Bannière du site
Jabba part en vacances
Ce cher Jabba n'en finit plus de bosser. Une petite semaine de vacances sur les mondes de la bordure extérieure lui ferait le plus grand bien. Voici le récit de ses aventures ...
Créé par Wedge3D. Dernière modification de l'histoire le : 8 Juin 2012

Sommaire
 
  1.   Enfin des vacances...
  2.   Détente, boue et larves...
  3.   Il faut partir !
  4.   Une poussée d'adrénaline
  5.   Plein les bottes !
  6.   Le miracle
  7.   Dérapages en série
  8.   Vers la liberté ?
  9.   L'échapée
  10.   Idée de vengeance
  11.   ennuis à l'horizon!
  12.   Lueur d'espoir
  13.   Tout de suite, la suite...
  14.   Toujours aussi compliqué
  15.   Pendant ce temps sur Bespin
  16.   L'affrontement titanesque
  17.   Balder, le retour...
  18.   A 12 contre un...
  19.   Le salut
  20.   Une nouvelle alliance ?
  21.   Retour au calme sur Thaurus...
  22.   Balder sauve l’ alliance !
  23.   De bonnes nouvelles !
  24.   Proposition indécente…
  25.   Le retour de Jade .
  26.   En route pour l’aventure !
  27.   Balder prisonier
    > Actions
 




1. Enfin des vacances...
Attention a toi...
-Elle est bien mignonne cette petite danseuse mais ses danses ne varient pas assez et elle commence à me taper sur le système. Si elle continue comme ça, elle va passer dans la trappe de mon Rancor préféré moi je vous le dit.

-Enfin. La journée est terminée et demain je pars pour la planète Thaurus, a quelques années lumières d'ici. De quoi me détendre l'esprit et peut-être même gagner quelques crédits. Sut Tatooine, l'Empire se fait de plus en plus pressant et les affaires ne vont pas bien.

Hier encore, un des chouchous de Jabba s'est fait araisonner et a été obligé de lacher la marchandise en plein champ d'astéroïdes.
Sur ces dernières paroles, Jabba avala une petite grenouille et termina les festivités quotidiennes par un rot, auquel suivit une série de ronflements insupportables pour le commun des mortels.

Ecrit par Wedge3D le 21 Mars 2001
 




2. Détente, boue et larves...
Hummm, un bon bain de boue
Jabba poussa un grognement d'aise, suivi d'un rot retentissant. Son vaisseau venait de passer en hyperespace, direction Thaurus... Le voyage serait certes un peu long, mais il avait emmené quelques distractions à son bord. Outre quelques grenouilles bien fraîches, il avait dans ses cales le capitaine Tern Balder, contrebandier infortuné qui avait dramatiquement fait baissé le chiffre d'affaires de Jabba ces derniers temps. En conséquence, Jabba avait décidé de s'arrêter en chemin et d'exécuter Balder en l'éjectant par le sas. Décidément, les contrebandiers l'énervaient en ce moment. Celui là paierait pour tous autres, surtout Solo...
En attendant cette petite récréation, Jabba se mit à rêver à ce qui l'attendait sur Thaurus. La planète était réputé pour ses marécages et Jabba adorait prendre des bains de boue gluant. Il se voyait déjà barboter dans la fange de la planète, au milieu des bonnes odeurs d'humus en décomposition. Et il pourrait se goinfrer à loisir de jeunes larves des marais, qui grouillaient en cette saison.
Jabba se détendit encore un peu plus, et se prépara à faire la sieste...

Ecrit par Nhaïgraoo le 22 Mars 2001
 




3. Il faut partir !
Balder devait retrouver son Commlink.
Alors que Jabba se laisse paisiblement mener vers un lieu de villégiature désormais bien connu, Tern Balder n'en finit plus de tourner en rond.

Les cales du vaisseau de Jabba étaient vraiment d'un inconfort à frémir, et Blader savait que sa mort était désormais certaine. L'horrible Jabba avait décider de l'envoyer dans l'espace, lui et les quelques biens qu'ils possédaient lors de son arrestation une semaine auparavant. Balder savait, pour l'avoir vu de ses propres yeux, que Le Hutt était d'une cruauté comme il en existe peu dans cette galaxie.

Le poul de Balder battait la chamade, il lui fallait absolument trouver une issue. Il se remémorait son arrestation et le violent coup sur la nuque qui le fit sombrer quelques secondes plus tard. Alors qu'il perdait connaissance, il avait entendu le traducteur de Jabba dire qu'il prendrait "soin de lui" après sa sieste quotidienne.

Balder savait très bien qu'il n'avait que peu de temps pour s'échapper du vaisseau de Jabba. Mais avant toute chose, il lui fallait retrouver son blaster et son commlink. Ces deux éléments indispensables à son évasion étaient conservés dans un coffre situé non loin de la salle des gardes.

Balder entreprit de sortir de sa cellule quand il entendit des pas. Des pas lourds et raisonnants qui semblaient s'approcher de lui...

Ecrit par Chewda le 22 Mars 2001
 




4. Une poussée d'adrénaline
Hum hum...
Le capitaine approcha discrètement son oreille de la porte a moitié rouillée de sa prison de fortune, un oreiller à la main prêt à étouffer le premier qui osera s'introduire dans sa confortable cabine pour essayer de le faire sortir à l'horizontale.

Dehors, un Wookie harpente les couloirs de sa démarche nonchalente et s'arrête juste devant la porte du capitaine Tern Balder, ex-officier impérial reconvertit dans la capitainerie de vaisseaux de contrebandes, beaucoup plus rentable.

Balder serra plus fort son arme de fortune, fermant les yeux pour se remémorer une dernière fois l'action vive et précise qu'il devra exécuter le plus rapidement possible une fois que la porte s'ouvrira.

Le wookie, quant à lui, s'approcha de la porte, y posa la main droite, comme pour la retenir, et dans un geste vif... se gratta sous les aisselles.
Il continua sa route dans la même direction une fois la démangeaison passée.

Tern lacha son arme d'appoint et soupira un bon coup. Ce n'était pas encore pour tout de suite, se dit-il. Il est grand temps d'échaffauder un plan pour s'échapper.

Ecrit par Wedge3D le 22 Mars 2001
 




5. Plein les bottes !
J'aurais bien besoin d'un R2 - se dit Balder
Alors que Tern se morfondait au fond de sa celule, Jabba s'était réveillé. Il regardait tranquillement un holodocumentaire sur l'élevage des succulentes grenouilles de Tzeench et il en bavait d'envie. Il se sentit soudain de très bonne humeur : ses vacances s'annonçaient pour le mieux. En plus, il avait soudoyé les tribus de Thaurus pour y être reçu comme un roi ! On lui jetterait des fleurs, on lui offrirait des monceaux de cadeaux primitifs, et il aurait droit aux meilleures prises de lézards aquatiques. Soudain, il se souvint du capitaine Balder, et il se mit à rire lourdement... Il était l'heure de s'amuser !

Tern était en train de fouiller les épaves rouillées qui encombraient sa "cabine". Le coup du wookie l'avait vraiment secoué : il faudrait qu'il soit mieux préparé la prochaine fois !
Soudain, Tern se rendit compte que la boîte de dérivation des circuits de refroidissement n'était pas protégée. Sans doute un oubli des techniciens de Jabba. Si seulement il pouvait créer un court circuit... Les moteurs ne seraient plus refroidis et par mesure de sécurité, l'énergie serait coupée à bord. Et ça, ça voulait dire que le sas de la cale s'ouvrirait.

Il fouilla fébrilement dans les débris. Il dénicha un bidon à demi vide d'une détergent industriel. sans hésiter, il dénuda pusieurs cables d'alimentation à mains nues. Il se brûla assez méchamment les doigts, mais n'y prit pas garde. Ensuite, il arrosa les cables du liquide visqueux. Le résultat fut immédiat : un arc électrique se produisit et les lumières vacillèrent. Une odeur de brulé se répandit.

Tern n'eut pas à attendre bien longtemps. Bientôt, le sas coulissa en shuintant. Le couloir n'était éclairé que par une lampe d'alerte orange. Au loin, il pouvait entendre le mugissement d'une alarme.

Il mit un pied dans le couloir. Soudain...

Ecrit par Nhaïgraoo le 22 Mars 2001
 




6. Le miracle
Etait-ce de la Force ou ont-ils été guidé par la Force?a
Jabba se leva lentement, et emmena avec lui toute sa cour. Trois contrenbandiers avec qui Jabba fait affaire se trouvaient à ses cotés. Ils avancèrent au rythme de Jabba, qui n'était pas très élevé, et mirent donc plusieurs minutes pour arriver dans le couloir où se trouve la salle où est emprisonné Tern.
Tout à coup, les alarmes se mirent à sonner, les lumières devinrent rouge. Les trois chasseurs de primes sortirent ensemble leur blaster et, tout en visant les gardes de Jabba, se mirent à courir en direction de Tern. En arrivant devant le sas, celui-ci s'ouvrit, et Tern en sorti. Surpris, un des trois contrebandiers, Kult freguo, tira en direction de Tern. Heureusement, celui-ci l'évita de justesse, et tous quatre se mirent à courir dans le couloir poursuivit par toute la cour de Jabba.
Ils entrèrent dans une nouvelle salle, et tirèrent dans le système d'ouverture pour bloquer la porte.
Reprennant leur souffle, ils se retournèrent et dans la salle, ils découvrirent quatre X-Wings modifiés. Ils étaient entrés dans le hangar...
Dans le meme temps, le vaisseau de Jabba sorti de l'hyperespace. Ils venaient d'entrer dans le système du Thaur, et ils se dirigèrent vers la planète la plus proche de la petite étoile. Ils arrivaient à Thaurus...

