La Fédération Impériale

Si vous aimez écrire et que vous trouvez que l'Univers Star Wars a besoin de nouvelles histoires, ou si vous voulez lire plus que ce que la licence officielle vous offre, bienvenue dans la Section Fan-Fictions !

Retourner vers Fan-Fictions

Règles du forum
CHARTE & FAQ des forums SWU • Rappel : les spoilers et rumeurs sur les prochains films sont interdits dans ce forum.

Messagepar L2-D2 » Lun 20 Mar 2017 - 7:26   Sujet: Re: La Fédération Impériale

Chapitre 82 lu !

De la géopolitique comme on l'aime ! :oui: Une discussion passionnante entre Poldrei et son assistant, dont la fin semble jeter les bases de la Fédération Impériale qui donne son nom au récit... Alors quoi ? Un Triumvirat ? Et avec qui ? Thrawn pour l'aspect militaire, Poldrei pour l'aspect civil... à moins qu'il ne se voit plutôt comme le fameux "arbitre", et qu'il se voit donc en futur Empereur ? :sournois:

En tout cas, ce Chapitre renforce toute la sympathie qu'on peut avoir pour le Moff, lui qui se retrouve à devoir "gérer" l'embrigadement Impérial, le spécisme, la violence comme seul moyen d'expression. On a presque envie de le voir réussir, tiens !
Buenos dias. Je m'appelle Inigo Montoya. Tu as tué mon père. Prépare-toi à mourir !
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2214
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Jagen Eripsa » Lun 20 Mar 2017 - 15:37   Sujet: Re: La Fédération Impériale

Merci L2, je vais répondre un peu plus bas. :jap:



