Bannière du site
    

  Pré-République  |  Ancienne République  |  Emergence de l'Empire  |  Empire  |  Nouvelle République  |  Nouvel Ordre Jedi  |  Héritage
Ancienne République
  Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6
> Retour à la vue d'ensemble de la chronologie


An -4 000

Ombre et Lumière  (Light and Shadow)


En pleine Guerre des Sith, une jeune fille sensible à la Force tente d'aider un Jedi déchu à accepter ce qu'il est devenu ...



An -3 998

Les chroniques de Freedon Nadd #3 : La révolution Naddiste. 


Une paix fragile s’installe donc durant deux années consécutives. Mais le mal n’est pas enrayé et Nadd possède encore de nombreux adeptes via d’obscures sectes. C’est alors que maître Arca décide de déplacer le sarcophage de la reine Amanoa et celui de Freedon Nadd sur la lune de Dxun. Là, il espère que l’influence du côté obscur n’atteindra plus la planète Onderon. Cependant, durant la cérémonie, le cortège se voit essuyer une attaque féroce des adeptes de Nadd qui finissent par capturer le sarcophage royal. C’est à ce moment là que maître Arca apprend que le roi Ommin, père de Galia est encore en vie grâce à des installations secrètes lui permettant de supporter son corps décrépit. Une armature métallique lui tient lieu d’exosquelette. Arca n’est pas dupe et derrière le masque de vieillard fragile il met en évidence les sombres tendances du roi Ommin. Là Freedon Nadd, ou tout du moins son esprit apparaît et les Naddistes rentrent à l’attaque repoussant les républicains. Ulic Qel Droma ainsi que ses amis sont repoussés alors que le roi Ommin capture Maître Arca qu’il met en détention dans l’espoir de le briser.

Ommin


C’est au même moment que Satal Keto et Aleema fondateurs des Krath se mettent à rechercher tout ce qui touche au côté obscur de la force. Ainsi volent-ils sur Coruscant un ancien livre de sortilège Sith. C’est là qu’ils apprennent que la cité d’Iziz est le théâtre des manigances du côté obscur. Ils décident alors de se rendre sur Onderon où ils seront reçus par le roi Ommin qui leur donnera une allumette Sith leur permettant d’étudier le livre en échange d’une copie de ce dernier.

Mais il survient alors une attaque sur la magnifique cité d’Iziz. Les cavaliers de Dxun ligués aux républicains attaquent de front la ville, pour mettre en échec le côté obscur et libérer maître Arca. Les forces alliées gagnent du terrain et pénètrent dans la forteresse si bien que le roi Ommin décide de sortir affronter les Jedi. Malgré tous ses pouvoirs, Ommin se verra achevé par son mentor : Freedon Nadd. Ce dernier voyant un avenir certain auprès des Krath, décide de les aider à s’échapper alors que les mécanismes de survie d’Ommin sont détruits par le sabre laser d’Ulic Qel Droma. L’esprit de Freedon Nadd est ensuite vaincu et scellé dans son sarcophage par maître Arca. Ainsi peut enfin revenir une paix durable sur Onderon et sur la belle cité d’Iziz.



An -3 997

Les chroniques de Freedon Nadd #4 : Le push du système Téta 


Le système Téta impérial jadis nommé système Koros s’apprête à vivre de nouveaux jours sombres. La volonté de Nadd reste bien présente et c’est par le biais des décendants de l’impératrice que le mal s’apprête à frapper. Satal Keto et Aleema, deux jeunes aristocrates sont à la tête d’un mouvement mystique et secret appelé les Krath. C’est par une attaque surprise que les deux décendants réussissent avec succès leur Push contre leurs parents. A l’aide des connaissances du côté obscur de la force, ils enrayent la résistance de la garde royale et plonge leurs parents dans la carbonite en fusion afin de les garder prés d’eux comme des trophées. Cependant, plusieurs mondes restent insoumis et Aleema, part en guerre à l’aide de ses troupes, les soumettant les uns après les autres par les illusions et la magie Sith. Les résistants sont systématiquement éliminés lors d’audiences de jugement publiques expéditives. La république se devait d’agir et malgré une flotte importante et l’aide de plusieurs Jedi, les forces républicaines furent repoussées au-dessus de Koros Major. Il vint alors l’idée au Jeune Jedi Ulic Qel Droma d’infiltrer les Krath. Malgré la désapprobation d’éminents sages, il mit son plan à exécution et c’est lors de jugement sommaire à Cinnagar qu’Ulic rentra en contact avec les deux Aristocrates. Prétendant être un Jedi renégat il signa son arrêt de mort. Satal Keto, d’un naturel méfiant, le fit interroger par des droides de torture et lui injecta un poison Sith.


