Bannière du site
Critique sans spoiler de The Old Republic - Annihilation
Littérature Theron Shan fait face à une nouvelle super-arme Sith
    > Voir toutes les actualités "Littérature"
    > Ajoutez votre actu "Littérature"

Bonjour à tous

La semaine dernière, les amateurs de l'Old Republic (et les amateurs de Litté) se sont aperçus de la sortie du nouveau roman se déroulant durant la période du MMORPG de Bioware, Annihilation, écrit par Drew Karpyshyn.


Sur SWU, nous aurions dû vous fournir la critique avant, mais les services postaux métropolitains n'étant pas super au point lorsqu'il s'agit de livrer un colis américain en dehors de Paris, nous avons eu du retard.

Maintenant que j'ai balancé ma vanne, voici donc la critique sans spoiler du staff, écrite par nul autre que Darth Piejs, le fan inconditionnel n°1 de l'Old Republic.

Mais d'abord, petit rappel de la couverture et du synopsis :



Acheter sur Amazon



Le synopsis :

L'Empire Sith est en plein bouleversement. L'Empereur a disparu, présumé mort, et la tentative de prendre possession du trône par un Seigneur Sith ambitieux s'est achevée tragiquement. Néanmoins, Darth Karrid, commandant du très craint croiseur Impérial Ascendant Spear, poursuis ses implacables efforts pour réaliser son objectif : une domination totale de la galaxie par les Sith.

Mais la détermination sans faille de Karrid est mise à mal par la volonté d'acier de Theron Shan, dont les travaux inachevés avec l'Empire pourraient changer le destin de la guerre pour le bien de tous. Bien qu'il soit le fils d'un Maître Jedi, Theron n'a aucune affinité avec la Force - mais tout comme sa célèbre mère, l'esprit de la rébellion coule dans ses veines. Sous couverture en tant qu'agent de la République, il porte un coup crucial contre l'Empire en détruisant un arsenal de super-armes Sith - ce qui lui donne l'opportunité d'oser une dangereuse mission ayant pour objectif de mettre fin au règne de l'Ascendant Spear.

Rejoint par la contrebandière Teff'ith, avec qui il entretient une relation pour le moins bizarre, et le sage guerrier Jedi Gnost-Dural, l'ancien Maître de Darth Karrid, Theron doit utiliser toute son intelligence et toutes ses armes contre un équipage de disciples du Côté Obscur n'ayant peur de rien. Mais le temps est compté. Et s'ils ne saisissent pas la première opportunité de réussir, ils en auront sûrement de nombreuses autres pour mourir.





La critique sans spoiler de The Old Republic - Annihilation


Quatrième roman dédié au Jeu Vidéo The Old Republic, Annihilation se démarque par le fait qu'il est le seul à se dérouler après les évènements de la version 1.0 du jeu. Après Revan qui se déroulait bien plus tôt, Drew Karpyshyn nous livre ici des évènements qui prennent en compte les grands moments survenus dans le jeu.

Compliqué de faire une critique de tous les supports littéraires liés à The Old Republic sans prendre en compte le fait qu'il sera perçu différemment par ceux qui jouent ou ne jouent pas au jeu.

Pour ceux qui ne jouent pas, ils seront irrémédiablement spoilés sur beaucoup d'éléments de fin de jeu, mais le contexte est clairement délivré par Drew qui, à ce niveau là, fait un bon travail pour faire entrer le lecteur néophyte dans son histoire, comme il avait pu le faire pour Revan. En revanche, c'est un gros plus d'avoir lu le comics Soleils Perdus car ce roman a pour personnage principal Theron Shan, personnage introduit dans le comics précité.

Au delà de ces considérations contextuelles, Annihilation est une lecture très sympathique. Rien d'extraordinaire mais une aventure rythmée et agréable à suivre. Comme à son habitude, Karpyshyn met un scène un groupe restreint de personnages, nous les introduit, puis les envoie dans beaucoup d'action et peu de temps morts pour une intrigue haletante d'une trois-centaine de pages. Cet auteur ne livre jamais de longs romans politiques ou philosophiques avec foultitude de différents acteurs. Karpyshyn est ce que j'appelle un auteur "pop-corn" : simple mais efficace !

L'utilisation des personnages venus de comics permet de les creuser plus en profondeur. Surtout, Annihilation se concentre également sur deux personnages majeurs des trailers du jeu-vidéo mais finalement assez en retrait dans le jeu : La Grande Maître Jedi Satele Shan et le Commandant Suprême Jace Malcom.
La relation entre ces figures majeures de la République et Theron est bien exploitée et vaut le détour. De même l'évolution de celle entre Theron et la contrebandière Theff'ith est intéressante et sort des clichés habituels et autres situations prévisibles.

Le coup de la "super arme" est vu, revu et rerevu dans l'Univers Star Wars mais il est ici cohérent avec le comics Soleils Perdus, Karphyshyn oublie même l'existence du Silencer, aperçu dans le comic et dans l'histoire de l'Inquisiteur Sith dans le MMORPG. Nar Shaddaa, Coruscant, Dromund Kaas, Ziost (dont je regrette toutefois qu'il lui ait quelque peu ôté son aspect mystique), autant de planètes que Drew nous fait visiter tout en nous exposant magnifiquement bien les rouages de l'Empire et de la République à cette période. On a même droit au Ministre de la Logistique côté Empire !

Les joueurs de The Old Republic seronts ravis de voir comment évoluent le Conseil Noir, les sphères dirigeantes de la République, l'avancée du conflit entre ces deux factions à la fin du jeu ainsi que les décisions prises pour y remédier. Darth Marr est un peu plus exploité que dans le jeu et sa vision de l'Empire est intéressante. On pourra regretter l'absence de référence aux huit classes jouables mais c'était sûrement bien trop tôt pour en faire une mention, même floue.

Au final, Annihilation est un bon roman, une plongée sympathique dans l'univers de The Old Republic, un moment de lecture agréable avec des passages qui vous feront sourire, sans être pour autant la claque de l'année.

Les plus :
- Une aventure prenante
- Un casting de choix
- Le positionnement chronologique du roman

Les moins : 

- Encore une super arme
- Pas de référence aux joueurs
- On aurait aimé avoir encore plus de contexte (aucune mention n'est faite aux Maîtres de l'Effroi on peut donc supposer qu'Annihilation se déroule avant cet incident mais rien ne permet de l'affirmer) et peut être quelques pistes sur une éventuelle 2.0 

Note : 70%





Voilà pour cette critique, on en parle sur les forums.


link224 Source : Le staff !
Validé par : link224
Parution : 22/11/2012
Facebook En parler sur Facebook
Twit This Twit This !
Bookmark and Share Partager sur AddThis


<< Actualité précédente
Résumé de l'épisode 5x08 de The Clone Wars
Actualité suivante >>
2 ou 3 films par an ? Analyse...
 


En savoir plus...
 


En parler sur le Forum
 


 
Les autres actualités Littérature...
- [News du Lundi] Début de la nouvelle continuité aux USA avec A New Dawn
- Critique sans spoiler de A New Dawn, de John Jackson Miller
- Deux synopsis pour les deux prochains romans jeunesse Rebels
- Critique de Legacy - Empire of One
- Marvel annonce (encore) une réédition
- [News du Lundi] C'est la fin pour le volume 2 de Legacy !
- Critiques des deux premiers romans jeunesse Star Wars: Rebels
- Un mini-synopsis pour le roman sur Asajj Ventress et Quinlan Vos
- Critique de Darth Maul - Son of Dathomir
- [News du Lundi] Le dernier combat de Dark Maul ?




Les actualites les plus consultées ce mois-ci :
[Littérature] [News du Lundi] Début de la nouvelle continuité aux USA avec A New Dawn | [Rebels] Le quatrième programme court de Rebels est en ligne en Vo | [Fan-Arts] L'Episode I comme vous ne l'avez jamais lu... | [Littérature] Critique sans spoiler de A New Dawn, de John Jackson Miller | [Collection] [Lego] Une liste de sets pour janvier 2015 ! | [Encyclopédie] Mise à jour de l'encyclopédie ! | [Postlogie] Episode VII : le tournage reprend aux studios Pinewood ! | [SWU] SWU vous donne rendez-vous... | [La Saga] TF1 acquiert les droits de diffusion des films Star Wars | [Communauté] Star Wars Identities : l'expo arrive à Lyon ! |
Dites, ne le dites surtout pas aux autres staffeurs SWU, mais c'est MOI le boss ici :op
Star Wars Références Bragelonne.fr Edge Entertainment Lego Geekmemore Éditions Delcourt Star Wars En Direct Éditions Pocket Kotobukiya France