Ecrit par cafard le 22 Mars 2001
 




7. Dérapages en série
bobo
...il fut pris de panique.

Le wookie démesurément grand se trouvait juste devant lui, à gauche de sa porte. Son poil terne était maculé d'un liquide poisseux. Tern n'eut pas beaucoup à réfléchir sur l'origine de ce camouflage improvisé du wookie : sur le sol du couloir s'était répandu ce même liquide poisseux, et le wookie avait dû s'en prendre plein la fourrure quand la canalisation ou la chose qui a déversé ce liquide a cassé. Et heureusement qu'il y avait ce liquide.

En effet, dans sa surprise face au wookie, Tern glissa et tomba à terre alors que le wookie refermait ses mains puissantes à l'endroit où se trouvait la tête du contrebandier une seconde plus tôt. La glissade du capitaine l'amena entre les jambes du wookie poilu, dans une très mauvaise posture. Mais le wookie glissa lui aussi en essayant d'attraper Tern sous lui et sa tête vint frapper le sol avec fracas.
C'en était fini du wookie...pour quelques minutes.

Tern essaya de se relever tant bien que mal...

Ecrit par Darkee le 22 Mars 2001
 




8. Vers la liberté ?
Maître, maître, je suis désolééééé
- "C'est vraiment pas mon jour" se dit Tern. Le wookie venait à peine de se fracasser le crâne contre le sol de la coursive qu'il avait vu débarquer toute la clique de Jabba dans le couloir ! Et ces trois excités qui lui courraient après... Il venait de trouver refuge derrière une série de containers cylindriques, contenant sans doute des pièces de rechange pour les Ailes X de Jabba. Il entendait les trois types fouiller le hangar, à sa recherche. Heureusement que les lumières n'avaient toujours pas été rétablies...


Dans le couloir Jabba hurla et frappa son droïd de protocole du plat de la main. Le droïd s'écroula dans un grand fracas métallique. Ses incapables de techniciens tentaient déséspérement de débloquer le sas du hangar, sans succès. Il se promit que la mort de Balder serait lente et douloureuse : lui gâcher ainsi ses vacances ! Il devait arriver comme un roi sur Thaurus, et le voilà à bord d'un vaisseau saboté, sans propulsion, qui dérivait bêtement à proximité de son lieu de vacances. En plus, sans énergie, son ragoût de mollusques allait refroidir, lui qui espérait le déguster en assistant à la mise à mort de Balder !


Le plan de Tern était simple : s'emparer d'une Aile X. L'un de ses 3 poursuivants se rapprocha de lui, mais sans le voir. Tern se prépara à bondir...

Ecrit par Nhaïgraoo le 22 Mars 2001
 




9. L'échapée
Tern aperçu une échelle à proximité d'un des X-wing
Il s'apprêtait à faire un rouler-bouler en direction d'un container tout proche lorsqu'il entendit l'un des acolytes de Kult Fruego: "Ca bouge par là-bas !". En un rien de temps, les trois contrebandiers s'étaient rués à l'opposé de Balder, lui laissant par là même occasion le champ libre pour se dégager de son abris précaire.

Alors que ses poursuivants réalisaient que la cause de leur dispersion n'était en réalité due qu'à un droïd cherchant à se faire oublier de Jabba, Tern élaborait un plan pour s'emparer d'une de ces précieuses aile-X.

Devant une telle opportunité, il avait définitivement décidé d'abandonner la recherche de son blaster et de son commlink. Il devait d'abord partir d'ici et il trouverai bien à bord de son vaisseau de quoi communiquer avec l'extérieur.

Pendant que les autres s'activaient à le poursuivre, Tern aperçu une échelle à proximité d'un des X-wing. Vif comme l'éclair, Balder s'enfuit sous les tirs de ses poursuivants, et en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire, il s'était hissé à hauteur du cockpit, quelques instants plus tard, il n'entendait déjà plus les cris de Jabba, furieux d'arriver sur les lieux alors que le vaisseau de Balder fonçait à vive allure dans l'espace.

Naturellement impulsif, Jabba le Hutt bavait tout ce qu'il pouvait, en aboyant des ordres à ses sous-fifres. Aussitôt, Bondo Oumas et Mauda Sikor, les 2 contrebandiers prirent chacun une aile-X. Kult, lui, avait pour ordre de rester prêt de Jabba.

Jabba, insupporté par tant d'incapables décida de remonter en salle de commande. Au passage, il aperçu le Wookie et décida de l'enfermer. Il ferait exception au régime de son Rancor pour une fois.
Alors que lui et Fruego s'installaient près d'une vitre, ils virent Balder passer en Hyperespace, au moment où les 2 autres X-wing sortaient à peine du hangar. Eux aussi seraient enfermés.

Jabba savait ses vacances gâchées, et il n'aurait de cesse de rattraper ce Tern Balder qui en plus de l'avoir roulé, s'était fait la malle sous ses propres yeux. Il grommela des ordres au contrebandier resté avec lui et s'allongea quelques instants sur sa couche. "Toujours aussi repoussant" se dit Fruego en passant la porte.

Sur le vaisseau, les panneaux de contrôle étaient revenus au vert, et la lumière s'était rétablie. Les droïd mécaniciens faisaient décidément du bon travail.



Alors qu'il avait entré les coordonnées d'une lointaine planète, Tern Balder sentait qu'il avait oublié quelque chose. Il ne parvenait pas à savoir quoi, mais il avait ce terrible sentiment.

Depuis qu'il avait trouvé une radio, il était rassuré et ne se sentait plus coupé du monde. Il se laissait aller à quelques pensées apaisantes quand soudain ses voyants passèrent au rouge, et il sorti brusquement de l'hyperespace.

Il réalisa alors avec stupeur qu'il était parti sans droïd pour effectuer d'éventuelles réparations. Et la rupture fortuite d'un câble de ses réacteurs venait de lui remémorer que cet oubli risquait bien de lui être fatal…

Ecrit par Chewda le 24 Mars 2001
 




10. Idée de vengeance
Besoin d'un chasseur de primes
Jabba débarqua sur Thaurus. Il était énervé, son voyage avait été gaché, et à cause de ce maudit Tern, et de l'incompétence de ses subordonnés. Il fallait en punir quelques uns pour montrer qu'il était vraiment en colère.
il prit position dans ses appartements, et se prépara à prendre un bon bain de boue pour se détendre. Mais sur le chemin des marais, il rencontra Bondo Oumas et Mauda Sikor qui étaient revenu sans Tern. Jabba aurait voulu les voir mourir dans les pattes de son rancor préféré, mais il n'était pas dans son palais. Il est venu sur Thaurus pour prendre des vacances. Il ne voulait donc pas etre embetté par deux incompétant. Il décida alors de les enfermer dans une salle, et parti ensuite vers les parécages tout en pensant à ce qu'il allait faire d'eux. On pouvait voir de la bave sortir de sa bouche.

Tern Balder décida donc d'etre très prudent, et de se poser sur la première planète non hostile qu'il trouverait. Et il avait une forte envie de se venger de Jabba et de sa cour.
Il reflechi donc comment se venger et sa dernière idée fut d'employer un chasseur de primes. Il en avait les moyens : il avait réussi pendant des années à escroquer ses employeurs pour se garder un "petit pourcentage".
Il ne voulait pas tuer Jabba, mais lui faire tellement mal qu'il s'en souviendrait tout le reste de sa misérable vie comme tuer quelqu'un qui lui est proche.
Mais tout à coup, plusieurs voyants rouges se mirent à clignoter sur son cockpit. Il fallait qu'il atterisse, et vite. Mais la planète la plus proche était en quarantaine à cause d'une peste. Qu'allait-il faire : risquer sa vie en cherchant une autre planète, ou risquer sa vie en aterrissant?

Ecrit par cafard le 24 Mars 2001
 




11. ennuis à l'horizon!
la partie se complique
La nouvelle s'était répandue comme une trainée de laser dans la ville de Thauruséa 1: Jabba le hutt s'était fait rouler comme un débutant! Une jeune femme écoutait d'un air distrait, mais qui cachait une attention soutenue, les conversations des gens alentours qui, bien sûr, allaient bon train. "Evidemment, se dit-elle, il ne doit pas souvent arriver ce genre de distraction sur cette planète. "Elle se dirigea vers le statioport et rejoignit son vaisseau. Après tout, elle avait fini sa mission et devait en rapporter les fruits à son maître. La main de l'empereur ne pouvait se permettre de le mettre en colère pour des broutilles de ce genre. Pourtant, elle se promit de lui en parler s'il le lui accordait. Peut être auraitil un quelconque usage de cette information, car c'était en partie ce que sa mission avait exiger qu'elle vienne chercher sur cette planètes: des informations. Elle se rappela alors l'autochtone qu'elle avait du abattre quelques heures plus tôt pour qu'il ne puisse pas donner à d'autres les informations qu'elle avait recueillis, mais surtout pour qu'il ne puisse pas dire à d'autres que la main de l'empereur étair venue sur Thaurus. Elle s'amusa de la réaction qu'auraient eu certains s'ils l'avaient su. Son titre faisait peur. Mais pas son nom, car peu de gens le connaissait, hormis l'entourage très proche de l'empereur. Et c'était ce nom qu'elle avait utilisé pour passer inaperçu.
Aprés les demandes d'autorisation de décollage habituelles, et sans qu'aucun problème ne vienne compromettre la fin de la mission, Mara Jade passa en hyperespace pour rejoindre le centre impérial.

Jabba fulminait. Il avait été ridiculisé par ce contrebandier insolent et incontrôlable. Mais Tern Balder le paierait cher. Jabba lancerait une énorme prime sur la tête de ce misérable sarlacc. Il le méritait, même si cela allait coûter cher. Mais au moins, il serait assuré que même Boba Fett partirait à la recherche de cette bouse de bantha séchée. Sans compter que, dans sa colère, Jabba avait détruit son droïde de protocole. Il faudrait qu'il en trouve un autre. Il s'en occuperait une fois revenu sur Tatooine. Pour l'instant, il lui fallait faire réparer son vaisseau.

L'empereur étair assis sur son trône, fier de voir que sa protégée s'était admirablement bien occupée de la mission qu'il lui avait confié, comme toujours. Il se dit qu'il faudrait qu'il lui donne des missions plus difficiles à réaliser afin de tester ses talents au maximum. Il devait aussi lui en apprendre un peu plus sur la Force, et comment utiliser le côté obscur pour qu'elle devienne suffisamment puissante pour obéir à ses ordres et demandes même les plus difficiles. Il sentit que Mara n'en avait pas terminé et attendait une autorisation de parler.
"Parlez, ma chère. Qu'avez vous donc à ajouter?"
"Il s'est passé un évènement inattendu pendant mon séjour sur Thaurus. Jabba le hutt devait y venir, mais il a eu un accident de vaisseau avant d'arriver. Je ne sais pas ce qu'il avait l'intention de faire sur cette planète. Il semble qu'il soit venu en "vacances", mais un hutt ne se déplace jamais s'il n'y a pas un gain à l'arrivée. Par conséquent, je tenais à vous en informer au cas où ses "vacances" risqueraient de vous porter préjudice."
"Ce fut une sage décision. Il est temps que je remette à sa place cette grosse limace puante. je vous chargerais d'une mission d'observation directe sur Tatooine, mais bien plus tard. J'ai une autre mission pour vous avant cela. Je souhaiterais que vous m'aidiez à écraser cette insignifiante rébellion. Bien que ce soit un problème mineur, je souhaiterais pouvoir profiter des somptueuses réceptions que je donne au palais sans me soucier de ces problèmes, aussi futiles soient ils. Vous devez savoir que j'ai chargé la flotte, et même le seigneur Vador, de retrouver la base où se sont installés les rebelles après la bataille de Yavin. Je voudrais que vous aussi vous vous occupiez de ceci, mais d'unne manière plus subtile. Mais ne vous mêlez pas aux batailles qui pourraient survenir! Je tiens à ce que vous vous chargiez ensuite de ce hutt."

Tern Baldern préféra prendre le risque d'être contaminé par la peste, car il aurait au moins une chance de s'en tirer, plutôt que de rester dans l'aile x et de finir étouffé par manque d'oxygène, car il n'aurait jamais le temps, même si son vaisseau tenait jusque là, de rejoindre une autre planète. il rejoignit donc Psod, connue aussi sous le code 3 du système K7-49, située dans la bordure extérieure. Mais son atterrissage fut difficile, son aile x arrivant au bout de ses réserves. Il lui fallait réparer très vite, puis s'éloigner de la région pour ne pas être repris par Jabba. Ainsi, il aurait plus de temps pour préparer sa vengeance.

Ecrit par ma'ra jade' le 24 Mars 2001
 




12. Lueur d'espoir
Peut-être de l'aide
Une fois son vaisseau camouflé, le capitaine commença à marcher vers l'Ouest car c'est toujours en marchant vers l'Ouest qu'on envisage de plus grande aventures.
Le fameux capitaine traversa tout d'abord une portion de forêt, puis un petit marécage. Il faisait chaud sur cette planète et l'humidité ambiante n'arrangeait pas les tendons et articulations un peu rouillée du capitaine habitué au luxe des cabines de vaisseaux. Le vent léger suffisait à peine à lui redonner du courage quand après avoir passé quelques mètres pour se retrouver à la lisière de la forêt, il apercut une énorme batisse le surplombant de plusieurs dizaines de mètres.

Ce batiment était vraiment imposant avec ses fondations en pierre et ses énormes vitraux. Qui pouvait bien avoir élu domicile en pleine forêt dans une si grande maison?
Le temps n'était plus aux questions. Il savait que trop bien que Jabba n'allait pas l'abandonner de si tôt, il lui falliat trouver de quoi réparer son vaisseau de fortune pour rejoindre une destination moins hostile.
Il pris donc son courage à deux mains, avança à couvert et vérifiant au préalable que rien ni personne ne le repèrerait quand soudain...

Ecrit par Wedge3D le 28 Mars 2001
 




13. Tout de suite, la suite...
Aux trousses de Balder...
Jabba mâchonnait machinalement des fougères des marécages. Il était encore furieux, et les ennuis semblaient s'accumuler. Balder restait introuvable, et ses vacances se passaient mal : les habitants de Thaurus se gaussaient de lui. Allez savoir comment, la rumeur qu'un simple contrebandier ait pu lui filer sous le nez s'était répandu comme une traînée de poudre. Même les représentants des tribus s'étaient montré arrogants, lui refusant une livraison de grenouilles tzench ! Pour la forme, il avait fait torturé et éxecuté le doyen des tribus, mais cela n'avait pas calmé sa colère. Il entendit qu'on l'appelait, vit qu'il s'agissait d'un de ses aides de camp et se dirigea vers la berge.

- Maître, maître... 3 chasseurs de prime nous ont informé qu'on avait repéré l'Aile X volée en approche d'un trou planétaire nommé Psod. Puis l'appareil a disparu. La planète elle même est en quarantaine à cause d'une maladie inconnue et ils n'osent pas...
- Augmentez la prime s'il le faut. Qu'ils trouvent Balder ! hurla Jabba. Faites parvenir l'information à Fett immédiatement ! Et libérez ces crétins qui n'ont pas réussi à empêcher Balder de s'évader. Je leur laisse une chance, qu'il le ramène et ils auront la vie sauve. Plus vite. Il ne doit pas quitter Psod !

Bondo Oumas et Mauda Sikor passèrent en hyperespace. Les ordres étaient clairs : la tête de Tern ou la leur. Ils devaient faire vite. Si c'était quelqu'un d'autre qui ramenait la dépouille de Balder à Jabba (Bobba Fett par exemple), ils étaient surs que Jabba les éxécuteraient quand même. Il avait une défintion toute personelle du mot "motivation"...

Tern n'avait pas vu venir les 4 hommes. Ils braquèrent sur lui leurs fusils blaster et lui intimèrent l'odre de ne pas bouger. Il s'exécuta. Sans dire un mot, les types le poussèrent à l'intérieur de la maison. Tern sentit immédiatement l'odeur médicamenteuse qui flottait dans la vaste demeure. Il entendait des gémissements. Son escorte lui fit traverser deux salles ou il vit plusieurs dizaines de personnes, visiblement très malades, allongées sur des lits de fortune. On lui fit monter un escalier, traverser une porte, et il se retrouva devant un charmante demoiselle aux longs cheveux bruns, sanglée dans un uniforme noir sans grade apparent. Malgré son évidente beauté, le visage de femme était dur et ses traits refletaient autant la détermination que l'inquiétude. Elle prit la parole :

- "J'espère que tu as une bonne raison de traîner autour de mon quartier général. Si ce n'est pas le cas, tu es déjà mort"
- Heu, c'est à dire, j'aime l'architecture voyez vous, les belles maisons, quoi - Tern essaya un de ses sourires soi disant ravageurs - et les belles dames aussi, bien entendu, et vous êtes particulièrement belle..."

Tern entendit distinctement l'un des gardes, un solide gaillard, pouffer de rire. C'est vraiment, vraiment pas ma journée se dit il une fois de plus...

- OK, tuez le et débarassez vous du corps, dit la femme
- Non, attendez, je... je me suis posé en catastophe non loin d'ici, mon vaisseau est en rade et je ne sais même pas ou je suis. Ma présence ici est uniquement du au hasard, croyez moi. Je peux vous montrer mon vaisseau si vous ne me croyez pas.
- On vérifiera ça, sois en sur... En attendant, tu ne resteras pas les bras croisés. On a des caisses de médicaments et des containers de bacta à décharger et tu vas nous y aider - elle marqua une pause - mon nom est Nadja Seep et je dirige ce groupe de mercenaires.
- Balder. Belle organisation en tout cas. Et ces malades en bas, la peste ?
- Oui. Plusieurs de mes hommes et des habitants des environs placés sous ma protection. L'Empire n'a pas daigné faire parvenir les vaccins, nous sommes trop éloignés et sans importance. Alors on se débrouille comme on peut, mais c'est difficile. Assez parlé, tu as du travail...

