StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. La genèse
 
Nous sommes en décembre 1998. Dark Horse Comics vient de mettre un terme à la série régulière X-Wing Rogue Squadron deux mois plus tôt et lance en grande pompe une nouvelle série régulière intitulée Star Wars, avec un premier arc intitulé Prélude à la Rébellion.


Le début d'une nouvelle série Star Wars : Prélude à la Rébellion !

Le scénariste Jan Strnad ne signera que cet arc initial, un arc qui s'avérera globalement peu convaincant. Tim Truman prendra le relais avec Outlander, qui trouvera un bon équilibre entre les anciens films, le nouveau et les créations originales : cet arc verra notamment apparaître A'Sharad Hett, l'un des principaux personnages de la série et que l'on sera amené à retrouver bien plus tard, dans un autre contexte;-). Suivra Emissaires à Malastare, qui dévoilera vraiment plusieurs membres du Conseil Jedi et les plongera dans l'action.

Mais c'est avec l'arrivée de John Ostrander au scénario que la série Star Wars va gagner ses lettres de noblesse. Dès son premier arc, Mémoire Obscure, le binôme qu'il forme avec la dessinatrice Jan Duursema saute aux yeux, et tous deux présentent des personnages amenés à devenir les vedettes de la série : le Chevalier Jedi amnésique Quinlan Vos et son apprentie, la twi'lek Aayla Secura. Ces deux personnages à la popularité grandissante deviendront les symboles de la série, au point que George Lucas lui-même remarquera Aayla Secura et la fera apparaître dans l'Episode II, une consécration pour les auteurs. Par la suite, Ostrander et Duursema s'imposeront comme le duo majeur de l'ère Dark Horse, au point que la maison d'édition leur confiera plus tard les rênes de projets ambitieux comme Legacy et La Genèse des Jedi.

2. Situation Chronologique
 
Avant que la série ne soit officiellement nommée Republic, elle était sobrement intitulée Star Wars. Nous ne savons pas vraiment pourquoi le nom a été changé en plein milieu de la série, mais ce que l'on remarque, c'est qu'à partir du numéro #46 (numéro à partir duquel la série a changé de nom), l'histoire est beaucoup plus orientée sur la Guerre des Clones et ce qui se déroule entre l'épisode II et III. Voici la chronologie concernant cette première partie, du numéro 1 au numéro 45 donc.


Année - 33 : 

Prélude à la Rébellion 
(Prelude to Rebellion - Republic #1 à 6)


Année - 32 :

Outlander 
(Outlander - Republic #7 à 12)
Émissaires à Malastare (Emissaries to Malastare, Republic #13 à 18)
 
 
Année - 31 :  

Mémoire Obscure
(Twilight, Republic #19 à 22)
Au bout de l'infini (Infinity’s End : Republic #23 à 26)
Star Crash (Starcrash - Republic #27)
 
Année - 30 :


Traquée
(The Hunt for Aurra Sing - Republic #28 à 31)
Ténèbres (Darkness - Republic #32 à 35)
La Guerre de Stark (The Stark Hyperespace War - Republic #36 à 39)
La Version Devaronienne (The Devaronian Version - Republic #40 et 41)


Année -28 :

Rite de Passage (Rite of Passage - Republic #42 à 45)
3. Les Gentils
 
 Cet humanoïde, possédant cœurs était originaire de Céréa, un monde préférant la nature à la technologie. Il fut découvert à l'âge de quatre ans par An'ya Kuro et se distingua parmi l'Ordre Jedi comme étant une exception aux règles du Code. En effet, il eut cinq femmes et sept enfants, une transgression autorisée par la Conseil en raison du faible taux de naissance des Céréens. Il eut beaucoup de défis de taille durant sa vie, mais deux d'entre eux furent sans doute plus marquant. L'enlèvement de sa fille Sylvn sur Céréa lui permit de découvrir plusieurs secrets sur sa famille, tandis qu'une mission banale sur Tatooine se transforma en véritable épreuve.

