[EXCLU SWU] Interview de Paul S. Kemp pour la sortie de Crosscurrent
 
Ouais, ouais, ouais.
26/01/2010
ATTENTION, Cette actualité contient des spoilers !

Un spoiler est une information sur l'histoire d'un film, livre, etc. qui, si le lecteur l'apprenait avant de découvrir le film/livre, gâcherait le plaisir de la surprise. Par exemple, nous considérons ici comme spoiler toute information sur les futurs films Star Wars qui ne soit pas directement prévisible à partir des autres films. Pour plus d'informations sur notre système Anti-Spoiler, notamment comment régler vos paramètres, veuillez lire cette actualité.
Aujourd'hui 26 janvier 2010 sort le premier roman Star Wars de Paul S. Kemp, j’ai nommé Crosscurrent. Pour l’occasion, SWU vous propose en exclusivité une interview dudit auteur, ainsi qu’un petit rappel de la couverture et du synospis. By votre serviteur Gilad bien sûr !

Couverture




Synopsis


Spoiler: Afficher
La guerre civile est presque terminée lorsque le chevalier Jedi Jaden Korr reçoit une vision de la Force si intense qu'il doit agir. Ayant engagé deux sauveteurs et leur vaisseau, Jaden part pour l'espace. Quelqu'un, ou quelque chose semble être en danger.

Mais Jaden et son équipage sont stupéfaits par ce qu'ils trouvent. un cargo vieux de 5000 ans qui transporte une escouade complète de Sith et un Jedi solitaire a été catapulté par inadvertance depuis des éons dans le passé vers le présent. Les armes du vaisseau ont beau ne pas être à la pointe de la technologie, sa cargaison, un minerai spécial qui rend presque invincible tout utilisateur du Côté Obscur, est inégalée. L'ancien Jedi à bord est déterminé à détruire les Siths. Mais pour Jaden, il y a bien plus en jeu : ses visions l'amènent à une découverte menaçant tout ce que le Nouvel Ordre Jedi défend.



L’interview de Paul S. Kemp


Paul, pour de nombreux fans, vous êtes un nouveau venu dans la galaxie Star Wars des auteurs de roman. Pouvez-vous rapidement vous présenter ?

Bien sûr. Je suis Paul S. Kemp. J’habite dans le Michigan, je suis marié depuis dix-sept ans à une adorable rousse avec laquelle j’ai eu deux jumeaux garçons de cinq ans, Roarke et Riordan. Le jour, je travaille dur dans l’enfer de la juridiction des entreprises aux Etats-Unis en tant qu’avocat d’affaire. La nuit, j’écris.

Je suis principalement connu pour avoir créé Erevis Cale, un assassin-prêtre du Dieu des Ombres. Mon œuvre sur Cale est la suivante :
  • The Halls of Stormweather
  • Shadow's Witness

    The Erevis Cale Trilogy
  • Twilight Falling
  • Dawn of Night
  • Midnight's Mask

    Ces trois livres de la Trilogie d’Erevis Cale seront disponibles en juin prochain sous un format Omnibus, intitulé astucieusement (sic) The Erevis Cale Trilogy. L’Omnibus contiendra en outre quelques nouvelles sur Cale.

    The Twilight War
  • Shadowbred
  • Shadowstorm
  • Shadowrealm

    En toute honnêteté, je ne vous connaissais pas un an auparavant lorsque Crosscurrent a été annoncé. Vous avez créé votre propre univers avec Erevis Cale : pensez-vous qu’il puisse intéresser les fans de Star Wars ?

    Je pense oui. Erevis Cale évolue dans un monde d’épées et de sorcellerie. Cela inclut de beaucoup d’action et des héros charismatiques qui luttent et évoluent dans un environnement moral intéressant. Ca vous dit quelque chose ? J’espère, car Star Wars partage beaucoup de points communs avec les fictions de fantasy.

    Alors oui, je pense que les lecteurs qui aimeront Crosscurrent apprécieront également mes livres sur Erevis Cale.

    Comment et quand Lucasbooks et Del Rey vous ont-ils contactés ? Avez-vous choisi d’écrire pour la période Héritage ou cela vous a-t-il été imposé par Sue ?

    J’étais en contact sporadique avec Del Rey depuis des années, je harcelais l’éditeur dans l’espoir qu’il m’offrirait l’opportunité d’écrire dans cette Galaxie, Lointaine, Très Lointaine. Finalement, Sue m’a demandé de lui envoyer un de mes livres. J’ai choisi Shadowbred. Elle l’a lu, aimé, et m’a invité à écrire un roman Star Wars.

    En ce qui concerne la période d’écriture de Crosscurrent, je m’étais dit que le « présent » du livre devait se situer au niveau du « présent actuel » de l’UE. Puis, avoir écrit le livre et développé les connections avec Fate of the Jedi, la période Héritage s’est imposée d’elle-même.

    Aviez-vous anticipé que l’UE était aussi vaste ? Dans quelle mesure appréhendez-vous la cohérence de votre livre avec le reste de l’UE ?

    En effet, cela me rendait un peu nerveux. Je suis habitué à faire beaucoup de recherches mais l’UE est vaste. Pour moi, il est absolument essentiel de raconter une histoire dans la plus pure tradition de ce qu’il se fait déjà dans l’univers pour lequel j’écris : assimiler toute cette information pour la restituer sous forme d’un récit était donc une sorte de défi ! Mais je pense que cela s’est vraiment bien passé. J’attends de voir avec intérêt de ce que les lecteurs en penseront.

    En 20 ans in-universe après Le Retour du Jedi, les personnages les plus célèbres des films vivent énormément de nouvelles aventures et évoluent de bien des manières. Quelle fut votre plus grande surprise ?

    Honnêtement, rien ne m’a vraiment « surpris ». L’univers se devait de changer continuellement pour qu’il reste intéressant. Les personnages doivent mûrir, vieillir, mourir. C’est ce qui s’est passé.

    Votre travail sur Crosscurrent est très particulier à la fois pour les fans –qui nourrissent de grandes attentes à propos des intrigues inachevées de L’Héritage de la Force– et pour vous et vos camarades de Fate of the Jedi & Lost Tribe of the Sith. Crosscurrent semble être à la croisée de tous ces projets. Comment se passe la collaboration avec les autres membres de l’équipe ?

    Cette collaboration existe un peu par accident. Dans le premier synopsis que j’ai donné à Del Rey, j’avais postulé l’existence d’un ancien vaisseau transportant du métal décuplant les pouvoirs dans le Force (qui est ensuite devenu le Lignan) qui, à cause d’un dysfonctionnement de protection gravitationnelle, se retrouve dans le présent. Plus tard, mon éditeur est revenu vers moi et m’a demandé si l’on pouvait passer à deux vaisseaux et se raccrocher à FotJ via la tribu perdue des Sith dont le vaisseau s’était écrasé sur une planète lointaine, leur permettant de se développer dans l’isolement le plus complet. Le Harbinger et l’Omen étaient nés, respectivement dans mon roman et Fate of the Jedi. J’ai trouvé l’idée que mon roman soit lié au méta-arc FotJ absolument géniale, même si cette connexion est limitée. Bravo à mon éditeur d’avoir conçu cette connexion.

    J’interagis avec les autres auteurs principalement par mél. J’ai échangé quelques mails avec Christie (NDT : Golden) à propos de noms de l’équipage de l’Omen, et Troy (NDT : Denning) m’a apporté une aide précieuse non seulement sur les connexions Crosscurrent/FotJ mais également sur l’écriture SW en général. JJM (NDT : John Jackson Miller) et moi avons également échangé quelques méls. Je lui ai envoyé quelques descriptions de nouvelles choses présentes dans Crosscurrent, et m’a renvoyé la pareille. Sue Rostoni et mon éditeur sont nos intermédiaires. Ce fut une expérience unique.

    Dans les deux extraits de Crosscurrent que vous avez posté sur votre blog, de nombreux fans ont été ravis des références aux jeu-vidéo Jedi Academy, et vous parlez également du Potentium (développé dans le Nouvel Ordre Jedi). Premièrement : félicitations ! Deuxièmement : combien de temps l’étude l’UE vous prend-elle ?

    Premièrement : merci ! Deuxièmement : beaucoup (sic). Je n’ai aucune idée de combine de temps j’y consacre, mais Del Rey m’a envoyé du matériel pour m’y aider, y compris les Essential Guides. Je m’y suis plongé un mOment lorsque je développais les grandes lignes de mon histoire. Et bien sûr, Sue Rostoni, Leland Chee et mon éditeur ont été des ressources essentielles lorsqu’il fallait affiner le récit ou modifier quelques uns de ses éléments afin qu’il s’accorde au reste de l’UE.

    Pour finir, la question que vous pouvez ignorer : nous avons vu que Jaden Korr n’est pas mort, puisque présent dans Fate of the Jedi III : Abyss. Crosscurrent aura-t-il un impact majeur sur Fate of the Jedi ?

    Je préfère ne pas y répondre pour l’instant mais on y reviendra très certainement plus tard…

    The Old Republic reste un mystère pour tout le monde, même si le site web nous a donné quelques belles miettes à grignoter. Est-ce plus facile d’écrire pour une période “vide” de l’UE ou la période Héritage et ses bornes imposées ?

    C’est un défi dans les deux cas. Et dans le cas de The Old Republic, je possède une sorte de « bible » qui contient un paquet d’information sur le background de la période. Alors de mon point de vue, ce n’est pas vraiment vide.

    Pour retrouver l’interview en anglais, cliquez sur le spoiler :

    Spoiler : Cliquez pour lire




    Venez en discuter sur les forums.
  • Parution : 26/01/2010
    Source : Moi et Paul
    Validé par : Gilad Pellaeon
    Section : Littérature
    Proposer une actu
     
     Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

    Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
    Publicité