Tern en était à sa trentième caisse et ses bras lui faisaient atrocement mal. Il aidait plusieurs soldats à décharger des speeders blindés. Visiblement, le bacta et les médicaments avaient été achetés à prix d'or aux contrebandiers qui fréquentaient la ville de Psod, distante de 100 kilomètres. Pour l'instant, Tern n'avait pas vu une seule occasion de se tirer d'ici. Il ne savait pas ce que Nadja déciderait une fois le déchargement terminé...
Soudain des explosions retentirent. Les soldats lâchèrent les caisses pour se saisir de leurs armes. Tern vit 3 vaisseaux survoler la résidence à basse altitude. Une terrible explosion déchira l'une des ailes de la demeure...
Non mais qu'est ce qui se passe encore ! se lamenta Balder

Ecrit par Nhaïgraoo le 3 Avril 2001
 




14. Toujours aussi compliqué
une nouvelle recrue pour Jabba
La Nouvelle République recherchait depuis quelques temps la contrebandière Nadja Seep qui avait vidé plusieurs entrepots de la Nouvelle République pour les revendre à qui en voulait à un prix extraordinaire vu la peste qui règne sur Psod. Tern comprit vite que le bacta et les médicaments avaient été volé et non pas acheté. L'enquête avait été longue, mais la Nouvelle République avait enfin retrouvé la trace de cette contrebandière. Les pilotes avaient donc pour mission de faire le plus de dégats et de faire prisonnière Nadja Seep (si elle était encore vivante bien entendue).
Ils arrivèrent dans un recoin de Psod, au beau milieu de la forêt. Un groupe d'hommes étaient en train de vider des speeders.
"Nouille leader, j'ai repéré Seep, attend les ordres"
"Ici Nouille leader, bien recu Nouille 2, preparé vous à balancer les bombes. Attention, il va y avoir du sport"
La première bombe tomba sur la demeure. Les soldats se dirigèrent dans l'entrepôt pour monter dans leur vaisseaux. Mais seulement quatre réussirent à décoler. En effet, un ebombe tomba sur l'entrepôt tuant la plupart des soldats de Seep.

Tern Balder en profita pour s'enfuir dans la forêt. Il entendait au loin des bruits d'explosions et Nadja Seep en train de crier ses ordres. Tern avait un bon sens de l'orientation, et il réussit à rejoindre son vaisseau. Il avait profité des vasseaux de la Nouvelle République pour prendre les pièces qu'il devait changer plus quelques médicaments pour se protéger de la peste. Il répara le plus vite possible, mais ne voulait pas décoller tant que le ciel n'était pas sur.
Il profita de ce moment pour refléchir à ce qu'il allait faire : l'idée d'aller rejoindre la Nouvelle République venait de germer dans sa tête : là au moins, il serait en sécurité, et à l'abris de Jabba le Hutt.

Bondo Oumas et Mauda Sikor, les chasseurs de primes de Jabba sortirent de l'hyperespace et se dirigèrent vers Psod : "c'est là que nos renseignements ont vu pour la dernière fois Balder."
"Mais il y a la peste sur cette planète !"
"Peut-etre, mais c'est ca ou Jabba"
Bondo Oumas se dit qu'il valait mieux mourir à cause de la peste que des suplices de Jabba. Ils s'enfoncèrent donc dans l'atmosphère de Psod.
"Regarde là-bas" dit Mauda Sikor, "une bataille, essayons de l'éviter".
Tern vit passer au dessus de sa tête les deux chasseurs de primes. il prit alors peur, monta dans son vaisseaux et décolla...

L'Empereur avait finalement décidé de remettre Jabba à sa place tout de suite. Cette grosse limace commençait à sérieusement l'embeter. Il voulait le renvoyer sur Tatooine pour garder sur lui un oeil permanant. Il envoya donc Mara Jade, la main de l'Empereur, pour accomplir cette mission. Celle-ci était accompagné de plusieurs commandos et se dirigeaient sur Thaurus où se trouvait Jabba.

Jabba ne tenait pas en place, il attendait très impatiemment des nouvelles de Bondo Oumas et Mauda Sikor et surtout de Tern Balder. Plus vite cette face d'humain mourrait, plus vite il pourrait refaire regner sa loi, car depuis que Tern l'a ridiculisé, tout le monde se moque de lui, malgré les exemples qu'il a fait : 5 chefs des tribus de Thaurus étaient déjà mort. Il se trouvait en ce moment meme avec Boba Fett, et discutait d'une affaire sur la Main de l'Empereur : en effet, personne ne sait qui est cette Main de l'Empereur : comment elle s'appelle, à quoi elle ressemble. Et Jabba demande donc à Boba Fett de retrouver cette personne et de la lui livrer car ces espions sur Coruscant lui ont rapporté que l'Empereur l'avait envoyé pour s'occuper de lui...

Ecrit par cafard le 4 Avril 2001
 




15. Pendant ce temps sur Bespin
Ecouter, cher amis...
Lando calrissian, le nouveau gérant de la Cité des Nuages se tenait dans la salle du conseil, entouré de ses plus grands partenaires et actionnaires.

-L'heure est grave. La rébellion et l'Empire nous empèchent de nous étendre pleinement. Toutes ces guerres, ces territoires inaccessibles et donc impossible à livrer nous font du tort, affirmait Lando avec un ton sec.
Soudoyer les agents de l'Empire ne sert qu'à les amener à nous en demander plus et avec la rébellion c'est encore pire, ils détestent la contrebande et sont impossible à soudoyer. Si seulement on avait quelqu'un dans leurs rangs, mais c'est aussi difficile que d'avoir du bacta neuf !
-Mes amis, il faut donc nous organiser pour s'allier avec d'autres, au moins pour les livraisons de gaz. Je sais, ce n'est pas la plus joyeuse nouvelle de l'année, et vous n'approuverez peut-être pas que j'ai choisit Jabba pour être un de nos alliés. Je ne connait que trop bien son horripilance vis à vis des humains et ses tarifs exhorbitants, mais c'est le seul à avoir assez de vice et de contacts pour nous permettre de nous exprimer.

Les assistants de Lando se mirent aussitôt à gémir, se parlant les uns les autres sans qu'aucun ne prenne vraiment la parole, l'annonce était assez choquante. Soudain l'un deux dit:
-Lando, je m'exprime au nom de tous. Nous savons que trop bien que ce que tu viens de nous dire est vrai. Nous trouvons tout ceci vraiment inadmissible !! ... Mais nous ne pouvons rien faire d'autre, vu les circontances.
Nous allons donc contacter Jabba pour voir s'il est intéressé par nos services, en espérant ne pas trop se rabaisser car sinon, nous sommes foutus.

-Je vous remercie, chers associés, et amis, rajouta Lando, soulagé.

Terminons-en avec ce supplice et contactez moi cette limace.

Ecrit par Jedia75 le 18 Avril 2001
 




16. L'affrontement titanesque
Un duel se prépare...
Alors que l’aube se levait sur Thaurus, un Z-95 Headhunter volant à basse-altitude atterrit à l’aurée d’un marécage isolé de la planète.
Le pilote sortit du cockpit quelques secondes après, ôtant son casque, ses longs cheveux frisés ondulant avec le vent frais du matin.
La Main de l’Empereur recoiffa sa chevelure auburn.
Une mission périlleuse l’attendait, non loin de là…
Une mission qui qui consistait de faire revenir Jabba sur Tatooïne, son théâtre d’opération, par n’importes quels moyens.
Au moins, sur cette planète désertique vide de tout intérêts, il ne pourrait pas préparer de mauvais coup et l’Empire pourrait surveiller les faits et gestes du plus redoutable des Hutts, qui pour Mara Jade n’était qu’une énorme limace protégée par de redoutables chasseurs de primes…
Mais aucun chasseurs de prime ne faisait pas peur à la Main de l’Emperereur.
La jeune espionne sortit de sa ceinture un senseur portable, et scanna les horizons.
Elle ne mit pas longtemps pour détecter le repère du Hutt et de sa cour.
Le messager de l’Empereur se retourna et plongea la tête dans les commandes du cockpit de son Z-95, et actionna un commutateur.
Un compartiment du vaisseau modifié se déroba, et Mara plongea dans la pression et la vapeur de l’ouverture secrète.
Elle en sortit en tirant la moto-speeder abrité dans le Z-95.
Mara Jade adorait les Z-95 Headhunter, surtout pour les missions discrètes, comme là, où elle était en civile.
Sinon, elle jouissait de pouvoir piloter son TIE Advanced, un chasseur existant seulement en quelques exemplaires, réservés aux fleurons de la Flotte Impériale, et qui lui avait été offert par l’Empereur lui-même quand elle avait été promue au titre de Main de l’Empereur.
Mara Jade sortit brusquement de ses pensées. C’est vrai que l’Empereur lui avait tout donné…
Elle replongea dans le cockpit et s’arma d’un fusil à concussion et de deux pistolets-blasters, en plus de celui qu’elle portait toujours sur le bras.
La Main de l’Empereur enfourcha la moto-speeder, et partit en direction de sa mission, sous la lueur du soleil qui continuait à s’élever au-dessus des relief de Thaurus.

Une fois aux environs de la tanière improvisée du Hutt, Mara Jade coupa les moteurs du moto-speeder, et l’abrita derrière un bosquet d’arbres, tout en veillant que le foutu engin ne tombe pas dans les marécages en contrebas.
Fusil à la main, blasters à la ceinture, l’espionne aux cheveux auburn avança en rampant jusqu’à la cabane du Hutt.
Jabba et sa cour étaient en train de se divertir en torturant un autochtone, bras et pieds attachés à des poutrelles.
En jetant un autre coup d’œil circulaire, Jade aperçu les sept chasseurs de primes qui jouaient les gardes-du-corp.
Boba Fett étaient parmis eux.
Des rumeurs racontaient que ce chasseur de prime réputé comme étant le meilleur de toute la Galaxie n’avait jamais échoué à aucune de ses missions,
Mais son heure de défaite allait bientôt arriver…
Personne n’est invincible, se dit Mara, exepté l’Empereur.
Ils étaient bien trop ocupés pour l’avoir remarquée, de plus elle avait modifiée son moto-speeder afin qu’il soient extrêmement silencieux et indétectable au radar.

