StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Prologue au Prélude
 

La série Star Wars a connu un prologue publié sur le site Internet starwars.com au début du mois de décembre 1998, une quinzaine de jours avant la sortie papier de Star Wars #1. Intitulé Prelude to Rebellion 0 et faisant office de prologue à l'arc du même nom, cette courte histoire n'a jamais été imprimé en format papier, que ce soit dans les numéros individuels, le TPB ou l'Omnibus !

En France, en revanche, nous fûmes plus chanceux : ce numéro 0 a été publié dans le numéro 33 de La Saga en BD !

2. Des Tales, encore des Tales, toujours des Tales !
 
La Femme Sombre, ancien Maître de la tueuse de Jedi Aurra Sing, est un des personnages secondaires récurrents des arcs de Timothy Truman. Néanmoins, son destin final ne sera pas montré dans la série Republic, mais bien dans les deux premiers numéros de la série anthologique Tales, publiés fin 1999 – début 2000 !

 
Femme Sombre contre Seigneur Noir : Un duel au sommet !

Dans la série Tales toujours, c'est dans le troisième numéro (daté de mars 2000) que le personnage de Vilmarh Grahrk fait sa première apparition, dans une courte histoire réalisée par le duo Ostrander / Duursema. Ostrander réutilisera Villie pour une histoire dans le huitième numéro de Tales, cette fois-ci accompagné de Francis Portela aux dessins.

Mais c'est dans le onzième numéro de Tales que l'on trouve l'une des histoires les plus en lien avec la série Republic. Si je vous dis Duursema – Han SoloQuinlan Vos, vous me répondez...


Quinlan Vos a roulé sa bosse !
3. Qui-Gon Vos ? Quinlan Jinn ?
 
Quinlan Vos est basé sur le design d'un figurant aperçu sur Tatooine lors de La Menace Fantôme. Sa présence sur la planète, source d'une possible incohérence avec les besoins manifestés par Qui-Gon Jinn dans le film, sera expliquée par une mission secrète, Vos ignorant que son camarade Jedi se trouvait sur la planète désertique et s'en voulant après coup de n'avoir pas pu l'aider.

Mais d'où vient son nom ? John Ostrander expliqua plus tard s'être basé sur le nom de Qui-Gon Jinn : le scénariste voulait en effet que le nom de son héros contienne le même nombre de syllabes que celui du Maître Jedi incarné par Liam Neeson. Voilà comment Qui-Gon Jinn inspira Quinlan Vos !


Toi aussi, cherche Quinlan Vos dans la foule.
4. Elle l'a échappé belle...
 

Dans la première version du scénario de Mémoire Obscure, Aayla Secura devait mourir, afin de rendre Quinlan Vos encore plus en colère qu'il ne l'ait déjà dans l'arc. La twi'lek ne doit son salut qu'à l'intervention de la propre fille de la dessinatrice, Sian Duursema, qui demanda aux deux créateurs d'épargner le personnage. Sage décision !

5. ...lui aussi...
 

John Ostrander avait prévu de tuer le Maître Jedi Zao au cours de l'arc Ténèbres. Mais, selon Duursema, il finit par l'épargner car on le leur avait demandé – une décision finalement assez étonnante, lorsqu'on voit le peu d'importance accordée à Zao par la suite !

6. ...et lui aussi !
 
Intrigué par le personnage, George Lucas avait prévu de faire apparaître Quinlan Vos dans l'Episode III au cours de la mémorable scène de l'Ordre 66 – et pour préparer cette apparition, une ligne de dialogue d'Obi-Wan mentionne le personnage plus tôt dans le film. Si le dialogue a survécu, ce n'est pas le cas d'un Quinlan Vos en chair et en os qui n'est jamais apparu dans le montage final, sa séquence n'ayant pas dépassée le stade des animatiques sur ordinateur. Pourtant, l'adaptation en comics montrait bien Quinlan Vos succomber aux attaques des clones lors de l'Ordre 66... du moins le croyait-on !


Quinlan Vos participant à la bataille de Kashyyyk, peu de temps avant l'Ordre 66.

Profitant de ce « flou artistique », Dark Horse consacra l'ultime arc de Republic au devenir de Quinlan Vos lors de l'Ordre 66. Le Maître Jedi allait-il perdre la vie, comme le scénariste John Ostrander n'hésitait pas à l'affirmer lors d'interviews ? Pour en avoir le cœur net, il faudra le lire !
7. Sian Duursema
 
En « récompense » pour les avoir poussés à sauver la vie d'Aayla Secura, John Ostrander et Jan Duursema décidèrent de baptiser la jeune padawan survivante de l'attaque d'Aurra Sing dans Traquée en s'inspirant du prénom de la fille de Jan Duursema, Sian, le personnage étant elle aussi une jeune twi'lek. Ils la développèrent au point d'en faire une sorte de « petite sœur » à Aayla.


Xiaan et Aayla : Une affaire de famille ?

Sian Duursema donna aussi son prénom au personnage de Jeisel, une Jedi apparue dans le one-shot Jedi – Mace Windu, mais bien involontairement cette fois. Prise en photo alors qu'elle était habillée comme Jeisel, la photo fut légendée par erreur « Sian Jeisel », et le prénom fut finalement gardé pour le personnage.


Sian Jeisel : Un prénom à l'insu de son plein gré !
8. L'incroyable K'krukh
 
Le Maître Jedi K'Kruhk est un survivant. Jugez plutôt: laissé pour mort face au Général Grievous dans le dessin animé Clone Wars, grièvement blessé par Quinlan Vos dans Republic 63, pris pour cible par Asajj Ventress dans Jedi – Mace Windu, un des rares Jedi à avoir survécu à l'Ordre 66, la purge qui s'ensuivit, au point d'être toujours vivant à l'époque de Legacy !

 
K'Kruhk...et son chapeau magique 

Les capacités de survie du personnage sont devenus légendaires, au point que certains fans en sont venus à attribuer son origine à son chapeau pour le moins distinctif. Le scénariste John Ostrander fera un clin d'œil à ce talent caché de K'Krukh en faisant dire au personnage qu'il transporte toujours des médikits sur lui (dans l'arc Le Siège de Saleucami).
9. Alpha et Rex, même combat !
 
Le soldat ARC Alpha-17 devait initialement accompagner Anakin Skywalker, Obi-Wan Kenobi et Ahsoka Tano dans leurs aventures animées de la série The Clone Wars. Mais Georges Lucas s'opposa à l'intégration du personnage, expliquant que cela ferait beaucoup trop de personnages qui commenceraient par la lettre A : Anakin, Ahsoka, Artoo (prononciation orale de R2-D2) et donc Alpha. L'ARC passa donc à la trappe, et ainsi naquit CT-7567, plus connu sous le nom de Rex.


Alpha-17 et Rex : Un même rôle pour deux noms différents
10. Asajj Ventress ou Juno Eclipse ?
 
Si le design d'Asajj Ventress est basé sur des recherches graphiques du personnage qui allait devenir le Comte Dooku, son prénom a été proposé par Leland Chee d'après celui du personnage d'Asaji dans le film d'Akira Kurosawa le Château de l'Araignée. Mais avant de s'appeler Asajj Ventress, l'apprentie de Dooku devait se nommer... Juno Eclipse ! Le nom fut changé car il ne faisait pas assez « vilain » aux yeux de l'éditorial de Lucasfilm – pour autant, le nom ne tomba pas dans l'oubli puisque qu'il fut utilisé pour le personnage principal féminin du jeu vidéo The Force Unleashed, un personnage nettement moins « mauvais » que Ventress !


C'est sûr qu'il y en a une qui fait plus antaogniste que l'autre...
<< Page précédente
Page suivante >>
Publicité