StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Malla - Mickey Morton
 
Chewie et sa petite familleMalla à la cuisine : attention danger !


Malla est l'épouse de Chewbacca, elle reste avec sa famille sur Kashyyyk alors que son mari parcourt la Galaxie en compagnie de Han Solo. C'est une femelle wookiee très attentionnée envers sa famille, et élevant avec beaucoup de soin son fils, Lumpy, tout en s'occupant de son beau-père, Itchy. Le rôle typique de tout bon conte de Noël.
Malla est le personnage principal du film, on la voit à de très nombreuses reprises tout au long de celui-ci. L'acteur, Michey Morton, a très bien réussi à retranscrire les sentiments de son personnage à travers l'étouffant costume. D'ailleurs, il est amusant de remarquer que l'acteur est un homme, les responsables du casting n'ayant pas réussi à trouver d'actrice suffisamment grande pour ce rôle.
2. Itchy - Paul Gate
 
Itchy se demande pourquoi le réalisateur veut faire un film sur lui.Mais oui, t'es ridicule mon gros Itchy...


Itchy est le père de Chewbacca, c'est un très vieux wookiee grisonnant qui semble avoir perdu une bonne partie de ses facultés mentales, ou du moins c'est ainsi qu'il apparaît tant il est exaspérant tout au long du film. Ainsi, Itchy passe le plus clair de son temps assis dans son fauteuil à ronchonner sur son petit-fils, Lumpy. L'originalité du personnage consiste juste à la couleur de sa fourrure. Autant la famille de Chewie a été globalement bien retranscrite dans le HS, autant le personnage joué par Paul Gate est assez désastreux.
3. Lumpy - Patty Maloney
 
Lumpy regarde la caméra.Lumpy fait croire qu'il joue à un jeu video.


Lumpy est le fils de Chewbacca et de Malla. C'est un enfant wookiee qui ne pense qu'à jouer et à s'amuser. Il est visiblement dans le film principalement pour un souci d'identification du jeune public du HS. Mais pour le reste des téléspectateurs, il est assez affligeant, même si le jeu de Patty Maloney est plutôt correct. On a donc affaire à une version décérébrée d'une sorte d'Ewok, tels qu'ils apparaîtront sur les grands écrans 5 ans plus tard.
Page suivante >>
Publicité