Les chroniques de Freedon Nadd #5 : Fin de Freedon Nadd. 


titre imgNadd vivait encore mais n’était qu’un spectre ne pouvant réellement interférer sur le monde matériel. Il aspirait par-dessus tout à récupérer une enveloppe charnelle. L’occasion se présenta à lui quand un Jedi du nom d’Exar Kun fasciné par le côté Obscur força ce qui devait être sa dernière demeure sur Dxun. Là, Nadd pris sous son aile Kun lui indiquant une planète renfermant un grand savoir sur les secrets interdit : Korriban. Or, une fois arrivé sur Korriban, Kun fut mis à mal par le côté obscur et Nadd en profita pour le briser. Kun s’abandonna à la haine, seul moyen de sauver sa vie. Maintenant, étant totalement converti, Nadd guida Kun dans la cachette de Naga Sadow sur Yavin IV dans le but de reprendre forme matérielle. Cependant Kun s’emparât d’une amulette Sith surpuissante et par ce biais annihila l’esprit de Freedon Nadd. Un seigneur noir périt mais un nouveau naquit ce jour là.


La naissance des nouveaux Sith 


Nomi Sunrider, amie intime d’Ulic lui ayant déconseillé d’infiltrer les Krath, commence à avoir de sérieux doutes sur l’efficacité d’une telle action. Craignant pour la vie d’Ulic, elle décide de le secourir. Pris au piège par les Krath, Nomi est présentée devant Ulic, promu chef des armées par Aleema. Satal en profite donc pour réclamer une exécution sommaire, ce qui lui est refusé pour finalement être programmé le lendemain matin. La méfiance de Satal finit par porter ses fruits et il intercepte un droide porteur d’un message d’Ulic pour la république. Un combat à mort s’engage entre les deux hommes et Ulic laisse alors éclater sa colère. Colère qui est le déclencheur du poison Sith coulant dans ses veines. Il tue Satal et prend sa place au côté d’Aleema. Ulic est rongé par la haine et le poison Sith l’a fait basculer du côté obscur. Il rejettera toute aide de ses anciens amis Jedi alors qu’Exar Kun arrive sur Cinnagar, bien décidé à éradiquer les derniers disciples de Nadd qui pourraient être un obstacle à son désir de pouvoir. Alors qu’Ulic et Exar Kun combattent au sabre laser, l’esprit d’un ancien seigneur Sith vient interrompre le duel en proclamant solennellement Kun seigneur noir des Sith et Ulic apprenti principal d’Exar. Ce sombre adoubement vient d’être effectué par l’esprit de l’ancien seigneur Marka Ragnos lui-même.



An -3 996

La guerre des Sith #1 : les préparatifs 


titre imgC’est la guerre malgré que les républicains ne soient pas encore au courant. Kun étudie patiemment les enseignements Sith avec son apprenti Ulic. Qel Droma est à la tête du système impérial de Téta et du groupe des Krath. Il est allié avec son ex ennemi devenu son amante, l’aristocrate Aleema, ancienne disciple de Freedon Nadd. Les Sith ont un plan. Ulic dispose d’une armée gigantesque et Kun s’envole sur Ossus pour embrigader plusieurs Jedi.

C’est là qu’Ulic se fait attaquer par les clans de Mandalore. Ce sont ces guerriers avides de gloire qui combattent uniquement pour imposer leur suprématie. Il s’ensuit un duel à mort entre Mandalore l’Indomptable et Qel Droma qui à l’aide de la force tient son ennemi en échec. Ulic dispose alors de deux armées, celle du système Téta et celle des clans de Mandalore avec leurs terribles vaisseaux basiliques.

Kun de son côté réussit à convaincre une vingtaine de Jedi de le suivre en les trompant et en leur mentant sur ce qu’il est réellement. Il prétend en effet avoir découvert de nombreuses connaissances Jedi dont il est désireux d’en faire partager ses congénères. C’est avant de partir qu’il dérobe un ancien Holocron Sith des mains de maître Odan-Urr en le tuant.