<<Chapitre précédant<< Sommaire >>Chapitre suivant>>

Chapitre 83

En entrant dans sa chambre, Celric jeta un rapide coup d’œil sur ses affaires, vérifiant que rien n’avait bougé. Son datapad était toujours installé sur son bureau de fortune – un petit pupitre de bois sans doute réalisé par un artisan local – et ses affaires s’alignaient toujours à la penderie.
Rien ne semblait avoir changé depuis son départ pour le petit-déjeuner.
Mauvaise démarche, se morigéna-t-il. L’œil ne voit que la surface des choses. Ce n’est qu’un sens parmi d’autres. Aisément falsifiable.
Ces dernières paroles, il les entendit avec la voix de Joruus C’Baoth. Le clone Jedi leur enseignait les voix de la Force depuis près de dix jours à présent. Celric et les autres étudiants étaient installés dans le Haut Château de Jomark depuis leur arrivée, et, en raison de l’étendue de la bâtisse, ils disposaient tous de leur propre chambre. Spartiate, certes, mais fonctionnelle.
Appliquant les leçons qu’on lui avait inculqué, Celric étendit ses perceptions autour de lui à la recherche de quelque chose d’anormal. Comme d’habitude, il eut l’impression d’un trop-plein de sensations, comme si un fleuve tentait d’entrer dans une bouteille. Il était encore désorienté par ce nouvel état, et résolut de méditer davantage pour cesser de se sentir submergé par ce nouveau pouvoir.
Mais, à cet instant, l’important est qu’il n’avait rien perçu d’anormal. Sa chambre était comme d’habitude – totalement banale.
Il referma la porte et s’assit sur le lit. La leçon du jour allait bientôt commencer, mais il avait une tâche à remplir – et il ne pouvait pas raisonnablement demander un délai supplémentaire pour l’effectuer.
Maître C’Baoth me réduirait sans doute en purée, songea-t-il avec une certaine résignation.
Il récupéra sa mallette d’affaires personnelles sous son lit et en sortit son blaster, rangé avec quelques cartouches d’énergie. Des recharges nécessaires pour alimenter son arme, car le cylindre monté sur le pistolet ne risquait guère de produire de lasers…
Il le détacha et en sortit une petite carte électronique qu’il inséra aussitôt dans son datapad. L’interface civile s’effaça et le symbole circulaire de l’Empire apparut. Il entra ses identifiants et laissa, comme chaque jour, son message.
L’entraînement poursuit son cours – RAS.
Les mots ne restèrent que quelques secondes sur l’écran, puis s’effacèrent définitivement. Ce système utilisé par les Renseignements Impériaux empêchait le stockage de données compromettantes ; tout ce que saisissaient les agents été expédié sur un terminal lointain, en l’occurrence sur sa planète natale Polcaphran.
Agent. C’était bien là ce qu’il était devenu. Habillé d’une tunique civile assez simple, très différente de l’uniforme militaire ou de la tenue pressurisée de pilote de TIE avec laquelle il avait appris à dormir (comme le voulaient les contraintes du service dans la Chasse Impériale), il n’avait pas grand-chose d’un homme en service commandé. Pourtant, sa mission était plus importante que jamais.
L’heure avançant à toute vitesse, il remballa ses affaires et sortit de sa chambre aussi vite que possible. Ce faisant, il heurta Piotr Paveller qui jaillissait au même instant de la sienne.
— Désolé ! s’excusa le garçon, embarrassé.
— Ce n’est rien, assura Celric en l’aidant à se relever. Tu es aussi à la bourre ?
— Ouais, carrément. J.J.J. va pas être content…
— J.J.J. ? répéta le Polcaphréen, déconcerté, alors qu’ils se remettaient en marche.
— Notre hôte, Joruus Jamais Joyeux ! expliqua Piotr avec un large sourire.
Celric ne put s’empêcher d’être amusé, lui aussi.
— Ça lui va bien.
— Et pas qu’un peu !
Ils sortirent de l’aile où étaient les chambres et s’engagèrent dans un escalier à colimaçon qui devait les mener jusqu’au niveau de la cour.
— Dis, Celric… reprit Piotr.
— Ouais ?
Tavill s’arrêta en voyant que son condisciple avait ralenti.
— Que se passe-t-il ?
— Toi aussi, tu es inquiet à propos de C’Baoth, dit-il en murmurant.
Ce n’était pas une question. Celric sentit un frisson le long de son échine. Paveller n’avait que quinze ans, mais sa sensibilité à la Force atteignait déjà une ampleur incroyable. Un puissant Jedi en devenir.
C’est d’ailleurs ce qu’avait dit C’Baoth en les rencontrant, une semaine plus tôt.
— Ton potentiel est immense et ne demande qu’à être développé, jeune Paveller, avait-il annoncé en regardant de haut cet adolescent plutôt maigrichon. Tu iras loin. Un puissant Jedi en devenir.
Il s’était ensuite tourné vers Celric, et une ombre avait alors empli son regard.
— Mais ce potentiel n’est pas donné à tous…
— Ouais, répondit-il à Piotr. Je n’en suis pas vraiment fan.
— C’est ce que je ressens depuis le premier jour, dit le garçon avec une voix étonnamment mature pour son jeune âge. Son aura est dérangeante…
— Tu arrives à percevoir des auras ? s’étonna Celric.
— Ouais.
— Comment est la mienne ?
Paveller prit le temps de la réflexion.
— Assez froide, dit-il après quelques instants. Tu as beaucoup perdu. Mais en même temps… C’est comme craquelé, comme si tu avais encore des doutes sur…
Il n’acheva pas sa phrase.
— On ferait bien de rejoindre les autres, suggéra Tavill, alarmé.
