StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
[Review] 100% Star Wars Tome 4 - Le Dernier Vol du Harbinger chez Panini
 
[Critique] Sortie aujourd'hui en France du tome 4 de la série !
14/06/2017

Sortie aujourd'hui en France du tome 4 de la série Star Wars chez Panini Comics. Série toujours scénarisée par Jason Aaron avec cette fois-ci aux dessin Jorge Mollina !

C'est l'heure du verdict, après un petit rappel !

 

100% Star Wars tome 4 - Le Dernier Vol du Harbinger

Synopsis :

Les Rebelles vont voler un Destroyer Stellaire. C'est déjà une mission insensée mais, en plus de cela, Leia, Han et Luke dérobent le Harbinger pour s'en servir de bélier ! Une aventure qui serait déjà extrêmement périlleuse sans compter sur la présence des SCAR Troopers. 

 

La crtitique sans poiler de Lain-Anksoo

 

Voilà un arc qui semblait alléchant ! Une synopsis génial, un dessinateur de talent et un premier numéro introductif grandiose ! Ca ne pouvait pas rater.

Je suis prévisible ou vous y croyez encore ? Je confirme ça n’a pas raté, c’est dans la même lignée que ce dont on a d’habitude sur cette série…

 

I) Scénario : anarchique

Qui n’a jamais rêvé de voir l’Alliance Rebelle à bord de son propre Star Destroyer ? Le hic ? Je croyais en lisant le synopsis que le but du comics était de voler un Star Destroyer à l’Empire. Vous imaginez ? Cinq issues de combats spatiaux, de courses-poursuites, de rafales de tirs dans les coursives, de piratages du vaisseau… Ah bah non on met tout ça dans la première issue et le Destroyer on ne le vole même pas pour notre flotte mais pour faire diversion avant de le jeter à la poubelle…

Heu pardon ? Je veux dire si les Rebelles pouvaient se permettre de dérober à l’Empire, sans que celui-ci s’en rende compte, un Destroyer juste pour une petite mission, pourquoi ne pas le faire tous les quatre matins ?

L’idée de base était séduisante si elle avait été compliquée à mettre en place, mais ils prennent à l’Empire une arme de guerre comme moi je vais acheter mes comics au magasin. Ceci dit ça reste un bon moment à lire, l’ambiance des films est même respectée ; sauf le temps d’une scène entre Leia et Han qui, bien que dans leurs dialogues restent fidèle à ce qu’on connait d’eux, est totalement surréaliste dans leurs actions.

La grosse innovation de ce comics, innovation qui aurait dû être le vol d’un Star Destroyer, est l’escadron Scar (cicatrice en anglais), une escouade de choc de Stormtroopers. Il y a même un côté très commando car chacun d’entre eux possède une spécialité qui lui est propre et le comics récupère même un personnage du second arc de la série pour la diriger. C’était une très bonne idée d’autant plus qu’ils ont droit à un numéro d’introduction centré uniquement sur eux. Là où ça coince, c’est qu’ils sont sept et qu'ils ont chacun un nom et une personnalité. Alors quand tout ce beau monde rencontre Luke, Leia, Han, R2, C-3PO, Chewie et Sana, ça devient un beau merdier, on ne sait plus qui combat qui, qui est où, d’autant plus que les combats ont lieu partout dans le destroyer, sur sa coque, dans l’espace, etc. On ne comprend rien, on voit des gens qu’on croit mort de retour deux pages plus tard, enfin si il s'agit des mêmes. En deux phrases : la fin de ce comics se fait dans l’anarchie la plus complète et on ne comprend même pas si la mission a réussi et si oui, comment. Pire, on a même l’impression que la mission n’est plus la même entre le début de l’histoire et la fin ; et puis quand Vador arrive c’est le summum…

Pour résumer, comme d’habitude sur presque toutes les comics Star Wars, on saute toutes les étapes, on n’attend pas de bien mettre en place l’intrigue et les personnages et on les balance direct dans le grand bain. Ce qui est dommage car l’escouade a l’air très intéressante à suivre (ils tâtent peut être le terrain pour nous refaire le coup d’Aphra, mais Aphra est écrit par Gillen et lui il a réussi à introduire des personnages sans trop en faire).