La guerre des Sith #2 : les grandes batailles 


Tout s’enchaîne très vite. Les Sith sont forts et disposent de 2 armées, mais il faut les mener au combat. C’est dans cette optique qu’Ulic lance l’assaut, à l’aide de Mandalore l’Indomptable sur le chantier naval de Foreost. Pris au dépourvus par les illusions Sith d’Aleema, les républicains sont mis en déroute et les Tétiens récupèrent 300 vaisseaux flambants neuf. Fort de sa réussite Ulic informe Exar Kun de ses intentions. Il monte un leurre envoyant le gros de l’armée républicaine protéger les installations de Kemplex Neuf alors que par une audace démesurée il décide d’attaquer Coruscant, le cœur des systèmes de la république. Les Jedi sont mis en déroute et les armées mandaloriennes soutenues par les Tétiens perforent les défenses de l’ennemi.
Exar Kun, pendant ce temps, finit d’envoûter les Jedi qu’il a séduit. A l’aide d’un ancien Holocron, l’esprit des anciens Sith se libèrent et prennent possession des corps des jeunes Jedi. Kun leur donne l’ordre exprès d’éliminer leurs maîtres, dont certains font partie des plus brillants de l’ordre.

bataillecoruscant


La bataille fait rage sur Coruscant, Ulic mène ses troupes au centre de commandement alors que Mandalore tente de prendre possession de nouvelles technologies guerrières. Ulic s’apprête à détruire la flotte républicaine en utilisant le poste de commandement, quand Aleema décide de le trahir en ordonnant le retrait des troupes au sol, prétextant à Mandalore que Qel Droma a succombé durant l’attaque. La bataille de Coruscant se termine alors qu’Ulic est fait prisonnier par les républicains. Mais Mandalore peut sentir la traîtrise de la prêtresse et décide de faire appelle à Kun.

Exar


Le plan de Kun se déroule à merveille et Huit grands maîtres Jedi périssent alors que Kun survient en plein cœur du sénat de Coruscant pour délivrer Ulic. Tuant son ancien maître Vodo Baas, les Sith prennent la fuite. Ils échafaudent alors l’ultime bataille qui leur permettra de remporter la victoire. Ulic choisit Aleema pour diriger l’ancien vaisseau de Naga Sadow, alors que Kun sélectionne Cardo pour mener les troupes au combat. Misérables pantins qui pour l’un croyait tromper un Sith et qui pour l’autre à fait l’erreur de naître faible.
Direction Kamplex Neuf, une station spatiale qui s’avère finalement être bien plus qu’un point stratégique, puisqu’elle est aux abords d’un amas de dix étoiles. Là, le piège se referme, les républicains foncent sur le vaisseau Sith pouvant voyager à proximité des étoiles et Aleema active les armes Sith. Les républicains sont irradiés mais la traîtresse va périr également, car Kun a bloqué le mécanisme du vaisseau et la magie Sith vient de rendre instable une des dix étoiles qui se transforme en supernova. L’explosion est effroyable et un nuage de feu se propage dans tous les systèmes alentours. Principale cible : Ossus.


La guerre des Sith #3 : l’assombrissement d’Ossus et la fin de Kun 


Prévu de longue date, cette attaque permettra de détruire l’un des plus grands centres Jedi, tout en mettant en panique les Jedi, permettant ainsi à leurs adversaires de mettre la main sur nombres de connaissances. Il n’y a que quelques heures avant que la vague de feu ne touche la planète, alors que les républicains évacuent la cité en emportant le plus de choses possibles, les Sith portent leur attaque. En même temps Mandalore attaque la cité d’Iziz sur Onderon par Ordre d’Ulic Qel Droma.
Kun atterrit et commence le pillage alors qu’Ulic est poursuivi par son frère. Il s’ensuit l’un des plus grands duels de l’histoire des Jedi, entre les deux frères, qui se terminera en drame. Ulic, dans un élan de colère, ampute son frère de son bras mécanique avant de lui porter un coup fatal au torse. Kun, pour sa part, a fuit avec ses trésors dans son repère de Yavin IV.