Fils du légendaire Jedi Sharad Hett, A'Sharad a passé toute son enfance et son adolescence sur Tatooine, élevé tel un guerrier Tusken. La mort de son père des mains de la tueuse de Jedi Aurra Sing va le pousser à accepter son héritage, et il deviendra l'apprenti de Ki-Adi-Mundi pendant quelques années. Il aura bien du mal à s'adapter à son nouvel environnement et les règles qui l'accompagnent, jusqu'au moment où il fera de nouveau face à Aurra Sing. A'Sharad Hett est l'un des personnages principaux de cette première ère de Republic et marquera suffisamment les esprits pour revenir régulièrement dans la série... mais aussi dans d'autres comics !


Cette tewi'lek, padawan de Quinlan Vos, démarre dans la série comme l'objectif de la quête de son mentor, prêt à tout pour la retrouver. Evidemment, les retrouvailles ne se passeront pas bien, et Aayla fuiera à travers la galaxie jusqu'à faire la rencontre de Volfe Karko, un Jedi Noir piégé depuis des siècles. Avec lui, elle fera l'amère expérience du Côté Obscur, mais Quinlan la retrouvera et la sauvera des ténèbres, Aayla lui promettant en retour d'être sa lumière si jamais il se perdait à son tour. Fait suffisamment rare pour être souligné, Georges Lucas sera tellement impressionné par le design de la jeune femme qu'il la fera apparaître dans les Episodes II et III– au point qu'elle participera à la mémorable séquence de l'Ordre 66 !

Si on ne devait retenir qu'un seul personnage dans la série, ce serait lui, car il est devenu le symbole de ce que la série pouvait offrir de meilleur – mais aussi, pour certains, de tout ce qui ne fonctionnait pas ! Quinlan Vos, le Jedi amnésique, va tout tenter pour retrouver la piste de ceux qui l'ont piégé, avant de partir à la recherche de son apprentie, Aayla Secura. Son passé, sa famille, le mystère entourant la mort de ses parents, tout a été fait pour rendre le personnage charismatique et captivant, susceptible de basculer à n'importe quel moment du Côté Obscur. Quinlan Vos devait lui aussi apparaître à l'écran lors de la séquence de l'Ordre 66 mais Lucas se ravisera, et cet acte manqué sera le sujet du dernier acte de la série. Toutefois, Vos apparaît bel et bien dans La Revanche des Sith, du moins d'un certain point de vue : il est mentionné par Obi-Wan qui explique que « ses troupes et [lui] se sont rendus sur Boz Pity » !


Tholme fait sa première apparition dans l'arc Ténèbres, où il dévoile avoir été le Maître Jedi de Quinlan Vos ! Envoyé par le Conseil Jedi pour surveiller l'évolution de son ancien protégé, Tholme sera de plus en plus décrit comme l'un des stratèges de l'Ordre, spécialiste des missions d'infiltration risquées – comme celle qui verra Vos infiltrer les rangs des Séparatistes !
 
4. Les Méchants
 
Bok était un Nikto qui, en compagnie de son père Tsyr, appartenait à la société secrète des Morgukai, un groupe de combattants d'élite et de mercenaires dont les armes étaient faites en cortosis, un métal résistant aux lames de sabre-lasers. 30 ans avant la bataille de Yavin, le père et le fils seront recrutés par le Comte Dooku pour enlever le fils d'un haut membre du gouvernement de Ryloth, ce qui va lancer à leurs trousses Quinlan Vos et Aayla Secura. Au cours des affrontements successifs avec les Jedi, Bok murira au point de devenir un véritable guerrier, qui préférera une mort honorable au déshonneur de la captivité – à moins qu'il ne survive...


Pour son plus grand malheur, celle qui fut surnommée « Nashtah » par sa formatrice Jedi, la Femme Sombre, fut abandonnée par son mentor lorsqu'à l'âge de 9 ans, elle fut enlevée par des pirates. Bien des années plus tard, Aurra Sing devint chasseuse de primes ; c'était elle qu'il fallait embaucher si on voulait qu'un Jedi disparaisse de la circulation – la jeune femme collectionnant même les sabre-lasers de ses victimes. Responsable de la mort du Jedi Sharad Hett et de nombreux autres membres de l'Ordre, Sing se faisait pourtant un devoir d'épargner les padawans afin qu'ils, selon elle, répandent sa légende de tueuse. Au final, pourtant, Sing n'était rien d'autre qu'une enfant perdue, persuadée qu'elle avait été abandonnée et en voulant plus que tout à sa famille d'adoption : les Jedi.