Il se promit de mentionner l’incident dans son rapport du lendemain. Paveller n’en avait peut-être pas conscience, mais il constituait une véritable bombe à retardement prête à exploser en emportant toute cette opération.
Ils arrivèrent finalement dans cette cour qui accueillait jour après jour leurs exercices. Les autres apprentis y étaient déjà rassemblés autour de Naghor Osvalt et d’une caisse militaire posée à ses pieds.
C’Baoth, lui, observait la scène depuis un balcon à une dizaine de mètres au-dessus d’eux.
— Bien, nous allons pouvoir enfin commencer, dit Osvalt en les voyant approcher.
Il s’accroupit et déverrouilla le petit conteneur.
De l’extérieur, il ressemblait à tous ceux amenés par le stormcommando sur Jomark : des caisses de matériel entreposées en secret dans une des caves du Haut Château. Mais dans celui-ci s’alignaient des cylindres métalliques enchâssés dans de la mousse à forme adaptative.
— Ce sont des sabres lasers, expliqua-t-il aux étudiants qui n’osaient plus faire le moindre bruit. Des armes utilisées autrefois par les Jedi. Je sais que votre objectif principal est d’apprendre à maîtriser la Force. Mais vous devez aussi pouvoir vous défendre si besoin. Je vais donc vous apprendre à les utiliser.
Flynn Tharon leva une main hésitante.
— Oui ?
— Ça signifie qu’on ne se servira plus de nos blasters ?
— Le mieux, c’est de savoir maîtriser toutes ces techniques, expliqua Osvalt. Le blaster est plus adapté aux affrontements à distance, mais dans un environnement resserré le sabre-laser est bien plus dangereux. Et il permet d’agir sur votre environnement pour le modifier à votre avantage. Maintenant, prenez-en un chacun…
Arrivé dernier, Celric se retrouva en queue de file pour le choix des armes. Il ne restait que trois sabres accessibles.
Il allait prendre le plus proche de lui quand il ressentit un attrait étrange pour le troisième. Il se décala et posa sa main sur l’arme.
Il se sentit alors sa tête tourner ; sa vue se brouilla jusqu’à ce que l’obscurité soit totale. Il n’entendit plus rien, ne sentit plus rien : il était perdu dans les limbes.
Puis ses sens revinrent aussi vite… Mais il n’était plus sur Jomark.
Il faisait nuit. Il se trouvait dans une immense salle aux larges colonnes de marbre. Les couleurs qui s’étendaient sur les murs et le sol flamboyaient.
En fait, la salle flambait.
— Il faut tenir !
Ces mots avaient été prononcés par un autre homme qui s’avança à sa droite. C’était un géant, les cheveux blonds tirés en arrière dans un long catogan. Il portait une bure sombre et tenait en main une lame verte dont la lueur illuminait d’émeraude les environs.
— Nous devons laisser le temps aux autres de s’enfuir !
Celric se sentit acquiescer. Dans sa main, l’arme qu’il venait de toucher… Moulée à sa paume. Sa lame était également verte. Un autre apprenti assez jeune tenait un sabre bleu.
Le Temple était perdu. Leurs adversaires étaient trop nombreux, et ils disposaient d’une aide obscure que tous les Jedi percevaient, non loin de là.
Dans la fumée, face à eux, des silhouettes apparurent. Elles portaient l’armure blanche des stormtroopers, avec des marquages bleus usés et des casques différents. Ils ouvrirent le feu.
Suivant son instinct, Celric sentit ses bras bouger pour orienter sa lame. Les rayons écarlates renvoyés vers les tireurs abattirent quelques-uns des clones. Mais cela n’était pas suffisant.
Alors, les Jedi avancèrent. Progressivement, en esquivant ou renvoyant les tirs assez précis pour les menacer. Ils enjambèrent les premiers cadavres, puis abattirent leurs armes sur les soldats.
Ces traîtres qui livraient le Temple sacré aux flammes et éteignaient celle, sacrée, de l’Ordre dans toute la Galaxie.
La résistance s’arrêta. Ils étaient tous morts. Leurs armures ne s’étaient révélées d’aucune utilité…
Celric sentit l’air âcre entrer dans sa gorge. Il était fébrile comme jamais. Leur ennemi approchait…
Alors, il le vit. Une nouvelle silhouette, sombre cette fois. Sa capuche était rabattue sur son visage, dont on ne voyait que deux yeux jaunâtres étincelants. Il portait l’arme des Jedi, sa lame bleue activée.
C’était le cœur de la tempête s’abattant sur l’Ordre.
Il avança tranquillement, comme si ses adversaires ne représentaient rien. Celric sentit qu’il allait attaquer…
Il tenta une frappe, mais l’autre para sans difficulté. D’un coup presque banal, il s’attaqua au torse du jeune homme, qu’il toucha aussitôt.
La lame carbonisa sa poitrine de part en part. Celric Tavill se sentit mourir. Il bascula en arrière et entrevit alors le visage de son meurtrier…
Il le connaissait.
Skywalker.
Il avait déjà abattu l’autre padawan, et le maître ne ferait pas long feu face à lui. Il était trop fort…
Mais d’autres pouvaient lui échapper. Alors que la vie l’abandonnait, il revit des images de sa vie : sa mère devenue folle, cette acolyte chauve aux étranges tatouages…
Et Scout…
Puis ce fut le néant.
— Celric !
Osvalt était en train de le secouer violemment.
— Oui, oui ! répondit-il, troublé. Je… Je vais bien…
Mais il n’en était pas vraiment sûr… Revivre la mort de cet apprenti était éprouvant. Le nom de Skywalker avait raisonné dans son esprit… Y avait-il un rapport avec Luke Skywalker ? Et cette dernière image… Était-ce vraiment sa mère ?
Si c’était bien le cas, alors il était lié à l’histoire de ce garçon mort au combat près de trente ans plus tôt.
Il baissa les yeux. Dans sa main, il tenait serré le sabre laser de la vision.
— Ça ira, assura-t-il. Je n’ai rien… C’était juste un vertige.
— D’accord, répondit Osvalt, visiblement peu convaincu. Tu vas faire équipe avec Paveller. Tharon, avec Adonsen. Colmiss, Sarn. Les jumeaux, ensemble… Enfin, Dermany et Llonest.
Ils se positionnèrent par paire dans la cour, chacun toisant l’autre.
— Tous ces sabres disposent d’un modulateur de puissance de la lame. Vérifiez qu’il est réglé au minimum…
Osvalt passa dans les rangs pour vérifier que tout le monde obéissait.
— Bien. À présent, vous ne risquez plus de démembrement… Juste un énorme bleu ! Vous allez à présent activer vos lames. Il faut une double pression pour activer ou désactiver l’alimentation : c’est une sécurité.
Plein d’appréhension, Celric alluma le sabre.
Comme il s’y attendait, une lame émeraude jaillit de la poignée de l’arme. Le bourdonnement et les lueurs des dix épées allumées offraient un spectacle étrange dans la clarté du matin du Jomark.
Piotr tenait un sabre écarlate en mains. Il semblait intrigué par l’arme qu’il fit légèrement bouger.
— C’est plus léger que ce que je pensais… marmonna-t-il.
— Il y a trois positions principales pour tenir votre arme, continua Osvalt. Haute, basse et médiane. À cela s’ajoutaient autrefois sept formes de combat… Mais n’étant pas un Jedi, je ne peux pas vous les enseigner. Vous serez donc toujours limités face à un adversaire ayant suivi l’ancienne formation, même s’ils sont aujourd’hui peu nombreux…
Il leur montra comment positionner le sabre ; ils limitèrent.
— Bien, les approuva-t-il. La haute est davantage adaptée aux duels et la basse à l’attaque. Je pense que la médiane est un bon compromis face aux blasters… Tout à l’heure, nous nous entraînerons avec des sphères flottantes. Mais pour l’heure, vous allez tester vos armes en échangeant avec votre binôme.
Celric jeta un coup d’œil à Piotr ; il tenait son sabre dans une seule main et le faisait bouger légèrement.
— Le but, c’est de bloquer les coups et de jauger l’énergie que ça nécessite ! rappela Osvalt. Bien ! Vous êtes prêts ? Allez-y !
Du coin de l’œil, Tavill vit Jovan Colmiss frapper aussitôt, son sabre tenu à deux mains, sur Gladys Sarn qui para le coup avec difficulté. Les autres s’étaient aussi mis à l’œuvre ; le son inimitable des lames s’entrechoquant retentissait sans arrêt. Seul Paveller attendait encore.
Celric inspira, et passa à l’action.
Il tenta un coup diagonal, mais Piotr para avec un sourire et se lança dans une contre-attaque composée très rapide. Il ne tenait son sabre que d’une seule main ; ses coups manquaient légèrement de force, mais l’arme qu’il tenait virevoltait à un rythme ébouriffant.
À deux reprises, Tavill sentit la lame lui frapper les bras.
— Bon sang ! jura-t-il, autant énervé qu’impressionné. Tu as bouffé quoi ce matin ?
— Du rancor, répondit-il en riant. Non, en fait, ça me rappelle les fois où je m’amusais avec mon cousin… Avec des bouts de bois. Tu ne l’as jamais fait ?
— Non, jamais, admit Celric avec curiosité.
— C’est pas si différent. Ce qui change, là, c’est le poids de l’arme… Mais légèrement. Essaie, maintenant.
Celric acquiesça. Une nouvelle fois, il prit sa respiration et se lança dans une nouvelle botte.
Il frappa assez haut, au niveau de l’épaule droite : bloqué par la lame écarlate, il récidiva sur le flanc gauche, toujours sans succès. Pour plus de liberté de mouvement, il ne laissa que la main droite sur la poignée de son sabre, l’autre lui servant à s’équilibrer.
Haut. Bas. Diagonale. À chaque fois il était repoussé ; il tenta une dernière attaque, au niveau des pieds de Piotr.
Sans succès.
— Mais blast… haleta-t-il en se redressant. Comment… tu fais… ?
— Il entre en résonance avec la Force, dit une voix caverneuse tout près d’eux.
Il se tourna brusquement : pendant qu’ils ferraillaient, C’Baoth avait quitté son balcon et était venu les rejoindre. Dans la brise du matin, sa barbe mi-longue remuait légèrement.
Le clone observait Piotr.
— Les sabres lasers ne sont que de pitoyables outils que n’importe quel imbécile peut manier, lança-t-il à l’assemblée sur un ton méprisant. 
Celric eut l’impression que cette remarque s’adressait avant tout à Osvalt ; et, comme pour le lui confirmer, l’instructeur serra les dents.
— La véritable arme d’un maître Jedi, c’est son esprit. C’est ce qui le distingue du commun des mortels et en fait un être exceptionnel… Avec de l’entraînement, vous pourrez le transformer en une lance mortelle qui anéantira tous vos ennemis. Méditez là-dessus.
Il commença à s’éloigner.
— Vous pourriez nous apprendre comment faire ! lança Jovan Colmiss.
Le Jedi s’arrêta ; ils retinrent tous leur souffle.
— Oui, je le pourrais, dit C’Baoth.
Tavill aurait juré qu’il souriait, mais il ne le vit pas faire.
Ce dont Celric était certain, en revanche, c’est que le clone convoitait quelqu’un. Un étudiant qui s’était distingué par son potentiel.
Il regarda à nouveau Piotr, qui observait le maître en train de s’éloigner.
— J’ai un mauvais pressentiment… murmura-t-il avec inquiétude.  



