans le hangar 21 et se posa. Le personnel de pont pris en charge la navette tandis que l’officier de liaison de 181éme accueillait les nouveaux arrivants :
- Lieutenant Regen, lieutenant Esis, bienvenue à bord, Je suis le capitaine Force, officier de liaison du 181éme escadron de chasseur commandé par le baron Fel. Suivez-moi.
- A vos Ordre mon capitaine
Ils suivirent le capitaine Force dans un dédale de couloir jusqu’au bureau du baron Fel. Il leur expliqua brièvement le fonctionnement de l’Executor. Ils arrivèrent enfin devant le bureau de baron.
L’entretien avec le baron Fel leur remonta le moral : les pilotes ne voyaient jamais le seigneur Vador. Le 181éme devait surtout assurer des missions spéciales souvent difficiles où les pilotes ne revenaient pas toujours. Lors des affrontements contre les rebelles, les cibles les plus intéressantes leurs revenaient de droit. Cependant les deux pilotes ne seraient ni chef d’escadrille ni adjoint mais deux pilotes : 181-10 et 181-11 qui voleraient ensemble. Le baron leur rappela qu’un simple pilote dans son unité est meilleur qu’un chef d’escadrille et que s’ils étaient aussi bons en combat réel qu’en simulation, ils ne tarderaient pas à monter.
Après cet entretien, le capitaine Force les mena dans les quartiers et les présenta aux autres pilotes de l’escadron. Puis leur assigna un vaisseau chacun : il s’agissait d’un Tie-Interceptor modifié avec générateur de bouclier et lance missile. L’entrainement fut fixé au lendemain matin et ils eurent quartier libre pour s’installer.
- Pas trop déçu de ne pas être chef d’escadrille ?
- Non, pas vraiment, si l’escadron mérite sa réputation, on risque d’avoir de beaux combats et monter rapidement en grade
Pendant ce temps, sur la surface de la planète, un groupe d’espions rebelles a réussi à échapper aux strontroopers. Plusieurs vaisseaux tentent de s’échapper en hyperespace. Un escadron de X-wing sort de l’hyperespace et se déploie en position de combat
A bord de l’Executor retentit les sirènes d’alerte.
« Poste de combat, Poste de combat, Pilotes à vos appareils, Pilotes à vos appareils, Ceci n’est pas un exercice. »
Le 181éme escadron décolle du Hangar 21, y compris Regen et Esis. Les Interceptor se placent à leur tour en position de combat et fonce sur l’escadron de X-wing qui n’est rien d’autre que le célèbre escadron Rogue reconstitué. Un furieux combat s’engage alors. Regen réussi à abattre Rogue 4 puis Rogue 7 ainsi que 2 vaisseaux espions qui avaient réussi à passer le barrage des bombardiers Tie. Quand à lui, Esis parvient à détruire Rogue 5 et Rogue 6. Aucun vaisseaux espions ne parvint à franchir le barrage impérial et l’escadron Rogue dépité et amputé de près des 2 tiers de ses effectifs plongea en hyperespace.

12 heures plus tard, l’Executor et son escadre sautèrent à leur tour en hyperespace direction Yavin IV. Le seigneur Vador avait reçu l’ordre de venger la destruction de l’étoile noire en détruisant la base rebelle sur Yavin IV.
Ecrit par Gillad Paellon, le 13 Septembre 2007
7. L\'assaut de Yavin IV.
 
Le TIE de Regen.
L'exécutor arrive le lendemain sur Yavin. Regen et Esis avaient été informés de leur mission: lancer un assaut aérien sur la base rebelle au sol. En début d'après-midi, les pilotes avaient prient place dans leurs TIE et allaient décoller. Le pont s'ouvrit, et l'unité des deux amis pris la route vers le sol de Yavin. Arrivés à l'endroit indiqué, ils furent immédiatement bombardés par les tourelles anti-aériennes. Deux pilotes de l'unité perdirent la vie. Esis s'était séparé de Regen et affrontait avec d'autres TIE un escadron de XWing. Regen tourna derrière la base ennemie et attaqua les tourelles dans leur dos. Une fois ceci fait, Esis contacta Regen:
"-On a perdu un autre mec, viens nous aider!
-J'arrive!"
Regen mis les gaz vers l'escadron XWing ennemi. Les bombardiers TIE commençaient déjà à faire de la casse sur la base au sol. Regen surpris les XWing et les élimina un à un. Esis se dirigea ensuite vers une navette d'évacuation en plein échapatoire. Esis ne réussit cependant pas à s'approcher, car des tirs orbitaux venant d'un croiseur rebelle en orbite tombèrent du ciel.
"-A toutes les unités, dit une voix de l'Exécutor, ABANDON de la mission, je répète, abandont de la mission!
-Il faut revenir à l'Exécutor, Regen, cria Esis, on vas y passer!
-Volontier!"
Le reste des TIE se replia vers l'Exécutor, la base rebelle non-détruite. C'était un nouvel échec pour Regen, un de trop, il ne tardera pas à le comprendre...
Ecrit par Marek, le 8 Juin 2012
Proposer une HdF
 
 Vous souhaitez créer une nouvelle histoire ? Cliquez ici !
Publicité