29/50

 

II) Dessins : Molina, il a déjà vu les films ou… ?

On tourne les premières pages et on est bluffé ! On découvre l’escouade de stromtroopers et chacun possède une identité propre qui le différencie des autres. C’est stylisé, les couleurs nous sautent aux yeux on en redemande. La technologie manque parfois d'un peu de détails et reste souvent trop « lisse » (la faute au Réveil de la Force dirons-nous) mais ce n’est pas grave, les armures sont parfaites.

Puis on continue notre lecture et on découvre que les stormtroopers ne combattent pas des soldats en armure puisqu’ils combattent des rebelles et que les rebelles n’ont pas de casque. Et c’est là qu’on commence à voir le drame venir. Les visages de ces soldats rebelles anonymes sont déformés et beaucoup trop stylisés. Ils ont des grands yeux, la mâchoire qui tombent, manquerait plus qu’un loup et une pin-up fassent leur apparition et on serait dans un tex avery. Bon, on lui laisse le bénéfice du doute car on l'aime bien cette escouade Scar et on commence à lire la suite…

Les signes étaient pourtant là, on aurait dû les voir ! C’est donc maintenant que je pose ma question à Jorge Molina : « Mec, tu as déjà vu les films de la trilogie ? Car en voyant ta Leia anorexique avec une tête immense, ton Han qui ressemble à une brindille (alors que C-3PO a pris en largeur) et Luke qui varie entre l’ado de 14 ans et le guerrier à la Rambo on peut se le demander... » La seule qui s’en sort à moitié c’est Sana et pour cause, on ne la voit jamais dans les films. Bon je suis sans doute trop virulent, Chewie est souvent très bien retranscrit même s'il fait un peu trop peluche. On regrette aussi les expressions ultra-accentuées sur les visages des personnages qui enlèvent tout sérieux aux scènes. Pour résumer, comme pour Larroca quand on tombe le masque, nous on tombe des nues.

Une fois qu’on a vu ça on tourne les pages uniquement pour voir comment ça se termine, mais lorsqu’un combat spatial a lieu et qu’on découvre ça :

On se dit que chaque vaisseau pris seul est bien fait mais que dans la page il n’y a aucune idée de mouvement ou de dynamisme. Alors que tout simplement il suffisait de faire un « flou » pour donner une impression de vitesse. On ne parlera pas non plus du contour noir autour des lasers qui, de un les fige dans l’espace, et de deux donne un côté Paint écœurant à l’ensemble.

22/50

 

Les plus :

L’escadron Scar
Récupération de personnage

Les moins :

Le vol de l’Harbinger
Anarchique
Personnages caricaturés

Note : 51% 

 

On en parle sur le forum !

Parution : 14/06/2017
Source : Le Staff
Validé par : Lain-Anksoo
Section : Littérature
Type : Critique
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 14/06/2017 - 13:30
  • 14/06/2017 - 13:54
    Pour le coup, j'arrête la série et je ne prendrais pas ce tome. Les critiques sont unanimes et je trouve les dessins particulièrement laids :(
  • 14/06/2017 - 13:57
    attends de voir le tome suivant :paf:
  • 14/06/2017 - 14:23
    Moi pareil, j'ai les magazines donc j'achète pas celui-ci en neuf, j'attendrai de trouver une bonne occase éventuellement, pour le collection :wink: D'ailleurs l'arc Yoda sera traité pareil :paf:
  • 14/06/2017 - 14:34
    P..... de collectionnite aiguë qui m'oblige à tout acheter !! :o
  • 14/06/2017 - 14:41
    stish a écrit:P..... de collectionnite aiguë qui m'oblige à tout acheter !! :o


    On trouve toujours sur le marché de l'occasion avec un peu de patience et de persévérance ! ;)
  • 14/06/2017 - 15:31
    Non mais je suis maniaque pour ma collection litté ... :D
  • 15/06/2017 - 17:34
    Le dilemme du droïde (Star Wars #25 – bonus), par Chris Eliopoulos

    Lorsqu'un vaisseau cargo rebelle transportant du matériel médical ne donne plus aucun contact, la Princesse Leia charge Luke de le retrouver. C'est à R2-D2 de jouer en préparant le chasseur de Luke le plus vite possible... du moins s'il parvient à accéder au hangar !