UlicetCay


Nomi Sunrider arrivant sur les lieux, ivre d’incompréhension, utilise les enseignements de maître Odan Urr en enfermant Ulic dans une bulle de lumière, le privant désormais de son affinité avec la force. Ulic désemparé par le mal qu’il a pu faire offre alors son aide aux Jedi en indiquant la cachette de Kun. Il sort alors une incroyable armada aux alentours de Yavin IV. Pendant ce temps là, les mandaloriens sont tenus en échec par les cavaliers d’Oron Kira sur Iziz. Mandalore l’Indomptable succombe, alors que lui succède le nouveau Mandalore portant le titre de Mandalore l’Ultime. La bataille d’Iziz scelle le sort des clans. La guerre des Sith était la première partie de nombreux conflits encore connus sous le nom de guerres mandaloriennes.

mandalore


Kun, de son côté, utilise les enseignements Sith afin de faire survivre son esprit et éviter un combat perdu d’avance contre les Jedi. Alors que ces derniers enveloppent la petite lune de lumière, Exar Kun disparaît dans la force. Ainsi s’achève l’une des guerres les plus fratricides de l’ancienne république.



An -3 993

La grande chasse 


Certes Exar Kun était vaincu, mais il laissa derrière lui de nombreux maléfices. C’est à la fin de la guerre que plusieurs Jedi furent envoyés sur divers mondes afin d’aider à la reconstruction de la galaxie dévastée par la folie des Sith. Cependant, nombre des dignitaires de l’ordre furent portés disparu et l’inquiétude fut grandissante lorsqu’ils furent retrouvés démembrés. De toute évidence, les massacres avaient été commis par des créatures du nom de Terentatek. Créatures nées de l’alchimie et des sombres pratiques Sith de Kun, les Terentateks se nourrissaient du sang des « force sensitive ». Très habiles et échappant aux subtilités de la force employées par les Jedi, les Terentateks étaient de véritables monstres de guerre pouvant mettre en déroute toute une escouade de Jedi. Le conseil de l’ordre fit donc de cette quête une priorité, et ces monstres nés de la folie furent traqués à travers toute la galaxie. Cette chasse gigantesque dura prêt de deux ans (-3 995 à – 3 993) et on vit des légendes apparaître tel que Duron Qel Droma, cousin d’Ulic et de Cay. Duron travaillait avec sa compagne du nom de Shaela Nuur et un Twi’lek du nom de Guun Han Saresh. Ensemble ils fondaient le trio de choc et leur renommée les dépassa, si bien que le conseil, vers la fin de la chasse, les envoya sur Korriban pour éradiquer le mal à sa source une fois pour toute. Cependant en arrivant sur la planète maléfique, le côté obscur se mit en action et le trio finit par se séparer sur une discorde. Guun Han Saresh partit sur le monde de Kashyyyk où il trouva la mort. Quant à Duron et son épouse, ils ne furent pas épargnés et périrent dans la vallée des seigneurs des Sith.

Terentatek



An -3 986

La chute du seigneur Sith et le conclave de la station Exis 


Le seigneur Sith est déchu. Privé de la force par son ancienne compagne la Nomi Sunrider, Ulic se rend sur Yavin IV. Là reposent les restes de la dernière bataille de la guerre des Sith où fut battu Exar Kun par la république. Ulic espérait retrouver certaines affinités avec la force en se rendant sur le lieu de la dernière demeure de Kun. Si le corps de Kun a été vaincu, il n’en est pas de même de son esprit emprisonné dans l’un des temples de Yavin IV grâce à sa magie noire. Cependant, les enseignements prodigués à Nomi par feu maître Odan Urr sont très puissants. Ulic restera aveugle à la force. Se rendant compte de tout le mal qu’il a pu faire et se souvenant son passé de chevalier Jedi, il décide de se mettre lui-même en exil afin de méditer.
Ulic Qel Droma est maintenant une moindre menace pour la république. Il cherche à se faire pardonner, il cherche sa rédemption.
C’est après la fin de la guerre qu’est organisé le conclave de la Station ExisNomi Sunrider, prétendante au poste de grand maître de l’ordre, a réuni nombre de Jedi afin de discuter de la reconstruction de la galaxie. Cependant, les discussions tournent cours alors que Sylvar, Cathar Jedi combattante de la guerre des Sith parle des vraies causes de la guerre. C’est à dire Ulic Qel Droma. C’est un criminel, en exil certes, mais un criminel quand même. Pour Sylvar il est l’unique responsable de la mort de son ancien compagnon Cardo et il doit être traqué pour répondre de ses actes devant la justice galactique.


La rédemption d’Ulic Qel Droma 


duelUlic, banni de la lumière, cherche un coin tranquille afin d’y installer sa dernière demeure. Aussi trouve-t-il après 10 ans de recherche, une forteresse abandonnée sur le monde de Rhen Var. Mais Ulic est un criminel de guerre, et il sera un jour ou l’autre rattrapé par les exactions qu’il a commis. Vima Sunrider, fille de Nomi était une brillante élève. Cependant elle était délaissée par sa mère qui devait s’occuper du futur de l’ordre Jedi. Aussi, sa formation ne fut pas vraiment adéquate et c’est lors du conclave de la station Exis qu’elle fugua afin de retrouver le légendaire Ulic Qel Droma sur Rhen Var. Là elle réussit à convaincre Ulic de la former malgré son aveuglement à la force. Ulic trouva un grand honneur en cette demande et pris comme un devoir la formation de la fille de son ancienne compagne. Ainsi pensait-il avoir trouvé la voie de la rédemption. Durant sa formation, il fut pris d’affection pour Vima. Quant à elle, Ulic était comme le père qu’elle n’avait jamais connu et dont elle avait toujours rêvé.
Nomi se rendit alors compte de la fuite de sa fille, elle affréta un vaisseau pour se rendre sur Rhen Var. Dans son sillage se trouvait Sylvar, décidé à faire payer la mort de Cardo à l’ancien Sith. Commence alors un grand duel entre la Cathar et Ulic. Dans la foulée, l’ancien Sith rend les armes ne voulant pas faire de mal à un Jedi. Certes, Qel Droma avait été un Sith, mais il fut totalement manipulé par le côté Obscur et en avait payé le prix. Qel Droma meurt, finalement descendu dans le dos par un dénommé Hoggon. Là sur Rhen Var, l’ancien seigneur Noir s’éteint dans les bras de Nomi Sunrider. Ainsi finit l’un des plus grands destins de la galaxie.



An -3 976

Chroniques des guerres Mandaloriennes #1 : Les origines 


titre img
Après la guerre des Sith, les Mandaloriens ont été défaits. Les Sith sont déchus et Mandalore l’Indomptable meurt attaqué par de féroces créatures sur la lune de Dxun. Alors qu’un de ses disciples s’approche de sa dépouille, il prend le masque et s’autoproclame nouveau Leader des Mando. Ce nouveau chef charismatique sera connu sous le nom de Mandalore l’Ultime (Mandalore The Ultimate). Il réorganise les Mandaloriens et crée ce que l’on appelle les Néo-croisés (Neo-crusaders). Pour ce faire, il lance un ordre de rappel à tous les clans dispersés après la mort de l’ancien Mandalore. Cependant, peu répondent à son appel. Aussi encourage-t-il le recrutement sauvage de nouvelles espèces pour en faire des guerriers. Plus que jamais les Mandaloriens ne seront plus composés uniquement de Taungs. Cette nouvelle génération de guerriers est appelée les Néo-croisés ou Néo-crusaders.


Chroniques des guerres Mandaloriennes #2 : Début de la folle croisade 


Le nouveau Mandalore est Acclamé et on chante en son honneur. Il met alors en place un plan de conquête phénoménale. Les Mando s’attaquent dans un premier temps à la conquête de la bordure extérieure et plus spécialement aux mondes laissés sans défense juste après la guerre des Sith. Les Mandaloriens sont en pleine période d’expansion, ils vont de planètes en planètes, pillant et ravageant tout sur leur passage. Ainsi annexent-t-ils Althir et Cathar. Les clans Mandoloriens finissent tous par rallier Mandalore l’Ulitme et ses forces militaires s’accroissent à chaque conquête avec de nombreuses prises de guerre.

--> bataille d’Althir
--> bataille de Cathar


Les Mandaloriens sont puissants et la république le sait. C’est pour cela que le Sénat choisi de ne pas intervenir tant que les Mando ne menacent pas directement les grands intérêts économiques du gouvernement. Seulement tout était prévu, et cela faisait partie de la stratégie de Mandalore qui savait que la république ne s’engagerait pas dans une guerre ouverte pour les mondes de la bordure extérieure. L’espace Mandalorien dépasse maintenant celui des Hutts et Mandalore s’apprête à changer de stratégie.



An -3 966

Chroniques des guerres Mandaloriennes #3 : Préparatifs pour Taris 


Tout ceci n’était qu’un entraînement pour Mandalore et lorsque ce dernier approche de la ville planète de Taris, le sénat décide de défendre ses intérêts économiques et commerciaux en créant une ligne de défense entre l’espace républicain et l’espace Mando. Les amiraux Jimas Veltraa et Noma Sommos seront alors responsables de la mise en place de ce « cordon de sécurité ». Taris devient le centre de commandement des opérations. Les Jedi quant à eux, sont dans le conflit depuis les incidents de Cathar. Les accrochages entre les deux supers puissances vont bon train et les Mandaloriens testent la combativité des républicains sur plusieurs endroits, en prévision d’une attaque massive.

--> bataille de Flashpoint

titre img




An -3 964

Naissance du mouvement revanchiste 


Depuis la bataille et le massacre de Cathar, une voie s’élève. Un Jedi du nom de Revan prône une action rapide et forte contre la menace Mandalorienne. Il ne sera pas vraiment écouté jusqu'à ce que les actions de Mandalore s’accélèrent. L’ordre restera divisé durant toute la durée du conflit concernant la position à tenir. Les Jedi sont les gardiens de la paix, ce ne sont pas des soldats. Aussi le haut conseil interdit expressément aux Jedi de rentrer dans une guerre ouverte. Revan ne les écoutera pas. En cette année, il fonde le mouvement revanchiste. Suivi par un Jedi du nom d’Alek Squinquargesimus alias Squint, les revanchistes se dirigent sur la planète de Taris, proche du front, dans l’espoir de recruter des Jedi pour leur action. Revan fondateur du mouvement est alors connu comme « Le Revanchiste ».


Prologue à la chute de Taris : « Knights of the old Republic » 


titre imgLe maître Lucien Draay est un sage. C’est sur la planète de Taris qu’il s’est établit en réunissant 4 des plus grands Jedi consuls (visionnaires) de l’ordre. Avec cette équipe de choc, il espère établir un rempart contre tout mouvement du côté obscur en anticipant le danger par ses collègues voyant. Taris n’est pas vraiment en état de siège. La ville est certes le centre de commandement du cordon de sécurité de la république mais les batailles restent éloignées. La ville ne doit son salut que par la présence des Jedi qui maintiennent la paix et la sécurité à tous les niveaux de la cité. C’est pendant une séance de méditation que le groupe de choc intercepte une vision. Le retour des Sith ; La république en feu ; Un de leur padawan est un Sith. Ils décident alors de jouer la sécurité en éliminant leurs padawans pour le bien de la république. C’est lors de la cérémonie d’adoubement que l’exécution des jeunes chevaliers tombe. Seul en réchappe le padawan Zayne Carrick. Zayne donne ainsi raison à ses maîtres qui sont persuadés qu’il sera le destructeur de la république. Taris sombre dans le Chaos. La nouvelle se répand que la relève des Jedi a été assassinée. Le crime organisé reprend alors du souffle et la ville s’embrase dans la violence. Lucien et ses acolytes sont rappelés alors à Coruscant. La route de Taris est dégagée pour Mandalore.

--> batailles de Suurja


Chroniques des guerres Mandaloriennes #4 : La route de Taris 


La république a laissé trop longtemps les Mandaloriens faire selon leurs bons vouloir sans se préoccuper de s’armer. Le résultat est que le cordon de sécurité est bien trop étendu pour que la flotte de la république puisse tenir tête aux Mando. Selon le capitaine Karath, il aurait fallu 5 fois plus de vaisseaux pour assurer le maintient de la ligne de protection.
Les nouvelles vont bon train et on rapporte à Mandalore les événements de Taris. Ceci met un point final au changement de stratégie des Mandaloriens. Mandalore va profiter de la confusion sur la planète pour conquérir Taris. Taris est un point stratégique et lui permettra de conquérir tout un secteur. Mieux que tout, c’est la route vers le cœur de la république.

titre img


Le cordon de sécurité subit une forte percée des Mandaloriens. D’une stratégie d’attaque test du cordon, les Mando entament l’offensive et la véritable guerre. La percée se fait en trois endroits créant inévitablement un triple front. Les républicains trop peu nombreux sont totalement dépassés.

Extrait du communiqué officiel de la marine républicaine :

Lorsque la ligne Jebble-Vanquo-Tarnith est devenue indéfendable, Veltraa, héroïquement, a reconstitué une ligne de protection de Taris à partir des débris des flottes de la Bordure Extérieure.

L’amiral Veltraa sera tué lors de la destruction de son vaisseau : « Le Confiance ». L’amiral Sommos quant à elle sera grièvement blessée. Le capitaine Saul Karath prendra alors en mains l’opération de repli de la flotte républicaine. Sa bravoure et sa détermination à Vanquo est la clef de sa promotion en temps qu’Amiral de la flotte républicaine. Mandalore commande lui-même la flotte principale et assiège Taris.

--> bataille de Vanquo
--> première bataille de Taris (siège)



Sauvetage sur Flashpoint 


L’invasion se poursuit et bien que certains Jedi aident la république, le haut conseil reste divisé quant à l’attitude à adopter. Les revanchistes ont combattu sur le front de Suurja. Durant les guerres de Mandalore, tous les captifs Jedi sont envoyés sur Flaspoint afin de subir des expériences scientifiques par le grand biologiste Mandalorien Démagol. Revan avait mené plusieurs investigations sur Suurja, Onderon et Dxun avec des révélations plutôt troublantes. Mais tout ceci ne put apaiser la fureur du haut conseil qui accusa le Revanchiste d’avoir mené plusieurs Jedi directement dans les bras des Mando et totalement livrés à eux-mêmes. Aussi lui fut-il assigné la mission de les libérer expressément.

titre img


Démagol, fin biologste, voulait connaître les affinités des Jedi avec la force. Il cherche l’origine du lien les unissant à cette entité, afin de trouver comment les détruire. En effet, les Mandaloriens n’ont encore eut affaire que peu de fois aux Jedi, mais ils savent qu’avec l’invasion massive de la galaxie, la confrontation sera inévitable. Malheureusement pour Démagol, son dernier patient n’est autre que Zayne Carrick, qui, aidé du renégat Mandalorien Rohlan, met hors d’état de nuire le biologiste. Les amis de Zayne mettent en place un leurre. Marn Hierogryph se fait passer pour un amiral républicain et faisant exploser plusieurs charges sur la station, il libère le bouclier énergétique protégeant la colonie des radiations de son étoile toute proche. La station est évacuée. Zayne et Rohlan en profitent pour libérer tous les Jedi présents, dont Squint. Démagol est fait prisonnier et les Jedi repartent sur Coruscant, alors que Zayne s’envole avec ses amis sur Télérath. Ainsi le Revanchiste se fait-il coiffer au poteau par Zayne Carrick dit « le tueur de Jedi ».


Le Journal Secret du Docteur Demagol  (The Secret Journal of Doctor Demagol)


An -3 963

Reunion  (Knights of The Old Republic #11 et 12)


Après avoir libéré les Jedi prisonniers sur la station carcérale mandalorienne de Flashpoint des griffes du terrible docteur Demagol, notamment grâce à l’aide du guerrier mandalorien Rohlan Dyre, Zayne Carrick s’envole sur le Dernier Recours en compagnie de ses équipiers vers Télérath, « banque interstellaire expérimentale dans le domaine du service direct aux clients » afin d’obtenir des crédits sur le compte de Marn Hierogryph, trafiquant en tout genre, dans le but d’acheter un nouveau vaisseau. Néanmoins, Zayne est toujours recherché par la République et le Maître Jedi Lucien Draay, accompagné de ses acolytes (Maître Feln, Maître
Xamar, Maître Q’Anilia et Maître Raana Tey).

Arrivés sur la planète, Campeur, déguisé en Jedi, adopte un nouveau nom, « Baron Margryph », comme Jarael qui se fait appeler « Chantique ». Pendant ce temps, Zayne et Marn, installés dans une navette posée sur la planète, transmettent les instructions à Campeur et Jarael afin que les négociations soient fructueuses. Ils sont guidés par un avocat personnel chargé de régler les contentieux financiers : Arvan. Les deux compères expliquent à leur avocat que le compte bancaire de « Baron », propriétaire d’une activité dans le domaine recyclable, est bloqué depuis quelques mois en raison d’une confusion avec le nom d’un fugitif Snivvien : Marn Hierogryph.

Alors que les tractations sont en cours, la rencontre est perturbée par l’attaque soudaine de deux chasseurs de primes ithoriens : les frères Moomo, Del et Dob, qui enlèvent Arvan. N’ayant pu empêcher le kidnapping, Campeur et Jarael préviennent Zayne et Marn qui interviennent pour tenter de retenir les deux chasseurs de primes, sans succès. Zayne découvre alors que le banquier enlevé par les frères Moomo est son père, le soi-disant banquier raté. De plus, Marn connait lesdits chasseurs de primes à cause de leur réputation assez médiocre : « C’est pour eux qu’on a inventé le mot « crétin » ».

Pendant ce temps, Del et Dob retournent à bord de leur vaisseau et prennent contact avec leur employeur qui n’est autre que la Maître Jedi Raana Tey. Apprenant le kidnapping du banquier, Raana Tey devient furieuse, affirmant aux chasseurs de primes qu’elle n’avait exigé que sa surveillance. Après quelques réflexions menées, Zayne découvre que l’enlèvement de son père a probablement été fomenté par les Maîtres Jedi qui le recherchent afin de le faire sortir de sa cachette.

Marn met alors au point un plan : rencontrer un des frères Moomo, en l’occurrence Dob, afin de lui proposer un échange : Zayne Carrick contre son père. Pour Marn, l’employeur des frères Moomo (Raana Tey) ne cherche qu’à récupérer la prime à l’arrivée : « Tu sais combien ils sont payés ? (…) Les Jedi ont besoin de bouffer, comme tout le monde ». Dob accepte finalement l’échange et lui livre le nom (Moomo Williwam) et l’emplacement de son vaisseau.

Alors qu’il suit en filature Dob, Zayne pénètre à l’intérieur de leur vaisseau et assiste à une discussion entre l’hologramme de Raana Tey et Del, l’autre frère Moomo. Ainsi, il apprend que Raana Tey et les autres Maîtres Jedi sont prêts à tout pour le retrouver. Zayne libère son père qui lui affirme que son transfert sur Télérath a été annoncé quelques semaines après l’assassinat des Padawan sur Taris.

Arvan avoue également à son fils ne pas avoir cru un seul instant à son implication dans le massacre des jeunes Jedi. L’échange devant toujours avoir lieu, Marn arrive devant le vaisseau des chasseurs de primes en compagnie de Campeur, de nouveau déguisé en Jedi. Dans la confusion, les deux frères finissent par se battre l’un contre l’autre.

Revenu sur le Dernier Recours, Arvan livre à l’équipe toutes les informations qui sont en sa possession. Marn percevra ses crédits comme il le souhaitait. De plus, Arvan leur donne la liste de ses actionnaires au sein de la banque. L’un des noms, la Trust Drayy, mise en place par Barrisson, le père de Lucien Drayy, ne laisse plus planer le moindre doute : les Maîtres Jedi sont à la poursuite de Zayne et cherchent à l’atteindre par tous les moyens. Par conséquent, Zayne décide de mettre son père en sécurité sur Dantooine en attendant que la vérité éclate au grand jour. Arvan y rencontre alors le Maître Jedi Vandar Tokare, qui lui propose de gérer les finances de l’Académie Jedi de Dantooine.





  Pré-République  |  Ancienne République  |  Emergence de l'Empire  |  Empire  |  Nouvelle République  |  Nouvel Ordre Jedi  |  Héritage
Ancienne République
  Page 1  |  Page 2  |  Page 3  |  Page 4  |  Page 5  |  Page 6
> Retour à la vue d'ensemble de la chronologie

 


 

Les actualites les plus consultées ce mois-ci :
[Postlogie] [MAJ] Rumeur : le début de l'Episode VII dévoilé ? | [Postlogie] Episode VII : un visiteur du tournage lâche un spoiler ! | [Postlogie] [MAJ] Episode VII : des scènes tournées dans une forêt anglaise ? | [Postlogie] [OFFICIEL] Episode VII : un nouveau vaisseau dévoilé ! | [Postlogie] [OFFICIEL] Deux jeunes acteurs pris dans l'Episode VII ! | [Collection] [Guitare] Peavey s'invite au San Diego Comic Con | [Communauté] Ils parlent de Star Wars... De jeux vidéo Star Wars ! | [Rebels] Le pilote de Star Wars Rebels en précommande en DVD... | [Littérature] Et voici la première annonce chez Marvel ! | [Rebels] Encore des anciens de retour dans Rebels |
Dites, ne le dites surtout pas aux autres staffeurs SWU, mais c'est MOI le boss ici :op
Bragelonne.fr Éditions Delcourt Geekmemore La Geekerie Kotobukiya France Star Wars En Direct Edge Entertainment Lego Éditions Pocket