Devaronien rusé, parieur invétéré ou, comme il se décrirait lui-même innocente victime des coups du sort (comme celui lié à la menace des Yinchorri ou bien le trafic de bêtes sauvage sur Nar Shaddaa), Vilmarh Grahrk ne reculait devant rien pour le plaisir du jeu. Ce fut lui qui aida Quinlan Vos lors de sa perte de mémoire, avant que le Jedi ne découvre que non nouvel « ami » était impliqué dans l'affaire ! Pourtant, une étrange relation oscillant entre respect, amitié et méfiance s'établira entre les deux individus qui parcourront la galaxie ensemble pendant quelques mois, au point que, alors que l'Ordre 66 éclatera, Vos n'aura d'autre choix que de se tourner vers son « ami ».


Cousin du futur Grand Moff Tarkin, Ranulph Tarkin était Sénateur d'Eriadu au moment où la guerre de Stark débuta. Plus prompt à l'agression qu'à la négociation, Tarkin ne cessera de remettre en question l'autorité des Jedi et ce, alors même que les propositions qu'il fera mèneront à de nouveaux échecs, au point que son second, Jace Dallin, reconnaîtra très vite l'autorité de Plo Koon en lieu et place de la sienne. Pourtant, Tarkin n'en demeure pas moins un défenseur de la République telle qu'elle devrait être selon lui, et sacrifiera sa vie comme prix de la victoire. Mais sa mort servira les intérêts sa famille et même ceux d'un certain Sénateur Valorum...
5. Evenements Majeurs
 
Guerre de Stark

Date : -44
Lieu : Troiken et Thyferra


La guerre de Stark, ou aussi guerre de l'hyperespace, est la bataille la plus importante ayant précédé la bataille de Naboo. Il faut savoir que cet événement fait partie intégrante du plan de Sidious, qui est de régner sur la galaxie toute entière.

En -44, le pirate Iaco Stark rassembla assassins, chasseurs de primes et autres mercenaires (formant le Collectif Stark). Tout commença lorsque, après l'explosion d'une usine de bacta sur Thyferra, le précieux liquide devint rare, précieux et donc cher. Stark réussit à se faire passer en héros auprès des habitants de la Bordure Extérieure grâce à ses vols répétés de bacta (et à sa revente à moindre coût), alors vendu à prix d'or par la Fédération du Commerce. En réalité, la pénurie n'existait pas, mais la Fédération du Commerce et quelques Thyfferiens avaient fait en sorte que la galaxie le pense, et, face à l'activité illégale de Stark, demandèrent au Sénat de résoudre ce problème. Une conférence s'organisa alors sur Troiken et plusieurs Jedi furent conviés face à Stark et ses hommes : Tyvokka le Wookiee, Qui-Gon Jinn, Obi-Wan Kenobi, Plo Koon, Adi Gallia...

Les négociations furent très courtes puisque Stark annonça qu'il savait que la République avait prévu d'intervenir avec sa flotte. En effet, dans le plus grand secret, Ranulph Tarkin avait rassemblé une flotte non loin de Troiken afin d'anéantir les vaisseaux de Stark. Mais les équipes techniques de ce avaient crée un virus informatique infectant les systèmes de navigations en hyperespace, et les vaisseaux républicains furent impuissants face à l'impossibilité de naviguer de manière sécurisée en vitesse lumière. Dans la salle de conférence, il y eut plusieurs échanges de tirs, et Tyvokka fut blessé mortellement. Iaco Stark put fuir mais savait que grâce à son virus et à sa popularité, il avait le dessus.

