Critique sans spoiler de The Old Republic - Annihilation
 
Theron Shan fait face à une nouvelle super-arme Sith
22/11/2012
Bonjour à tous

La semaine dernière, les amateurs de l'Old Republic (et les amateurs de Litté) se sont aperçus de la sortie du nouveau roman se déroulant durant la période du MMORPG de Bioware, Annihilation, écrit par Drew Karpyshyn.


Sur SWU, nous aurions dû vous fournir la critique avant, mais les services postaux métropolitains n'étant pas super au point lorsqu'il s'agit de livrer un colis américain en dehors de Paris, nous avons eu du retard.

Maintenant que j'ai balancé ma vanne, voici donc la critique sans spoiler du staff, écrite par nul autre que Darth Piejs, le fan inconditionnel n°1 de l'Old Republic.

Mais d'abord, petit rappel de la couverture et du synopsis :



Acheter sur Amazon



Le synopsis :

L'Empire Sith est en plein bouleversement. L'Empereur a disparu, présumé mort, et la tentative de prendre possession du trône par un Seigneur Sith ambitieux s'est achevée tragiquement. Néanmoins, Darth Karrid, commandant du très craint croiseur Impérial Ascendant Spear, poursuis ses implacables efforts pour réaliser son objectif : une domination totale de la galaxie par les Sith.

Mais la détermination sans faille de Karrid est mise à mal par la volonté d'acier de Theron Shan, dont les travaux inachevés avec l'Empire pourraient changer le destin de la guerre pour le bien de tous. Bien qu'il soit le fils d'un Maître Jedi, Theron n'a aucune affinité avec la Force - mais tout comme sa célèbre mère, l'esprit de la rébellion coule dans ses veines. Sous couverture en tant qu'agent de la République, il porte un coup crucial contre l'Empire en détruisant un arsenal de super-armes Sith - ce qui lui donne l'opportunité d'oser une dangereuse mission ayant pour objectif de mettre fin au règne de l'Ascendant Spear.

Rejoint par la contrebandière Teff'ith, avec qui il entretient une relation pour le moins bizarre, et le sage guerrier Jedi Gnost-Dural, l'ancien Maître de Darth Karrid, Theron doit utiliser toute son intelligence et toutes ses armes contre un équipage de disciples du Côté Obscur n'ayant peur de rien. Mais le temps est compté. Et s'ils ne saisissent pas la première opportunité de réussir, ils en auront sûrement de nombreuses autres pour mourir.





La critique sans spoiler de The Old Republic - Annihilation


Quatrième roman dédié au Jeu Vidéo The Old Republic, Annihilation se démarque par le fait qu'il est le seul à se dérouler après les évènements de la version 1.0 du jeu. Après Revan qui se déroulait bien plus tôt, Drew Karpyshyn nous livre ici des évènements qui prennent en compte les grands moments survenus dans le jeu.

Compliqué de faire une critique de tous les supports littéraires liés à The Old Republic sans prendre en compte le fait qu'il sera perçu différemment par ceux qui jouent ou ne jouent pas au jeu.

Pour ceux qui ne jouent pas, ils seront irrémédiablement spoilés sur beaucoup d'éléments de fin de jeu, mais le contexte est clairement délivré par Drew qui, à ce niveau là, fait un bon travail pour faire entrer le lecteur néophyte dans son histoire, comme il avait pu le faire pour Revan. En revanche, c'est un gros plus d'avoir lu le comics Soleils Perdus car ce roman a pour personnage principal Theron Shan, personnage introduit dans le comics précité.

Au delà de ces considérations contextuelles, Annihilation est une lecture très sympathique. Rien d'extraordinaire mais une aventure rythmée et agréable à suivre. Comme à son habitude, Karpyshyn met un scène un groupe restreint de personnages, nous les introduit, puis les envoie dans beaucoup d'action et peu de temps morts pour une intrigue haletante d'une trois-centaine de pages. Cet auteur ne livre jamais de longs romans politiques ou philosophiques avec foultitude de différents acteurs. Karpyshyn est ce que j'appelle un auteur "pop-corn" : simple mais efficace !

L'utilisation des personnages venus de comics permet de les creuser plus en profondeur. Surtout, Annihilation se concentre également sur deux personnages majeurs des trailers du jeu-vidéo mais finalement assez en retrait dans le jeu : La Grande Maître Jedi Satele Shan et le Commandant Suprême Jace Malcom.
La relation entre ces figures majeures de la République et Theron est bien exploitée et vaut le détour. De même l'évolution de celle entre Theron et la contrebandière Theff'ith est intéressante et sort des clichés habituels et autres situations prévisibles.

Le coup de la "super arme" est vu, revu et rerevu dans l'Univers Star Wars mais il est ici cohérent avec le comics Soleils Perdus, Karphyshyn oublie même l'existence du Silencer, aperçu dans le comic et dans l'histoire de l'Inquisiteur Sith dans le MMORPG. Nar Shaddaa, Coruscant, Dromund Kaas, Ziost (dont je regrette toutefois qu'il lui ait quelque peu ôté son aspect mystique), autant de planètes que Drew nous fait visiter tout en nous exposant magnifiquement bien les rouages de l'Empire et de la République à cette période. On a même droit au Ministre de la Logistique côté Empire !

Les joueurs de The Old Republic seronts ravis de voir comment évoluent le Conseil Noir, les sphères dirigeantes de la République, l'avancée du conflit entre ces deux factions à la fin du jeu ainsi que les décisions prises pour y remédier. Darth Marr est un peu plus exploité que dans le jeu et sa vision de l'Empire est intéressante. On pourra regretter l'absence de référence aux huit classes jouables mais c'était sûrement bien trop tôt pour en faire une mention, même floue.

Au final, Annihilation est un bon roman, une plongée sympathique dans l'univers de The Old Republic, un moment de lecture agréable avec des passages qui vous feront sourire, sans être pour autant la claque de l'année.

Les plus :
- Une aventure prenante
- Un casting de choix
- Le positionnement chronologique du roman

Les moins : 

- Encore une super arme
- Pas de référence aux joueurs
- On aurait aimé avoir encore plus de contexte (aucune mention n'est faite aux Maîtres de l'Effroi on peut donc supposer qu'Annihilation se déroule avant cet incident mais rien ne permet de l'affirmer) et peut être quelques pistes sur une éventuelle 2.0 

Note : 70%





Voilà pour cette critique, on en parle sur les forums.
Parution : 22/11/2012
Source : Le staff !
Validé par : link224
Section : Littérature
Actualité suivante >>
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 22/11/2012 - 14:18
  • 22/11/2012 - 15:20
    A mon époque on les avait avant la sortie. :paf: :hello:
  • 22/11/2012 - 15:21
    TOCARD

    Celle de Scoundrels est déjà écrite (et toi t'en as jamais écrit 2 mois avant :P )
  • 22/11/2012 - 15:32
    Gilad Pellaeon a écrit:A mon époque on les avait avant la sortie. :paf: :hello:

    À ton époque la personne recevant les colis n habitait pas dans la cambrousse :D mine de rien gg pour le retard del Rey ça donne revan et annihilation en hardcover gratos :love: au passage on parlait de ziost je pense que sa présence et le côté ouvert à la galaxie et non planète sith inquiétante et mystérieuse fait qu on la verra peut être dans le jeu, je l espère en tout cas. Même si la capitale sera une kaas bis dans l esprit ça laisse tout de même beaucoup d endroit sympa à créer. Le pb restant qu il s agit d une pure planète imp comme korriban et kaas mais ça peut être contourné comme sur correllia et alderaan censé être des bastillons républicains.
  • 22/11/2012 - 15:53
    Une bonne critique qui donne pas mal envie mais qui semble confirmer ce que je pense de Karpyshyn : un bon auteur agréable à lire mais dont les intrigues, certes rythmées, manquent d'ampleur et mériteraient parfois un "mouais" s'il ne s'agissait pas de personnages et d'époques que je kiffe.