    Ce court récit bonus est dédié à la mémoire de Kenny Baker, l'acteur ayant interprété R2-D2 dans six des longs-métrages de la saga. Chris Eliopoulos met donc en scène ici le droïde astromécano préféré des fans, dans un court récit qui rappelle celui qu'il a signé en bonus du premier numéro de la série Poe Dameron.

    Hélas, si l'hommage est en lui-même louable, la réalisation de ce bonus fait peine à lire. Intrigue et dessins brouillons, péripéties à la limite du compréhensible par moments (il m'a fallu m'y reprendre à deux ou trois reprises pour comprendre ce qui clochait dans le parcours de R2-D2), dialogues bâclés : tout cela fait beaucoup en à peine 10 pages. :perplexe:

    Le dilemme du droïde est donc à saluer pour ce qu'il est, à savoir un hommage à la débrouillardise et au caractère de R2-D2. De là à dire que cet hommage est réussi, il y a un pas que je ne franchirai pas !

    Note : 30%
  • 19/06/2017 - 8:04
    Bash (Star Wars Annual #02), par Kelly Thompson et Emilio Laiso

    Alors qu'elle est en possession de données précieuses pour l'Alliance Rebelle, la Princesse Leia est grièvement blessée par les forces Impériales de Skorii-Lei. Sa survie repose désormais entièrement sur les mains de Pash « Bash » Davane ; et si cette jeune femme n'apprécie pas particulièrement l'Empire, elle n'a aucune raison de soutenir la Rébellion, qui a contribué à la dévastation économique de sa planète. Les deux jeunes femmes que tout oppose trouveront-elles un terrain d'entente ?

    Deuxième Annual de la série Star Wars, Bash est signé par une équipe créative inconnue sur la licence, même si le dessinateur Emilio Laiso a semble-t-il suffisamment convaincu Marvel pour que la maison d'édition lui confie l'adaptation de Rogue One en comics. Pourtant, on ne peut pas dire que ce soit graphiquement la joie : le style rappelle vaguement celui de Terry Dodson – notamment tout ce qui a trait à la Princesse Leia – même si le design de Bash laisse franchement à désirer, on sent clairement l'influence d'un personnage comme Brienne de Thorth de Game of Thrones. Les différentes scènes d'action manquent de dynamisme, la mise en scène est plate, les jeux de couleurs laissent franchement à désirer, bref, tout cela n'est pas très heureux. :neutre:

    Niveau scénario, cela ne vole pas très haut non plus. C'est l'ennui avec ce genre de récit one-shot, finalement, arriver à créer en une trentaine de pages un récit doté d'un début, un milieu et une fin, avec des rebondissements, sans pour autant verser dans la facilité ou le cliché, c'est plus facile à dire qu'à faire, surtout avec une scénariste qui débute sur la licence. Si la volonté de créer un nouveau personnage féminin est à saluer, tout le reste est prévisible à des kilomètres. L'opposition, le fait que les épreuves rapprochent, jusqu'à la conclusion qui voit Bash ouvrir les yeux sur ce qu'elle croyait penser : que retenir de ce récit, si ce n'est de tenter de démontrer toute l'importance des héros rebelles ? Cela commençait pourtant bien, avec des réflexions pertinentes sur le fait que la guerre civile entre l'Empire et l'Alliance faisait souffrir les habitants des planètes concernées, mais cet aspect disparaît sitôt avoir été mentionné, Bash n'y faisant plus jamais illusion. :perplexe:

    Ce deuxième Annual ne restera donc pas dans les mémoires. Voilà encore un numéro victime du syndrome « sitôt lu, sitôt oublié », un numéro qui ne laissera guère de traces si ce n'est, peut-être un jour, la possibilité de revoir Pash Davane (vu que ce ne sont ni Aaron, ni Gillen au scénario, j'ai cependant quelques doutes là-dessus). Et le cas échéant, nul doute qu'une ligne de dialogue ou deux situeront le personnage pour ceux qui n'auront pas lu le numéro. Du coup, aux USA, 4,99 $ pour ça, c'est méchamment abusé. :non:

    Note : 40%
  • 20/06/2017 - 19:47
    Couv' et synops du #36 et de l'Annual #3 : http://www.starwars-universe.com/actu-1 ... embre.html :)
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité