StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Le dessin animé
 
Au milieu de HS, on peut assister à un mini dessin animé, dans le plus pur style des Monthy-Python, d'une durée de 9 minutes et dans lequel il se passe plus de choses que dans tout le reste du film. Ce dessin animé raconte comment nos héros de l'Alliance Rebelle ont échappé de peu aux griffes de Boba Fett et à un étrange virus du sommeil. Le tout se passe sur une mystérieuse planète couverte d'une substance visqueuse d'une couleur bordeaux, à la connotation plus que douteuse.
Le dessin animé réalisé par Nelvana est sans doute la seule partie vraiment intéressante du HS, et raconte une histoire réellement structurée. Ce fut d'ailleurs le seul moment où George Lucas intervint dans la conception du HS.

Le titre du dessin animéLumpy regarde les aventures de son père héroïque
Il est plein de courants d' air ce Faucon.Un stormtrooper passe... les jawas trépassent.
2. La première apparition de Boba Fett
 
Le HS aura au moins eu le mérite de nous introduire Boba Fett en personne pour la première fois ! Et en plus, il parle ! Le personnage a été développé à partir des dessins de préproduction de L'Empire Contre-Attaque, et ainsi inclus dans la partie dessin animé du film. On le voit chevauchant une sorte de grand dinosaurien gourmand. Boba Fett a déjà la personnalité ténébreuse qu'on lui connaît à travers la Trilogie, il parle d'une voix lente et grave, s'en servant pour intimider Luke. Boba Fett fait tout au long de l'animation usage de sa fourberie de chasseur de primes, tout en montrant une certaine haine envers le règne animal en général.

Plus un geste !Boba Fett sur sa monture.
Boba Fett lance son bat-câble.Boba Fett
3. Le cours de cuisine
 
Le cours de la cuisinière travestie Chef Gormaanda à Malla par écran interposé est un morceau d'anthologie. Ne nous trompons pas : comme le reste du HS, c'est horriblement filmé, mais c'est tout simplement un des seuls effets comiques réussis. Ainsi, la Chef explique comment faire un "Bantha Surprise" pour toute sa famille afin de célébrer du Jour de la Vie. Malla a bien du mal à suivre la cadence de la chef, surtout que celle-ci à tout de même quatre bras, ce qui est bien plus facile pour remuer, fouetter, remuer, battre, fouetter, battre, remuer... dans les règles de l'art.

Malla devant son écran.Deux bras...
Trois bras...... Quatre bras!
4. LA scène d'action
 
Le HS a beau être un conte de Noël c'est aussi tout de même du Star Wars, donc il faut de l'action ! Mais bon, comme le HS n'est tout de même que le HS, cette scène d'action de 15 secondes est assez pathétique : Han Solo, par un habile jeu de jambes, fait tomber un abruti de stormtrooper par-dessus la rambarde de la maison wookiee, sauvant ainsi la vie de Chewie et de Lumpy.

Grand moment de tension...
5. Les scènes perdues d'ANH
 
Les producteurs du HS ont utilisé à plusieurs reprises des séquences filmées n'ayant pas été retenues au montage final d'Un Nouvel Espoir. Ainsi, on peut voir Dark Vador arpenter les couloirs d'un Super Destroyer en compagnie de Chef Bast, et recommandant le bouclage de tout le système pour trouver les rebelles. Une autre scène coupée est celle où l'on nous montre un clip publicitaire pour Tatooine, juste avant la scène de la cantina, on y voit des scènes de rue dans Mos Eisley dont celle du fameux petit Flash Gordon s'enfuyant à travers les pattes d'un alien géant.

La scène de Dark <a href='/livre-1142-vador.html' class='qtip_motcle' tt_type='livre' tt_id=1142>Vador</a>.La scène du petit Flash Gordon.
6. La célébration finale
 
La célébration du Jour de la Vie est une tentative du producteur de montrer une manifestation religieuse wookiee. Initialement, il devait y avoir le sacrifice d'une chèvre, mais les producteurs ont enlevé la scène, la trouvant trop violente pour le jeune public. Le caractère rituel du sang est tout de même conservé dans la couleur rouge des toges wookiees. Pour notre plus grand désespoir, les scènes se succèdent, toutes plus surréalistes et délirantes les unes des autres, allant jusqu'à une procession de wookiees au milieu du vide intergalactique... Et pire que tout, la Princesse Leia chantant le thème de la célébration.

Le rassemblement pour la célébration du Jour de la VieLeia chante : courage, c'est la fin du film !
Etrange...On est en droit de se demander si à la fin, le réalisateur n'a pas abusé un peu trop des herbes de provence.
7. L'amour d'Harrison Ford pour les peluches
 
Harrison Ford semble avoir particulièrement apprécié son rôle, ou du moins ses compagnons poilus d'aventure...

Comme c'est touchant !Comme c'est touchant !
Comme c'est touchant !Comme c'est touchant !
<< Page précédente
Page suivante >>
Publicité