Par la suite, les Républicains se donnèrent rendez-vous au Mont Avos (sur Troiken toujours) et une bataille longue et fermée s'engagea contre Stark. Les Jedi, ainsi que les forces républicaines, réussirent à résister face à l'armée composée de mercenaires, chasseurs de primes et autres pirates. Stark comprit rapidement qu'il n'aurait jamais le dessus sur ce terrain, et il décida de faire blocus autour de la montagne, se doutant que tôt ou tard, les Jedi finiraient par manquer de vivres et de ressources. Finalement, grâce à Plo Koon et ses dons de téléphatie, Mace Windu put intervenir en compagnie de plusieurs autres Jedi et le siège fut levé. Stark accepta l'amnestie contre une entière coopération avec la République, notamment sur le virus de navigation paralysant les voyages en hyperespace.

A la suite de cette bataille, Nute Gunray fut nommé Vice-Roi, Valorum devint par la suite Chancelier Suprême, tandis que tout le monde fut d'accord pour dire que Plo Koon avait été le vrai héros de cette longue bataille.

6. Analyse
 

Aussi étonnant que cela puisse paraître pour une série consacrée à l'Ordre Jedi, aucun des 45 premiers numéros ne mettra en vedette Obi-Wan Kenobi et son padawan Anakin Skywalker. On pourra remarquer l'utilisation du jeune Anakin dans deux pages du premier numéro d'Emissaires à Malastare, ou bien celle d'un jeune Obi-Wan dans les flash-backs consacrés à la Guerre de Stark, mais c'est tout. Les personnages demeureront l'exclusivité de la série de romans jeunesse Jedi Quest, et il faudra attendre la sortie de l'Episode II pour que Dark Horse se décide enfin à les exploiter.

Dès lors, il a fallu trouver comment remplir la série. Le scénariste Timothy Truman va véritablement installer un premier « meta-arc » dans la série, qui se déroulera des numéros 7 à 18, puis du 28 au 31. Au cours de ces 16 numéros, Truman créera plusieurs nouveaux personnages, comme A'Sharad Hett ou la Femme Sombre, et développera plusieurs autres, au premier rang desquels la chasseuse de primes Aurra Sing (aperçue une seconde dans La Menace Fantôme) ou les membres du Conseil Jedi, comme Ki-Adi-Mundi, Mace Windu, Adi Gallia... De manière générale, les numéros de Truman valent le coup, car ils donnent au lecteur ce qu'il est en droit d'attendre : de nouveaux personnages interagissant avec des préexistants, un approfondissement des intrigues et des personnages charismatiques.

Mais les auteurs sont confrontés à un problème de taille : comment garder une liberté créatrice et surprendre les lecteurs ? On ne peut prendre de risques avec des personnages amenés à réapparaître dans les prochains films, comme Mace Windu par exemple. La solution est très vite trouvée : il faut créer de nouveaux personnages, exclusifs à la série, et développer tout un entourage autour d'eux avec leurs alliés et leurs adversaires.

John Ostrander est déjà un auteur connu de comics lorsqu'il s'attelle à cette tâche, et son premier arc marque l'apparition de Quinlan Vos. L'original, a-t-on envie de dire, tant la figure du Jedi tourmenté par ses ténèbres intérieures et régulièrement séduit par le Côté Obscur est récurrente dans l’œuvre du scénariste (ce qui donnera plus tard un certain Cade Skywalker et, dans une moindre mesure, Xesh). Mais en 2002, nous n'en sommes pas encore là. Au cours des trois arcs réalisés par le tandem Ostrander (scénario) / Duursema (dessins), ce personnage phare traversera un véritable tourbillon émotionnel, renouera des liens et sera confronté à des souvenirs traumatisants. Et il se constituera au fur et à mesure un véritable réseau : Aayla Secura, son ancien Maître Tholme, les Maîtres T'ra Saa et Zao, Villie le Devaronien, Sheyf Tinte... Toute une mythologie qui s'étend d'arc en arc, chacun d'eux délivrant de nouvelles informations sur le Chevalier Jedi.

Lorsque vient le numéro 45, on sent qu'il s'agit là de la fin d'une époque. Les personnages que l'on suit régulièrement depuis deux ans mûrissent et cette évolution est explicitement évoquée par le Conseil Jedi. Hélas, dans l'ombre, le Comte Dooku rôde et la Guerre des Clones approche...

<< Page précédente
Publicité