StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Introduction
 
Logo Airfix années 80
On ne peut pas parler de MPC sans évoquer Airfix, surtout en Europe. Cette marque fut l'une des nombreuses qui commercialisèrent hors des USA les maquettes Star Wars MPC, mais ce qui en fait un cas à part, c'est que son implication fut bien plus grande, en termes de nombre de kits édités, que la plupart des autres. En effet, si vous avez acheté une maquette Star Wars au début des années 80 en France, c'était très certainement une Airfix. Mais procédons par ordre.
2. Historique rapide
 
HMS Belfast AirfixAirfix est une marque britannique, née dans les années 30, qui produisait des jouets à gonfler (d'où son nom). Après la Seconde Guerre Mondiale, profitant de l'explosion du matériau pastique, Airfix acquit une machine à injecter et se lança dans la production de peignes en plastique. Ce n'est que vers le début des années 50 que la marque produisit des maquettes plastique à monter, vendues dans des sachets plastiques agrafés sur une carte illustrée.

Alors que le loisir de la maquette devenait de plus en plus populaire dans les années 60 et 70, Airfix suivit le mouvement et produisit force modèles guerriers, des chars, des avions, des bateaux, des véhicules blindés en tous genres, mais aussi des figurines de petits soldats. Au milieu de tout cela, on pouvait trouver au catalogue des figurines d'animaux de zoo, des personnages de fiction comme Robin des Bois, et d'autres encore.

3. Star Wars s'en mêle
 
Maquettes Airfix Star Wars
En 1978, des marques locales commercialisèrent les maquettes MPC des véhicules Star Wars, entre autres  Meccano, Clipper, Kenner, Takara. Mais quand une marque comme Meccano jeta l'éponge rapidement en ne sortant que quelques kits des débuts, Airfix reprit le flambeau vers 1981 et assura durant plusieurs années la commercialisation des produits Star Wars, reprenant le X-Wing Airfixcatalogue MPC. La marque explosa particulièrement avec les kits Empire Contre-Attaque, puis Retour du Jedi avec les rééditions qui les accompagnèrent.

Soyons clairs, les kits Airfix sont identiques, à quelques détails près, aux versions américaines MPC. Le logo Airfix remplaçant le logo MPC et la “Snap Action Scene” devenant “Snap-fix scene”. Mais le reste ne change guère, les boîtes et les illustrations restant les mêmes que les productions US. Là où ça devient intéressant, c'est qu'après le forfait de Meccano, les produits Airfix, profitant d'un réseau d'importation déjà bien établi, furent largement commercialisés en France.

La seule véritable originalité que Airfix s'est permise, c'est la commercialisation d'un set exclusif de quatre kits en 1983, comprenant le X-wing Snap, le TIE Interceptor, le A-Wing et le B-Wing, vendu avec de la peinture. Ce coffret fut très apprécié en Europe, et on raconte même qu'il se vendit mieux que les exemplaires des vaisseaux à l'unité. Dans un autre ordre d'idée, Airfix proposait dans son catalogue en 1985 un R2-D2 Structors (une maquette “motorisée” du style du déplorable R2 proposé par Takara en 1978) inédit aux USA. Mais la maquette fut victime du déclin de la marque et ne parut tout simplement jamais.

Certains kits comme le speeder bike, furent commercialisés avec un poster cadeau du Retour du Jedi.

4. Le déclin
 
AT-ST Airfix

Au milieu des années 80, toutefois, la marque montra des signes d'essoufflement. Le grand boum des jeux vidéo, la hausse du prix du pétrole (et donc du styrène, servant à fabriquer les maquettes, qui en est tiré) et d'autres facteurs encore, comme la mise sur le marché de nombreuses miniatures en métal de haute qualité, ont petit à petit tué la marque et l'ont poussé à la banqueroute. Rachetée par General Mills en 1985, la marque disparut pendant un temps, les maquettes Star Wars qu'elle produisait également. Le Y-Wing, annoncé dans le catalogue Airfix de 1985 avec un numéro de référence, ne sortira jamais, de même que les éditions européennes de C-3PO, du AT-AT et du AT-ST en versions Structors (tout à fait dispensables, cependant.)

Airfix sera plus tard racheté par Hobby Product Group of Borden, également propriétaire de la marque française Heller et de la marque de peintures Humbrol, et ainsi reviendra sur le devant de la scène. Aujourd'hui, Airfix est entre les mains de la marque Hornby et a trouvé un nouveau souffle, sans toutefois renouer avec la franchise Star Wars, maintenant entre les mains de Revell.
5. Liste des kits Airfix
 
Maquettes parues en Europe sous la marque Airfix. Les kits grisés étaient prévus au catalogue en 1985, mais tout porte à croire qu'ils n'ont jamais été commercialisés.

Ref.Nom du kitDate
910175AT-AT Walker1982
960502AT-AT Walker (Structors)1985
960276AT-ST Walker1985
960503AT-ST Walker (Structors)1985
906901A-Wing Fighter1983
910173Battle On Ice PLanet Hoth (Snap-fix)1982
906903B-Wing Fighter1984
960501C-3PO (Structors)1985
910174Encounter With Yoda (Snap-fix)1982
910179Jabba The Hutt Throne Room1983
918101Millenium Falcon1981
960504R2-D2 (Structors)1985
910176Rebel Base Action Scene1983
912102Shuttle Tydirium1983
910178Slave 11983
910175Snowspeeder1981
960217Space Vehicle Model Set1983
910180Speeder Bike1983
912101Star Destroyer1981
906902TIE Interceptor1984
910177X-Wing Fighter1983
906900X-Wing Fighter (Snap-fix)1984
960277Y-Wing Fighter1985
<< Page précédente
Page suivante >>
Publicité