    Je ne lirais les spoilers que lorsque j'aurais fini certaines classes, donc pas avant un moment mais surement avant la sortie VF quand même. :paf:
  • 22/11/2012 - 16:16
    Merci Sirius :) n oublions toutefois pas que la trilo Bane roxe du poney nain et que revan en dehors de petits soucis ac Kotor II envoie également du lourd. Ce que j ai voulu souligner c est que son style est très differenr d un zahn ou d un stover qui utilisent bcp plus de descriptions dans leur prose. Ça n empêche que Drew est très bon pour mettre en scène un casting restreint de persos et bien les characteriser dans une aventure prenante. Après annihilation est forcément un cran en dessous de Bane et revan car moins galactique. Et puis theron à beau être son descendant, n'est pas Revan qui veut 8)
  • 22/11/2012 - 16:43
    En effet Drew est très bon dans son domaine.
    Mais c'est justement un peu son domaine qui est un peu dérangeant car il est un peu le seul auteur à s'occcuper sérieusement des périodes de l'Ancienne République (en littérature), et ses castings restreints font qu'il ne raconte au final pas tant de choses que ça. Ou du moins on ne voit pas assez les multiples implications qu'offrent ses intrigues.

    Exemple dans Revan :
    Spoiler: Afficher
    Le héros des guerres mandaloriennes et de la guerre civile des jedi a disparu et on ne voit que Bastilla qui s'en inquiète. Qu'en pensent les militaires ou l'Ordre jedi ? Mystère. Est-ce qu'HK-47 est le seul à être parti à sa recherche ? On sait pas.


    Ce qui fait qu'il réussit le tour de force d'être agréable et frustrant à la fois.
  • 22/11/2012 - 17:03
    Alors la plus 10000000000 pour tout ton post vieux, j'aurais pas pu mieux l'exprimer :jap: pour ton exemple rien que voir le point de vue d un Carth désormais amiral, n'aurait pas été superflu je pense. Ceci dit dans annihilation on a des passages sympa dans les pensées de perso très différents : jace theron marr satele... Ce qui attendue ce défaut. En tout cas le comic traite de paix date car outre l apparence de tous les persos, y'a pas mal d éléments qui ont été sensiblement modifies depuis.
  • 22/11/2012 - 19:12
    oui les romans ancienne rep manque d'ampleur galactique et de grosses bastons comme on en avait dans le NOJ :love:
    finalement le seul qui se rapproche le plus de la bonne grosse bataille qui marave et roxx du poney est un de plus décevants Alliance Fatal
    Mais bon heureusement qu'avec FOTJ on va avoir droit à du Sith (au pluriel) VS Jedi (au pluriel aussi) dans une guerre de grande importance :love: ! ce qui finalement n'est pas arrivé depuis l'ancienne rep et donc jamais arrivé vraiment en romans comme tu l'as dit Booster ! :neutre:
  • 22/11/2012 - 19:20
    Lain-Anksoo a écrit: un de plus décevants Alliance Fatal


    Ce serait curieux de faire un gros sondage auprès des joueurs de TOR et des non-joueurs : ont-ils préféré Alliance Fatale ou Complots (Deceived) ? Parce qu'en temps que non-joueur, j'ai toujours du mal avec le 2nd :neutre:

    Lain-Anksoo a écrit:Mais bon heureusement qu'avec FOTJ on va avoir droit à du Sith (au pluriel) VS Jedi (au pluriel aussi) dans une guerre de grande importance :love: !


    Euh... :chut:
    Je vais m'arrêter là, sinon je vais spoiler :lol:
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité