StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
1. Tom qui ?
 
Parlons un peu de Tom Veitch, l’un des auteurs Star Wars les plus controversés. Et pour cause, puisque outre la célèbre série Tales of the Jedi, il est l’auteur de l’un des arcs les plus troublants de l’Univers Étendu : Dark Empire / L’Empire des Ténèbres, qui voit notamment la résurrection de l’Empereur, Luke faire un tour vers le Côté Obscur de la Force, la créations de superarmes, une brève reprise de Coruscant par l’Empire et autre fantaisies galactiques.



Tom Veitch, l'homme à la toison bicolore !
2. Tales of the Jedi : même histoire, fin différente !
 
Cette série, que de nombreux fans considèrent comme l'un des fondements de l’Univers Étendu, débutait à la base avec l’arc Knights of the Old Republic, en suivant les aventures d’Ulic Qel-Droma (la saga de Naga Sadow étant publiée quelques années plus tard).

Alors qu’il rédigeait en parallèle le second arc de Dark Empire, Tom prévoyait de publier Dark Lords of the Sith / Les Seigneurs Sith, dans une version plus longue, soit douze numéros au lieu de six. L’histoire aurait dû terminer de façon plus sombre, Ulic sombrant pleinement dans le Côté Obscur, avant de mourir, seul.

Cependant, faute de temps, il laissa le soin au co-scénariste, Kevin J. Anderson, de terminer l’histoire dans un nouvel arc nommé The Sith War / Les Guerres Sith. Quant à Ulic, il affronta son destin dans un dernier arc, Redemption, publié et écrit quelques années plus tard par Anderson.

3. Lightsider
 
Durant la réalisation du script de Dark Empire, Tom Veitch envisagea de publier un graphic novel (une sorte de roman illustré), à l’instar de ce qui avait été fait pour Dark Forces. Ce projet devait narrer, pour faciliter la compréhension du lecteur, les évènements se déroulant entre Dark Empire et Dark Empire II. Pour rappel, au début du second arc, Luke réapparaît dans la Nouvelle République, accompagné d’un mystérieux Chevalier Jedi : Kam Solusar (qui deviendra par la suite l’un des membres les plus importants de l’Ordre Jedi par la suite).

Le pitch était le suivant :

Ayant échappé au Côté Obscur, et désormais considéré comme un Maître Jedi, Luke Skywalker rencontre un Jedi Noir nommé Kam Solusar, fils d’un Jedi tué par Dark Vador, sur la station spatiale désolée Nespis VIII. Kam a passé des années, caché de l’Empire, dans une région isolée de la galaxie. Mais quand sa position fut découverte par un groupe de Jedi Noirs, il fut torturé et forcé à embrasser le Côté Obscur de la Force. Puis, l’Empereur réincarné l’utilisa dans son entourage de Jedi Noirs sur Byss. Quand Luke rencontre Kam pour la première fois sur Nespis VIII, il sent sa puissance dans la Force malgré la présence du Côté Obscur, et le défie dans une partie de « Lightsider », un ancien jeu Jedi basé sur l’utilisation de la Force. Luke gagne, et parvient à convaincre Kam de retourner vers la voie du Côté Lumineux. Kam finit par rejoindre Luke, parmi les élèves de l’Académie de Yavin 4. Il devient l’un des plus prestigieux apprentis, avant d’atteindre le rang de Chevalier Jedi dans les années qui suivirent la mort, définitive, du clone de Palpatine.

L’histoire aurait introduit Kam, Sedris, Krdys Mordi, Baddon Fass, Vill Goir, Zasm Kath et Kvag Gthull, tous les personnages du Côté Obscur présent dans Dark Empire II et Empire’s End.


4. Empire's End : version complète
 
Les connaisseurs de ce dernier arc le savent bien, Empire’s End est étonnamment court, mal scénarisé, voire bâclé pour un arc mettant en scène un moment aussi important que la lutte finale contre le dernier clone de Palpatine. Et pour cause, l'arc en question n’est composé que de deux numéros, au lieu des six prévus à la base.

Si l’on ne connaît toujours pas la raison précise (manque de lecteurs et/ou de temps ?), l’histoire fut remaniée par Tom pour tenir en seulement 2 numéros, au détriment d’une histoire plus soignée, mettant définitivement fin au règne de Palpatine :

5. Boba Fett vs The Empire
 
Située juste après l’arc Dark Empire, Boba Fett versus the Empire devait faire office d’épilogue à la saga favorite de Tom Veitch.

Cette mini-série devait mettre en scène Boba Fett (logique) à la poursuite d’Umak Leth, l’inventeur des Dévastateurs de Mondes, après que celui-ci ait fuit les mondes de l’Empire.

VS

= FAIL


Tout comme pour la version longue d’Empire’s End, ce comic fut annulé sans qu’aucune raison ne soit donnée.
Publicité