Jade décida de passer à l’action. En une fraction de seconde, elle se leva, pointa avec précision son terrible fusil à concussion vers une bande de mercenaires regroupés, et fit feu.
Trois d’entre eux vacillèrent, à moitié carbonisés par la charge de concussion.
Profitant que toute la cour se tourna vers elle, l’espionne déclara :
- Personne ne bouge, et je ne tirerai plus. Vous devez évacuer cette planète dans l’heure qui suit, Jabba, et tout se passera bien.
Pendant qu’elle gardait les gardes-du-corp de la limace en joue, et entendit en rire qui sembla résonner dans toute la planète. Celui de Jabba.
- Ah ! Oh ! Oh ! Alors c’est vous, la fameuse Main de l’Empereur ! Je m’attendais à mieux ! Ah ! Ah ! Ah !
Le majordome Twi’lek du Hutt émit un rire forcé, suivit par d’autres créatures.
Mara Jade se sentit vaguement humilié. Elle re-tira une charge à concussion à l’encontre de deux créatures qui essayaient de profiter de la diversion pour dégainer.
Des hurlements de douleurs couvrirent les rires de Jabba.
- Comment savez-vous qui je suis ?!, rétorqua-t-elle froidement dans la langue des Hutts.
- Regardez donc derrière vous, répondit-il d’un air amusé mailgré la perte de deux autres de ses mercenaires.
Mara ressenti un picotement derrière la nuque. Mais elle ne savait pas ce préssentiment était pour lui dire de regarder derrière elle ou pour l’avertir du bluff de Jabba.
Mais elle fit quand-même volte-face, presque involontairement.
Un trait rouge entrechoqua le canon de son fusil, qu’elle tenait devant sa poitrine.
Mara lâcha son arme sous l’impact de la charge laser, plongea sur le côté et dégaina ses deux blasters accrochés à sa ceinture tout en se plaquant contre un arbre.
A une dizaine de mètres d’elle, en contrebas, était posté un homme, debout, pieds dans la boue, blaster en main, sans aucunes protections autres que celle d’un casque et d’une armure bleu-grise.
Boba Fett.
Mara réfléchit au quart-de-tour, et s’apercut qu’elle ne l’avait plus vu après son premier tir.
Et Boba Fett ne faisait pas parti des trois victimes.
Sans attendre, elle fit feu de ses deux mains armées sur le chasseur de prime.
Mais à peine Mara se mit à tirer que Boba Fett enclencha ses réacteurs dorsales de propulsion et se réfugia dans les hauteurs d’un arbre.
Le même arbre auquel la Main de l’Empereur était adossée…
S’apercevant aussi vite qu’un Jedi de la supercherie, et il tira instantanément deux salves de blasters à l’aveuglette dans les branchages de l’arbre centenaire, ce qui eut pour seul effet de faire dévaler une gigantesque branche…
Mara Jade plongea aussi vite qu’elle le put en-dehors de la trajectoire verticale de la branche, qui finie par s’écraser avec fracas à l’endroit-même ou Mara était abritée quelques secondes avant la chute de la branche meurtrière.
Mara se releva, tibutante, à moitié-assomée par son bruque plongeon sur le sol.
Devant elle se tenait le chasseur de prime qui s’en était sortit à seulement quelques éraflures de plus sur son armure mandalorienne déjà en piteux état. Il n’avait pas d’armes en main, et elle n’ont plus. Un duel titanesque s’imposait.
La Main de l’Empereur lança un violent coup de pied en direction de la visière en T du chasseur de prime, mais celui-çi interposa son bras métallique entre sa tête et la jambe de Mara.
Avec un léger cri de douleur, Mara ne perdit pas le déroulement du combat en enroula sa main droite derrière le cou de Boba et l’attira sur le côté.
Les deux combattants dévalèrent ensemble le contre-bas et se retrouvèrent de nouveau dans le marécage.
Le visage boueux, Mara se redessa d’une rapidité extreme, et assaina un bon coup de pied dans la tête de Fett, qui lui, était encore à quatre pattes…
Mara entendit un bruit de tôle froissée même temps qu’un douleur lui parcoura le pied droit, avec lequel elle avait frappée de toute sa force musculaire dans le casque du chasseur de prime.
Boba Fett, le casque maintenant cabossé, recula de quelques pas. Cette garce l’avait vraiment secouée !
Mara Jade, voyant qu’elle ne pourrait rien faire contre le blindage de son ennemi, dirigea machinalement sa main vers le fourreau attaché sur son épaule.
Mais son mini-baster n’était plus dans l’étui.
Elle avait dû le perdre pendant sa chute avec Fett…
Et ses deux blasters étaient restés près de l’arbre, en haut.
Elle redressa sa tête, et s’aperçut que Boba Fett se remettait du coup de pied, qui apparamment l’avait quand-même sonné, même à travers son casque métallique.
Une éclair lui traversa l’esprit : elle avait normalement son sabrolaser fixé à la jambe droite.
Elle remonta le pan droit de sa tenue de combat civile, et y détacha un cylindre d’un étui fixé sur son tibia.
La Main de l’Empereur, doué de la Force, brandit fièrement le cylindre devant elle, et un faisceau violet apparu dans un vrombissement sonore.
A vingtaine de pas d’elle, elle vit Boba Fett, désarmé mais loin d’être impessionné par l’arme Jedi. Tout en reculant, il était en train de taper quelque chose sur un mini-clavier héxadécimal fixé à son poignet.
Mara remarqua qu’une petite lumière rouge se mit à clignoter sur un tube situé au dessus de l’épaule droite de son adversaire.
Elle savait pertinament que ce tube était le canon d’un lance-fusée à tête chercheuse qui venait d’être actionné…

Le minuscule voyant lumineux clignota trois fois. A la quatrième, un projectile d’éjecta du lance-fusée, suivit par un trainée blanche.
La Main de l’Empereur réagit à temps.
Au moment où la fusée téléguidée allait la carboniser, elle l’intercepta le projectile explosif du bout de sa lame laser, le faisant exploser à assez bonne distance d’elle.
Ce qui n’empêcha pas la farouche humaine d’être projetée trois mètres en arrière pendant que son la lame mauve s’estompait en vrombissant.
Au moment au Boba Fett s’approchait pour continuer le duel, un voix immonde se fit entendre.
- ARRETEZ CA IMMEDIATEMENT ! brailla Jabba en Huttien sur son trône antigrav, qui observait la scène du bosquet, accompagné d’un chasseur de prime, de Bib Fortuna et d’autres de ses partisans.
Boba Fett et Mara Jade levèrent leurs yeux vers le Hutt, qui rajouta :
- Femelle, je ne cherche pas les histoires avec l’Empereur, et je retournerais sur Tatooïne bientôt. Dîtes-lui ne pas me gâcher mes vacances et je serais même prêt à lui rendre service !
Mara, complètement sonnée, réussit quand-même à aligner quelques mots tout en conservant son orgueuil :
- Non, vous devez partir maintenant, Jabba. Où je vais vous éliminer.
Une fois de plus, le Hutt se mit à glousser de plus belle :
- Ah ! Ah ! Ah ! Ne soyez pas stupide, femelle. Si je voudrais, je pourrais faire de vous une de mes danseuses ! Oh ! Oh ! Vous êtes mon genre de femelles, mais je vais vous laisser repartir tranquillement. Et je finirais mes vacances quand j’en aurais envie ! Ah ! Ah ! L’Empereur lui-même aura besoin de mes services, un jour où l’autre, de toute manière ! Au revoir, Main de l’Empereur. Oah ! Oah ! Oah !
Mara Jade savait qu’elle avait perdu la partie. Boba Fett et un autre mercenaire braquaient leurs blasters sur elle, qui était désarmée.

Jade regrimpa donc vers le bosquet où était camouflée sa moto-speeder, et son regard croisa une des danseuses de Jabba menottée à son trône antigrav.
A la vue de la danseuse Twi’lek qui la regardait avec curiosité comme étant la fameuse Main de l’Empereur, Mara Jade eut une prémonition, un reflet d’elle-même. Encore un mauvais tour de cette satanée Force, se dit-elle.
Elle se souvint alors de la menace de Jabba faite il y a quelques minutes, L’idée de finir en danseuse pour ce monstre lui donnait la nausée. Même si elle savait que cela ne lui arriverait jamais, car si cette limace puante la retenait en captivitée, l’Empereur mettrait fin au monopôle du Hutt. Et à sa vie.
Chassant ces idées de son esprit, la Main de l’Empereur fit démarrer son speeder pour regagner son Z-95 et raconter son échec à l’Empereur. Les rumeurs disaient donc vrai : Fett ne faillissait jamais à ses missions…
Mais elle si. Et c’était sa première et cuisante défaite. Et tôt où tard, elle prendrait sa revanche sur Boba Fett.

De son trône antigrav, Jabba le Hutt contemplait le Z-95 qui passait dans l’hyper-espace.
Un instant, avait eu peur que cette sublime femelle revienne et les attaquent avec son chasseur. C’est pour cela que Boba Fett avait fait revenir son cargo, l’Esclave One, de l’orbite planétaire.Pour pouvoir réduire en poussière le Z-95 si jamais il se pointait ici..
Bientôt, l’Empire reviendrait peut-être avec du renfort. Il était temps d’accélerer son projet…
Son majordome, Bib Fortuna, interrompit ses pensées géniales. Il lui demandait s’il voulait qu’Oola, la nouvelle danseuse Twi’kek que Bib lui-même avait fait venir, danse pour lui maintenant. Mais le Hutt s’était assez divertit pour aujourd’hui. Ce duel entre Boba Fett et cette féroce humaine Impériale l’avait beaucoup distrait et amusé.
Presque au point d’en oublier Tern Balder…

Ecrit par JediSkill le 21 Avril 2001
 




17. Balder, le retour...
Les choses ne vont guère mieux !
Balder fonçait vers l'amas rochers qui entourait la première lune de Psod, formant un long anneau étiré. Derrière lui, le vaisseau de Bondo Oumas et Mauda Sikor faisait tout pour ratrapper son aile X. Les deux chasseurs de prime l'avait repéré juste au moment où il quittait l'atmosphère de Psod, et il n'arrivait pas à s'en débarasser. Malgré la maniabilité du chasseur, Balder ne donnait pas cher de sa peau. Il n'était pas un expert du manienement de ces petits engins, son truc à lui, c'était les Transporteurs ! Un coup de laser frola son empenage, le rappellant à la réalité. Il se lança dans une longue vrille, puis redressa avant de lancer l'Aile X vers les premiers rochers de l'anneau lunaire. Il pasa au ras d'un des plus gros. Mais les deux chasseurs de prime évitèrent eux aussi le rocher et les boucliers arrière de l'Aile X encaissèrent une violente décharge de laser. Balder jeta un coup d'oeil sur son écran de contrôle. encore un coup à l'arrière et...

Balder se jeta sous un énorme rocher tournoyant, talonné par les chasseurs de prime. Il accélera à fond, remonta en chandelle puis soudain, décrocha. Il vit le vaisseau de Bondo Oumas et Mauda Sikor passer devant lui. Il réenclencha la propulsion et se retrouva derrière le cargo modifié des deux sbires de Jabba. Il tira plusieurs rafales consécutives. Mais ses adversaires étaient plutôt doués. Leur vaisseau entama une série de manoeures d'évitement, et aucun des tirs de Balder ne fit mouche. C'est alors qu'un voyant rouge se mit à clignoter dans le cockpit de Balder : sa réparation de fortune avait du mal à supporter le combat, et menaçait de lâcher. Tern serra les dents. Il fallait en finir vite. Le vaisseau ennemi plongea, en une longue vrille, tentant de se dégager de la ligne de mire du contredandier. La manoeuvre était dangereuse : les 2 appareils s'approchaient du coeur de l'anneau lunaire, où les débris rocheux étaient plus nombreux et bien plus erratiques.

Bondo Oumas s'arcbouta sur les commandes au moment ou un énorme rocher cônique dévia subitement de sa trajectoire pour se placer sur sa route. Il entendit le gemissement désespéré de Sikor, mais n'avait pas le temps de rassurer son partenaire. Alors qu'il esquivait de justesse un autre mastodonte de pierre, il sentit la sueur inonder son cou. Une pluie de microroches frappa le vaisseau, multipliant les impacts sur les boucliers qui eurent du mal à compenser et brouillant la visibilité. Les senseurs étaient muets et Bondo décrocha, espérant sortir de ce mauvais pas. Il émergea de la pluie de roche et eut la surprise de se retrouver face à un bloc monstrueux. Par pur reflexe, il fit lever le nez de son vaisseau, qui rasa le rocher de si près qu'une arrête de pierre toucha le bouclier avant qui s'éteignit. L'appareil des 2 tueurs de Jabba réussit pourtant à dépasser le bloc... pour se retrouver face au Aile X de Balder. Bondo hurla et tenta de dérouter l'énergie vers le bouclier avant. Mais il ne faut pas assez rapide : 2 torpilles à protons frappèrent son vaisseau de plein fouet. Le Transporteur se désintégra...

L'aile X de Tern traversa le nuage de débris brûlants et se dirigea vers la lune. Il sortit des rochers de l'anneau. Balder souffla. Le sang battait à ses tempes... C'est alors que les senseurs hurlèrent dans le cockpit. Mais Balder n'eut pas besoin de regarder l'écran pour comprendre. Son chasseur se dirigeait droit vers un destroyer stellaire impérial !

Balder comprit en un instant : les rebelles qui menaient l'attaque contre Nadja Seep allait tomber dans un piège. Le destroyer attendait tranquillement, indétectable à l'abri de l'anneau lunaire, que les transports de troupe rebelles redécollent de Psod. Il devait les avertir ! Il fit pivoter son Aile X et réenclencha la propulsion. Le voyant rouge du mauvais fonctionnement du refroidisseur se remit à briller, mais Tern ne s'en aperçut pas. Il était bien plus inquiet pour les chasseurs TIE que le croiseur venait de lancer à sa poursuite.

Ecrit par Nhaïgraoo le 23 Avril 2001
 




18. A 12 contre un...
C'est pas gagné!
Balder essaya de se calmer malgré sa mauvaise posture. il fit un rapide Check-up de son appareil. Ce n'était pas la joie, les laser étaient en recharge et les boucliers arrières avaient cédés. Heureusement les déflecteurs latéraux et avants tenaient bon et les moteurs fonctionnaient à 80% du nominal.
Le pilote fit danser ses doigts sur les commandes et voulu demander à l'unité R2de répartir équitablement la puissance des déflecteurs entre l'avant et l'arrière, oubliant les coté. Même si Balder n'était pas un pro du combat spatial, il savait que lors des affrontement à un contre un il avait plus de chance de se faire canarder si il était poursuivit ou s'il était face à un autre chasseur.
J'espère seulement que ça se passera comme çà!
Puis il se rappela qu'il ne disposait pas d'astromech et du perdre quelques secondes pour faire les réglages lui-même.

Les laser étaient à moitié rechargés, réglé sur le tir indépendant pour gagner de le rapidité et Balder s'apprêtait à appuyer sur la détente quand il aperçut que l'escadron de Tie comprenait à moitié des intercepteurs.
- Génial!
- Ici le Capitaine Jekins du 92e escadron de la Marine Impériale s’adressant à l'aile-X rebelle, fit une voix grave dans le système de com. Abaissez vos boucliers et laissez-vous tracter par le Destroyer stellaire Vengeur.
D'habitude, Balder adorait quand les imper prenait ce ton "impérial" justement, mais aujourd'hui ce n'étais pas son jour.
- Inutile de rajouter que si vous résistez vous serez abattu, continua Jekins.

Les Tie groupé en formation n'étaient maintenant qu'a trois kilomètres de distance et Balder décida de faire feu malgré la distance.
Avec un peu de chance je dégommerai un ou deux chasseur, pensa songea Balder sans trop y croire. Pourtant a sa grande surprise, un Tie de tête explosa effectivement au loin, faisant de décomposer maladroitement la formation adverse.

Le contrebandier profita de la confusion au sein de ses ennemis pour prendre en chasse un intercepteur qui avait commis l'erreur de se diriger dans sa ligne de mire, quelques rafales de lasers plus tard l'intercepteur n'était plus qu'un tas de cendres.

Il voulu laisser exploser sa joie mais compris que l'effet de surprise était passé et que la vraie bataille commençait maintenant. Il se ressaisit et dirigea donc le nez de l'appareil vers le chasseur Tie le plus proche et commença à cracher le feu. Le pilote paraissait doué mais maladroit, changeant constamment de vecteur. A force, Balder profita de cette confusion pour obliger le Tie à se diriger vers la gauche par une bonne rafale vers l'aile droite de l'appareil qu'il ne toucha pas, mais il réussit à détruire sa cible une fois celle-ci ayant terminé son virage. Façons de parler.

Tout content de son exploit, Tern ne vit pas arriver le duo d'intercepteurs derrière lui. Il manœuvra l'appareil pour essayer de ne pas se faire verrouiller par leur systèmes de visée, encaissant quelque coup a l’occasion.
Voyant que cela s'avérait impossible, il tenta un looping mais en pleine chandelle il aperçu un autre intercepteur qui arrivait sur sa gauche.
- Oups!

Ecrit par Cesba le 20 Juin 2001
 




19. Le salut
Y tombes bien sui-là.
L’Intercepteur fit feu et toucha l’Aile X au niveau du stabilisateur gauche. Balder fit une embardé vers la droite ce qui força le Tie à plonger dans sa direction…et dans celle d’un Chasseur Tie. L’explosion fit sourire Balder.
Ces Impers sont vraiment des abrutis. Il revint à la réalité lorsqu’il vit une autre vague de chasseurs lui fonçait dessus. L’espace était rempli de lasers vert et de chasseurs Impériaux.

Il fit une nouvelle embarder qui l’amena dans la direction de l’essaim de Tie. Il envoya une torpille à tout hasard qui, à la plus grande surprise de son expéditeur, fit exploser trois chasseurs tellement ils étaient nombreux.
- Pilote inconnu. Au nom de l’Empereur Palpatine, vous serez condamnés pour le meurtre de pilotes Impériaux. Coupez vos moteurs et laissez-vous abordez.
Il repéra le Tie du chef, celui qui possédait une corvette Corellienne sur le flanc gauche. Il arma son missile et ouvrit le canal de communication :
- Compte là-dessus, abruti.
Il appuya sur la détente et l’Intercepteur explosa dans une gerbe de flamme.

Mais une nouvelle vague de chasseurs sortit des hangars du Destroyer.
- Ohoh.
Il fit plusieurs embardés pour lâcher ses poursuivants et commença à calculer un cap hyperspatiale. Il n’en eu pas le temps, car un Intercepteur fondit sur lui et fit exploser ses moteurs d’hyperpropulsion. L’ennemi allait l’achever et il attendait son salut.

Mais son salut ne vint pas de sa mort, mais de l’explosion soudaine de quatre Intercepteurs. Il se retourna puis voir une douzaine d’Ailes X ainsi qu’un Cuirassé.
- Cuirassé Vigilance appelles l’Aile X en détresse. Ici le capitaine Rieekan de l’Alliance Rebelle. Nous venons vous aider.

Ecrit par Tycho Celchu le 7 Décembre 2001
 




20. Une nouvelle alliance ?
Les troupes rebelles tentent de quitter Psod
Avec un grognement de soulagement, Tern ouvrit un canal :

- Ici Tern Balder au Cuirassé Vigilance ! J'étais en route pour vous avertir de la présence d'un destroyer impérial, en embuscade derrière la lune de Psod. Ils vont intercepter vos troupes au sol et vos chasseurs...
- Bien reçu, Aile X, nous venons de le repérer. Vous avez eu de la chance que nous soyons resté en couverture... Le croiseur se place en trajectoire d'interception. Pouvez vous manoeuvrer ?

Tern jeta un oeil à son tableau de bord saturé de voyants rouges... L'Aile X volé à Jabba n'était plus qu'une épave.

- Négatif, Vigilance
- Alors on s'approche et on vous tracte...

Balder vit le cuirassé se rapprocher de son chasseur en perdition. Pendant ce temps, les pilotes rebelles repoussait la dernière vague de TIE dans une violente contre attaque. Complétement pris au dépourvu, les chasseurs impériaux n'eurent pas le temps de se réorganiser : en formation serrée, les Ailes X firent un passage mortel au milieu de la formation ennemie. Les quelques TIE survivants, en nombre inférieur, tentèrent de se replier vers leur bâtiment. Plusieurs d'entre eux explosèrent avant même d'avoir terminé leur manoeuvre...

Mais les rebelles devaient se presser : le croiseur se rapprochait. Les instruments agonisants de Balder lui apprirent que des vagues de chasseurs impériaux s'étaient lancés vers Psod, afin de prendre par surprise les troupes rebelles qui allaient décoller de la planète... Au moment même ou le chasseur de Balder, tracté par le Vigilance, entrait dans l'un des hangars, Riiekan donna l'ordre de repli. Les Ailes X firent volte face et foncèrent à la poursuite des hordes de chasseurs impériaux.

- Nous devons protéger les transports de troupe à tout prix, aboya Riiekan ! Nous ne pouvons pas nous permetre de perdre nos hommes et le matériel récupéré chez ces salopards de mercenaires !

Balder coupa les communications de son vaisseau détruit, et actionna l'ouverture du cockpit. Sans surprise, il découvrit une escouade de soldats rebelles en armes au pied de son Aile X.

- Bienvenue à bord du Vigilance, monsieur, lanca un jeune lieutenant. Vous excuserez cette démonstration de force, mais tant que nous n'en saurons pas plus sur vous...
- C'est très compréhensible et je confirme ce que vous devez déjà savoir : mon Aile X n'appartient pas à l'Alliance et je ne suis pas un rebelle... mais ça fait sacrément plaisir de vous voir !

Pendant ce temps, les pilotes rebelles engageaient le combat avec les impériaux. Le premier transport de troupes qui sortit de l'atmosphère de Psod fut cueilli par les turbolasers du croiseur impérial. Touché de plein fouet, il explosa...

Ecrit par Nhaïgraoo le 7 Décembre 2001
 




21. Retour au calme sur Thaurus...
Bib fortuna a du pain sur la planche...
Jabba profitait d’ une sieste bien méritée dans son palais de Thaurusea 1 . Car enfin , il était en vacance et depuis son départ de Tatooine , le repos n’ avait pas vraiment été a l’ ordre du jour . A présent il était bien décidé a prendre du bon temps .
Bib Fortuna était loin des considérations fenéantes de son Maître , et réveillât donc celui-ci d’ une petite tape sur la tête…
-« Maître , un humain du nom de Calrissian demande une audience pour traiter d’ une affaire commerciale avec vous… » susurra le twinleck .
-« Urmght , bien , heu… , bien , passe le moi en visuel » répondit Jabba d’ une voix pâteuse .
L’ image d’ un male humain , de couleur noire , élégamment drapés dans une cape de haute couture fit son apparition devant le Hutt .
-« Mes hommages , votre grandeur , déclara l’ hologramme , permettez moi de me présenter : Lando Calrissian , grand administrateur de la cité des nuages de Bespin . Voilà , votre altesse , j’ irai droit au but : vous n’ êtes pas sans savoir que la guerre civile entre l’ Empire et les Rebelles rend le « commerce » de plus en plus difficile et c ‘ est pourquoi je vous sollicite pour un partenariat entre nos deux , disons , entreprise... Grâce a vos relations , le commerce du gaz tibbana que j’ exploite sur Bespin pourrai être très lucratif ... Qu’en pensez vous ? »
-« Votre est très intéressante , répondit Jabba a présent totalement réveillé par l’ appas du gain , mais il me faut du temps pour réfléchir et considérer votre offre…je vous recontacterai donc un peu plus tard … »
-« C’ est bien normal , je vous remercie votre grosseur , de votre temps et j’ espères rapidement vous rencontrer pour une association certainement bénéfique , a bientôt . »
L’ image se dématérialisa et laissa Jabba a ses pensée . Finalement il pourrai peut-être faire du profit pendant ces vacances .
-« Fortuna , gargouilla le hutt , je veux que tu me fasses une recherche complète sur cet humain , ses origines , ses ennemis , je veux tout savoir de lui et rapidement »
-« bien Maître , cela sera fait selon vos désirs » répondit le twinleck d’ une voix mielleuse .
Un sourire Bea naquit sur la face difforme du Hutt . Cette nouvelle l’ avait mis de bonne humeur , il voulait s’ amuser .
Comment s’ appelle cette petite danseuse déjà , a oui , Oola …

Ecrit par neo_retro le 29 Août 2004
 




22. Balder sauve l’ alliance !
"...Sommes en vue de l'objectif..."
Le capitaine Reekian regarda impuissant un deuxième transport exploser dans l’ espace .
-« il faut absolument trouver une solution pour les 5 autres convois , sinon nous serons venue pour rien . » Grommela l’ officier de l’ alliance .
Un groupe de rebelles en armes pénétra sur le pont de commandement . Le plus gradé d’ entre eux pris la parole :
-« voici le pilote de l’ aile-x remorquée commander . »
-« ha , bien , merci lieutenant . Très heureux de vous rencontrer … »
-« Balder , Tern Balder , je vous remercie , sans vous je serai froid comme de la carbonite a l’ heure qu’ il est ! »
-« ne vous en faite pas pour cela , le rassura Reekian en se tournant vers la baie d’ observation , vous n’ auriez pas une proposition par hasard ?
Balder réfléchit quelques secondes et son regard se portât sur l’ anneau lunaire de Psod…
-« on pourrait se servir des astéroïdes ! »
Reekian levât un sourcil : « vous m’ intéressez , continuez… »
-« vous ne parviendrai jamais a détruire se destroyer avec vos ailes-x , c’ est clair , mais si vous pouvez réussir a détourner un des astéroïdes de son orbite je pense que cela fera un beau feu d’ artifice ! »
-« cette idée est recevable Balder , très bien messieurs , nous allons tenter la coup . bleu leader , ici Rieekan , combien de torpilles a protons vous restent ils en stock ? »
-« deux pour moi , une chez bleu 4 et une autre chez bleu 9 , pourquoi ? »
-« très bien , écoutez moi tous , les bleus qui n’ont plus de torpilles devront concentrer leur feu sur les batteries de turbo laser du croiseur stellaire , les autres vous allez lâcher vos torpilles sur l’ astéroïdes qui se trouve… »
-« Coordonnées 96X 30Y 25Z , monsieur » répondit un officier de pont .
-« …aux Coordonnées 96X 30Y 25Z , poursuivit Reekian , si nos calculs sont exacts on devrait le dévier suffisamment de son orbite pour que sa nouvelle trajectoire rencontre celle de destroyer »
-« reçut 5 sur 5 vigilance , a tous les bleus , vous avez entendus alors au boulot , bleu 4 et 9 avec moi , les autres sur le croiseur , aller les gars ont a des amis a venger… »
Les trois ailes x partirent comme des flèches d’argents vers le plus gros des astéroïdes de Psod , tandis que les autres partirent harceler le croiseur impériale .
-« …sommes en vue de l’ objectif , commenta bleu leader , a mon signal , 3 2 1 , feu ! »
les trois torpilles partirent simultanément et se dirigent vers la face nord du planétoïde . La force de l’ explosion fissura en 2 le rocher , qui se précipita vers le destroyer , comme prévu…
-« a tous les bleus , ici Reekian , dégager de la cela va exploser ! »
L’ équipage du vaisseau impérial était encore en train de se demander pourquoi les tirs rebelles venait de cesser quand un bout de l ‘ astéroïde pénétra la proue de l’ engin , le brisant comme une vulgaire brindille , en deux morceau ; puis ce fut l’ explosion puissante , aveuglante .
Lorsque la lumière disparue , il ne restait plus du croiseur ennemie que des masses d’ acier et de chair en fusion dérivant dans l’ espace .
Reekian laissât échapper un soupir de soulagement , pendant que des hourra fusèrent sur le pont du vigilance .
-« a tous les convois , la voie est libre , je répète , la voie est libre… »

Ecrit par neo_retro le 28 Octobre 2001
 




23. De bonnes nouvelles !
Merci Mr Calrissian !
Décidément les vacances de Jabba s’ améliorait de jour en jour . En effet Bib Fortuna venait de lui remettre son rapport sur ce Calrissian et les nouvelle était très , très réjouissante : premièrement Calrissian était bien ce qu’il prétendait être , a savoir un dirigeant d’ un exploitation minière ( et donc par conséquence pas un escroc )
Mais que deuxièmement il avait était un ami de…Yan Solo le fameux contrebandier a la solde de la rébellion depuis la bataille de yavin .
-« Bien , jubila le Hutt , je pense qu’ il est temps de contacter Mar Jade et de lui montrer a quel point je suis important pour son Empereur… »
Un rire gargantuesque emplis bientôt la salle d’ audience de son palais .

Ecrit par neo_retro le 11 Mai 2001
 




24. Proposition indécente…
"...L' officier entra dans la piece..."
Balder était en train de se rafraîchir lorsque Reekian pénétra la chambre que on lui avait assigné , sans un bruit . Il devina rapidement les intentions de l’ officier .
-« Bonsoir Balder »
-« bonsoir commander »
-«… , bien , … je vais être franc , j’ aimerai vous faire un proposition . J’ aimerai que vous voir rejoindre les rangs de l’ Alliance , un fin stratège tel que vous serai un précieux atout dans cette guerre et… »
-« Ecouter , Reekian , coupa Balder , je n’ ai rien contre vous , mais je ne suis pas un soldat , et puis les causes perdues vous savez …En plus j’ ai d’ autres projets pour le moment , désoler . »
-« Très bien je n’ insisterai pas , mais je tient a faire quelque chose pour vous . Ce matériel d’ équipement en milieu polaire est vitale pour l’ alliance . »
-« je vous remercie , j’ ai justement besoin que vous me rendiez un petit service… »

Ecrit par neo_retro le 11 Décembre 2001
 




25. Le retour de Jade .
De retour sur thaurus...
Le Z-95 headhunter se posa silencieusement dans l’ astroport de thaurusea 1 , Mara Jade sortie de son vaisseau en se demandant pourquoi l’ empereur attachait autant d’ importance aux divagations d’ un Hutt . De plus ,elle ressentait comme une torpeur de revenir sur le théâtre de son récent échec…
Elle pénétra rapidement dans le palais et se présenta devant la limace géante.
-« Me voici Jabba , il paraîtrait que vous avez des informations pour mon maître , l’ empereur ? » lança-t-elle d’ un ton tranchant .
-« HUM ? , HO ! , HAHAHA ! , toujours aussi discrète et charmante , gloussa le Hutt , agréablement surpris de l’ apparition , mais je ne vous attendait pas si tôt ! Bien , il se trouve que je sais ou les rebelles pourraient se cacher… »
-« Cela serait bien étonnant , nos services d’ espionnages sont toujours a la recherche de leur nouvelle base , comment une lima… , comment VOUS auriez découvert cet endroit ? » questionna Jade , plus étonnée qu’ elle ne voulais bien le paraître .
-« Parce je suis bien mieux informé que vous , voilà tout , rétorqua Jabba , je vous conseil d’ allez jeter un coup d’ œil sur la planète bespin dans le système anoack , son administrateur est parti prise avec Yan Solo , pas besoin de vous rappeler qui est Yan Solo ? »
-« non bien évidemment , s’ irrita la main de l’ empereur , très bien , je vais vérifier cette information personnellement , mais si elle se révèle inexacte…, elle pressa mentalement la trachée du Hutt et celui ci commença a ressentir un malaise respiratoire ,…Attention ! vos gardes du corps ne serons pas toujours auprès de vous… »
-« Bien sur , bien sur… » , répondit tant bien que mal Jabba .
Pleine de dégoût , Jade s ‘ éclipsa , telle un ombre , sans un au revoir .
Décidément , cette femelle me ferait un belle danseuse songea Jabba en se frottant la gorge , tout en regardant les moteurs du Headhunter déchirer l’ obscurité de la nuit thauruseene .

Ecrit par neo_retro le 19 Novembre 2001
 




26. En route pour l’aventure !
"...le croisseur mon-cal Vigilance..."
-« c’ est parfait », se dit Balder plein d’admiration , assis dans le cockpit de l’aile X dérobée a Jabba.
Décidément, les ingénieurs rebelles avaient fait des merveilles, en réparant son vaisseau. Les réacteurs étaient comme neufs, les tubes de lancement de torpilles plein a craquer, les boucliers déflecteurs rechargés et renforcés. On lui avait même donné une unité astroméchano R2D5. Reekian avait insisté.
Vraiment parfait.
-« Pilote Balder, ici Reekian, votre route de vol est dégagée, vous pouvez partir… et bonne chance a vous! »
-« Merci capitaine, pour tout, bonne chance a vous aussi… ».
Les réacteurs du vaisseaux s’enflammèrent et Balder décolla dans l’immensité de l’ espace. Il fit courir ses doigts sur les commandes tout en songeant qu’il allait pouvoir mettre son plan de vengeance a exécution, enfin après avoir conçut ce plan, bien sur…
-« R2 programme moi la route hyperspaciale pour la planète Thaurus et met toi en pilote auto , je vais faire un petit somme… ».
Je vais bientôt avoir besoin de toute mon énergie se dit Balder en s’endormant un petit sourire au bord des lèvres.
Lorsque l’ aile X revint dans l’ espace normal, elle se trouvait aux frontières du système de Thaur. Le droid s’apprêta à réveiller Balder pour l’avertir que la destination était atteinte, lorsque tout a coup…

Ecrit par neo_retro le 26 Novembre 2001
 




27. Balder prisonier
Calrissian à des ennuis
Mara Jade arriva en vue de la cité des nuages ou résidait Lando Calrissian. Si Jabba disait vrai il pourrait retrouver erla base secrète des rebelles et anéantir l’Alliance rebelle. Deux voiture des nuages de couleur rouge arrivèrent et escortèrent Le Z-95 headhunter de Mara jusqu'à une petite plate-forme d’atterrissage. Un de pilote lui demanda la raison de sa visite et elle leur demanda de prévenir Lando que la main de l’empereur voulait le voir. Le pilote ne se fit pas prié. Mara atterri et des garde de la cité la conduisirent dans une longue salle blanche ou reposé un table également blanche. Lando l’attendait dans la pièce et la salua.
- Vous êtes charmante, Madame.
- N’essayer pas de m’amadouer Calrissian. Selon des source sur vous connaissez Yan Solo.
- Se n’est pas un secret.
- Dites moi ou il se cache.
- Pour quel raison se cacherai t’il ?
- Ne jouer pas au plus malin avec moi Calrissian.
- Je vous jure que je ne sait rien. Cela fait un moment que je n’ait plus eu de contacte avec lui.
- Je veux bien vous croire, mais pour être sur de votre coopération je vais demandé à l’empereur de laissé une garnison ici.
- Mais…
- Ou peut être préfériez-vous que l’ont vous arrête et que l’on vous juge pour non coopération enverre l’Empire.
- Non, non. Il n’y a aucun problème. Si j’ai des nouvelle de Yan je vous contacterai.
- Je l’espère. C’est dans votre intérêt.

Tern Balder se réveilla en sursaut. Son aile X venait de recevoir un tire de blaster. Avant qu’il ne puisse faire quoi que ce soit, son mystérieux agresseur tira sur les moteur et immobilisa l’aile X. Le vaisseau fut attiré par un rayon tracteur sans pouvoir résisté. Il fut tracté jusqu'à Thaurus ainsi. Une fois posé Balder put voir qui était son assaillant. Boba Fett sortit du Slave One un blaster à la main et mis en joue Balder encore dans le cockpit de son Aile X.
- Sort de la tout de suite Balder.
Celui-ci n’eus pas d’autre choie que d’obéire.
- Maintenant je vais te conduire à Jabba. Il a prévu une mise à mort toute à fait spéciale pour toi.

Ecrit par Valentinxxx le 23 Octobre 2004
 




Réservation de la suite de l'histoire
Suite de l'histoire non réservée.

Vous devez vous identifier pour pouvoir réserver ou écrire une suite à l'histoire.
 


 

Les actualites les plus consultées ce mois-ci :
[Postlogie] Episode VII : une partie du film se déroulerait sur Tatooine ! | [Postlogie] Episode VII : Jesse Plemons ne serait plus candidat pour le rôle principal | [Postlogie] [Poisson d'Avril] Des acteurs français dans l'Episode VII ? | [Postlogie] Disney confirme que le tournage de l'Episode VII a déjà commencé ! | [Postlogie] Episode VII : un rôle attribué à une actrice anglaise inconnue ? | [Postlogie] Rumeur : l'Episode VII déjà en tournage au Caire (Egypte) ? | [Rebels] [Poisson d'Avril] [Rebels] Un nouveau personnage... Pas si nouveau que ça ! | [SWU] SWU et les spoilers | [Postlogie] [MAJ] Episode VII : Peter Mayhew de retour pour jouer Chewbacca ? | [Communauté] Petit tour des poissons d'avril Star Wars |
Dites, ne le dites surtout pas aux autres staffeurs SWU, mais c'est MOI le boss ici :op
Edge Entertainment Geekmemore Éditions Pocket Bioware La Geekerie Kotobukiya France Éditions Delcourt Star Wars Références Bragelonne.fr