(Si vous ne trouvez toujours pas d'où viennent les noms des apprentis et de leur instructeur, je sais pas quoi faire de plus :o )

L2-D2 a écrit:Alors quoi ? Un Triumvirat ? Et avec qui ? Thrawn pour l'aspect militaire, Poldrei pour l'aspect civil... à moins qu'il ne se voit plutôt comme le fameux "arbitre", et qu'il se voit donc en futur Empereur ? :sournois:


Ah ah ! Voilà des questions qui ne trouveront pas tout de suite leur réponse... :sournois:

L2-D2 a écrit:En tout cas, ce Chapitre renforce toute la sympathie qu'on peut avoir pour le Moff, lui qui se retrouve à devoir "gérer" l'embrigadement Impérial, le spécisme, la violence comme seul moyen d'expression. On a presque envie de le voir réussir, tiens !


Tout dépend qui. Poldrei n'est pas totalement sympathique... C'est plutôt le genre anti-héros. Avec ses objectifs, ses ambitions... Et un certain manque de scrupules. C'est un ancien résistant, qui a connu des combats difficiles... Il est prêt à tout ou presque.
Staffeur Fan-Fictions - Auteur des Chroniques de la Marine Républicaine et de La Fédération Impériale.
Jagen Eripsa
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 16658
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: LorRhin
 

Messagepar L2-D2 » Lun 20 Mar 2017 - 17:44   Sujet: Re: La Fédération Impériale

100ème message sur ce topic ! :cute:

Chapitre 83 lu !

J'aime quand je n'ai pas beaucoup à attendre !

Alors là, je ne m'attendais pas à une telle vision de Force ! Si je devine bien grâce aux indices, le garçon qui succombe dans la vision est Whie Malreaux, la référence à la mère folle et une acolyte chauve aidant bien... et si je me souviens bien, Scout et elle étaient proches, oui ! Voilà un beau lien avec l'UE Légendes, comme tu sais si bien les faire ! :oui:

Le reste du Chapitre est tout aussi intriguant. Quel sort va réserver C'Baoth au pauvre Piotr Pavellan ? Et quand est-ce que Mara Jade va débarquer sur place ?

Comme d'habitude, la suite !
Jagen Eripsa a écrit:Ah ah ! Voilà des questions qui ne trouveront pas tout de suite leur réponse... :sournois:

Te connaissant, je m'en doute ! Mais ça ne m'empêche pas de faire part de mes hypothèses ! :D

Jagen Eripsa a écrit:(Si vous ne trouvez toujours pas d'où viennent les noms des apprentis et de leur instructeur, je sais pas quoi faire de plus :o )

A mon grand désespoir, je ne vois pas ! J'ai bien Flynn Tharon qui me fait penser à Flint Carson, mais je ne vois pas comment raccrocher les autres, du coup ce n'est sans doute pas ça... :paf:
La, comme ça, les noms me parlent en plus, j'ai l'impression que ça me dit quelque chose, mais impossible de mettre le doigt dessus !
Buenos dias. Je m'appelle Inigo Montoya. Tu as tué mon père. Prépare-toi à mourir !
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2214
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Jagen Eripsa » Lun 20 Mar 2017 - 21:38   Sujet: Re: La Fédération Impériale

Merci pour la lecture et le comm' ! :jap:

L2-D2 a écrit:Si je devine bien grâce aux indices, le garçon qui succombe dans la vision est Whie Malreaux


Indeed. :jap:

L2-D2 a écrit:Le reste du Chapitre est tout aussi intriguant. Quel sort va réserver C'Baoth au pauvre Piotr Pavellan ? Et quand est-ce que Mara Jade va débarquer sur place ?


Va-t-elle débarquer sur place déjà ? :siffle:
Quant à C'Baoth... Nous verrons... :sournois:

L2-D2 a écrit:A mon grand désespoir, je ne vois pas ! J'ai bien Flynn Tharon qui me fait penser à Flint Carson, mais je ne vois pas comment raccrocher les autres, du coup ce n'est sans doute pas ça... :paf:
La, comme ça, les noms me parlent en plus, j'ai l'impression que ça me dit quelque chose, mais impossible de mettre le doigt dessus !


Même avec la blague de Piotr en début de chapitre ? :o :paf:
Staffeur Fan-Fictions - Auteur des Chroniques de la Marine Républicaine et de La Fédération Impériale.
Jagen Eripsa
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 16658
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: LorRhin
 

Messagepar Alfred M. » Lun 20 Mar 2017 - 22:13   Sujet: Re: La Fédération Impériale

L2-D2 a écrit:Alors là, je ne m'attendais pas à une telle vision de Force ! Si je devine bien grâce aux indices, le garçon qui succombe dans la vision est Whie Malreaux, la référence à la mère folle et une acolyte chauve aidant bien... et si je me souviens bien, Scout et elle étaient proches, oui ! Voilà un beau lien avec l'UE Légendes, comme tu sais si bien les faire ! :oui:


:shock: :perplexe:
Oui bon c'est pas forcément ma période de prédilection :transpire:
Une vision de Force ok, heureusement on a pas eu droit à "le sabre t'as choisi !" :x

Bon chapitre comme d'hab', cool de pas attendre en effet :sournois:
"This is why a common soldier will never triumph against a Jedi. Your military 'tactics' are nothing compared to the Force." Kreia, Kotor 2
"Patience is a virtue, that doesn't make impatience a vice." Corran Horn, I, Jedi
Alfred M.
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 546
Enregistré le: 19 Avr 2016
 

Messagepar Jagen Eripsa » Lun 20 Mar 2017 - 23:29   Sujet: Re: La Fédération Impériale

Alfred M. a écrit:Une vision de Force ok, heureusement on a pas eu droit à "le sabre t'as choisi !" :x


J'aillais pas copier Harry Potter... Je suis resté sur un pouvoir déjà connu, la psychométrie qui se manifeste notamment chez les Kiffars et particulièrement chez Quinlan Vos. ;)

Là, ce n'est pas un pouvoir que Celric peut manifester, mais le lien entre le sabre et lui a provoqué la vision (et cela a été renforcé par la puissance du moment).

Alfred M. a écrit:Bon chapitre comme d'hab', cool de pas attendre en effet :sournois:


J'étais inspiré. :D
Staffeur Fan-Fictions - Auteur des Chroniques de la Marine Républicaine et de La Fédération Impériale.
Jagen Eripsa
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 16658
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: LorRhin
 

Messagepar L2-D2 » Lun 20 Mar 2017 - 23:42   Sujet: Re: La Fédération Impériale

Jagen Eripsa a écrit:Même avec la blague de Piotr en début de chapitre ? :o :paf:

Oh punaise! JJJ ! :idea: Piotr Paveller, c'est Peter Parker! :shock:
Buenos dias. Je m'appelle Inigo Montoya. Tu as tué mon père. Prépare-toi à mourir !
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2214
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Jagen Eripsa » Lun 20 Mar 2017 - 23:58   Sujet: Re: La Fédération Impériale

Héhé. :D

Regarde les initiales des autres, tu devrais en reconnaître quelques-uns ! Mais c'est Zahn qui a commencé avec Mara Jade. :lol:
Staffeur Fan-Fictions - Auteur des Chroniques de la Marine Républicaine et de La Fédération Impériale.
Jagen Eripsa
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 16658
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: LorRhin
 

Messagepar L2-D2 » Mar 21 Mar 2017 - 10:24   Sujet: Re: La Fédération Impériale

Ah mais ouais ! Flynn Tharon, c'est Flash Thompson, Nagor Osvalt, c'est Norman Osborn, Gladys Sarn, c'est Gwen Stacy...

Franchement, chapeau, c'est super bien fait ! :oui:
Buenos dias. Je m'appelle Inigo Montoya. Tu as tué mon père. Prépare-toi à mourir !
L2-D2
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 2214
Enregistré le: 26 Fév 2013
Localisation: Nîmes
 

Messagepar Jagen Eripsa » Mar 21 Mar 2017 - 12:56   Sujet: Re: La Fédération Impériale

Merci ! :jap:
Staffeur Fan-Fictions - Auteur des Chroniques de la Marine Républicaine et de La Fédération Impériale.
Jagen Eripsa
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 16658
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: LorRhin
 

Messagepar darkCedric » Mar 21 Mar 2017 - 17:08   Sujet: Re: La Fédération Impériale

Jagen Eripsa a écrit: Mais c'est Zahn qui a commencé avec Mara Jade. :lol:


Heu... j'ai pas compris la référence là :perplexe: :paf:
« La paix est un mensonge, il n'y a que la passion. Par la passion, j'ai la puissance. Par la puissance, j'ai le pouvoir. Par le pouvoir, j'ai la victoire ! » Extrait du Code Sith
Le Règne de Grievous
darkCedric
Pigiste
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 1641
Enregistré le: 26 Juin 2016
Localisation: Croiseur Sith : La Main du Jawa
 

Messagepar Jagen Eripsa » Mar 21 Mar 2017 - 17:19   Sujet: Re: La Fédération Impériale

Une rousse dont les initiales sont "MJ"... Moi c'est à ça que ça m'a fait penser. :D
Staffeur Fan-Fictions - Auteur des Chroniques de la Marine Républicaine et de La Fédération Impériale.
Jagen Eripsa
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 16658
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: LorRhin
 

Messagepar mat-vador » Mar 21 Mar 2017 - 21:40   Sujet: Re: La Fédération Impériale

Ca y est, j'ai rattrapé mon retard! Alors au menu, géopolitique avec Poldrei (Quand l'appétit va, tout va?) Talon Karrde (et Mara Jade, pas de vapodouche dommage ah zut j'ai confondu avec Dark Claria :siffle: :diable: !) et joruus C'Baoth qui se verrait bien appliquer une Règle des Deux perso (ses autres élèves réduits au rang de larbins dont un certain Celric :sournois: ..).

Bref la suite :oui: :cute: !
je suis un Sith mais je suis gentil :grrr:
mat-vador
Jedi SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 257
Enregistré le: 24 Mai 2016
 

Messagepar Jagen Eripsa » Mer 22 Mar 2017 - 8:36   Sujet: Re: La Fédération Impériale

Merci pour ce retour ! :jap:

Une règle des Deux pour C'Baoth ? Naaaaaaaan... Il est plus ambitieux que ça. :D
Staffeur Fan-Fictions - Auteur des Chroniques de la Marine Républicaine et de La Fédération Impériale.
Jagen Eripsa
Staff SWU
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 16658
Enregistré le: 07 Fév 2012
Localisation: LorRhin
 

Précédente

Retourner vers Fan-Fictions


  •    Informations