StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Un avenir incertain
 
Toujours en mouvement est l'avenir, disait Maitre Yoda. Car si l'on connait l'avenir avec certitude, comment nous soucier encore de ce qu'il peut arriver à nos héros ? N'est-ce pas le problème de certains romans/BDs, présentant des protagonistes dont le destin nous est déjà connu, et dont la lecture nous ennuie ?

Malheureusement, FotJ s'approchait dangereusement de cette zone où le présent rejoint l'avenir et où tout semble écrit. Qu'à cela ne tienne ! L'équipe de Del Rey prend le partie de bousculer complètement ce que les lecteurs voyaient se profiler, à savoir un raccord parfait avec la série de comics Legacy. Vous cherchiez une lignée d'Empereurs Fel ? Cherchez encore. Des Chevaliers Impériaux ? Il vous faudra attendre. Une galaxie où les seuls Sith existants sont ceux de Krayt ? Vous allez être déçus.



Au terme de la nonalogie, même si certains crient à l'incohérence vis-à-vis d'une série à la qualité assez critiquée, l'équipe éditoriale des romans prend au moins le parti de nous faire entrevoir une centaine d'années In Universe qui ne sera pas formatée par l'avenir, et qui saura tout autant nous inciter à un questionnement sur le « comment » de l'emboitement des évènements que lors des prémisses du NOJ, de Nid Obscur, de LotF. Finalement, le lecteur n'est plus certain de ce qui va arriver, et c'est là qu’il vaut mieux se dire : « Tant mieux ! Surprenez nous ! »
2. L'héritage Sith
 
Un des choix de bousculement de timeline a été de ne pas anéantir la Lost Tribe. Quel est l'intérêt de faire intervenir une nouvelle civilisation, créée de toutes pièces pour l'occasion, et de ne la faire jouer que le rôle de cible aux Jedi pour qu'elle disparaisse subitement après ? L'erreur du délaissement scénaristique des Yuuzhan Vong n'est ainsi pas répétée, nous laissant ainsi nous demander comment, à l'avenir, l'Ordre Jedi saura contenir cette menace.

La Lost Tribe, culture créée conjointement par John Jackson Miller et l'équipe de FotJ, a encore de beaux jours devant elle. Si à l'heure actuelle les histoires de l'époque pré-voyage spatial semblent être closes, les possibilités post-RotJ sont multiples. Sans chef, qui dirigera tout ce petit monde, et quels seront ses objectifs ? De plus, une certaine Vestara Khai a échappé aux attentions de son jeune amoureux Skywalker. Pourra-t-elle retourner chez les siens, forte des connaissances qu'elle a acquises en quelques mois auprès de puissants Jedi, ou devra-t-elle errer pour trouver une famille d'adoption ? Le trio d'auteurs a su créer ce personnage complexe sur pas moins de huit romans, et l'on a longtemps cru que Vestara serait la Mara Jade du jeune Ben. Si sur ce point le lecteur est déçu, il sait au moins qu'il est probable que les deux tourtereaux se recroiseront.
Le seul bémol que l’on pourrait faire sur l'utilisation de ce peuple original, c'est le manque de Lignan. Vous savez, ce minerai extrait par l'Omen et le Harbinger dans Crosscurrent, et amplifiant les pouvoirs Sith ? Dommage que la création de Paul S. Kemp soit passée à la trappe, avec son aide, la Lost Tribe aurait pu donner plus de soucis aux Jedi...



Une autre grosse surprise d'Apocalypse, c'est de faire intervenir Dark Krayt lui-même dans l'histoire, et s'il n'est pas connu nominativement par Maitre Skywalker, il est néanmoins désigné par Jacen Solo comme étant le Dark Man des premières visons du Trône de la Balance. Un Skywalker averti en valant deux (voir plus), comment l'Ordre Jedi gérera-t-il cette nouvelle menace (fantôme) ?

On remarquera également que depuis plusieurs romans, Del Rey cherche à amplifier le personnage de Dark Krayt. Si les comics Legacy présentent un côté « sombre mais sans plus », les apparitions d'A'Sharad Hett en romans sont résolument dark. Même Matthew Stover s'y est mis dans l'e-book lié à Dark Plagueis, dans lequel Dark Tenebrous a une vision d'un Sith Unique aux pouvoirs immenses. Entre la prophétie du maître de Dark Plagueis et la vision d'un avenir terrible par Jacen Solo sur le Trône de la Balance, on a peine à reconnaître le Sith tourmenté par la maladie créé par Ostrander. La question reste donc ouverte : Del Rey cherche-t-il à valoriser Dark Krayt, ou bien Jacen Solo, qui par sa chute aurait empêché l’avènement du Dragon ?
3. La lignée Fel
 
Encore un point sur lequel Del Rey nous a surpris, c'est de destituer Jagged Fel de son trône d’empereur. La question de la création d'une famille d'empereurs sensibles à la Force se pose donc toujours. S'il semble (avec Del Rey, rien n'est certains par les temps qui courent) que c'est Jaina Solo qui apportera à la famille Fel sa capacité à utiliser la Force, il sera tout de même nécessaire à quelqu'un de raconter l'histoire du retour de Jagged Fel sur le trône, et de la formation de ses Chevaliers Impériaux.

Publicité