StarWars-Universe.com utilise des cookies pour faciliter votre navigation sur le site, et à des fins de publicité, statistiques, et boutons sociaux. En poursuivant votre navigation sur SWU, vous acceptez l'utilisation des cookies ou technologies similaires. Pour plus d’informations, cliquez ici.  
[MAJ] Un second extrait en français de Thrawn, traduit par SWU !
 
Un morceau du chapitre 1 cette fois-ci !
17/03/2017
ATTENTION, Cette actualité contient des spoilers !

Un spoiler est une information sur l'histoire d'un film, livre, etc. qui, si le lecteur l'apprenait avant de découvrir le film/livre, gâcherait le plaisir de la surprise. Par exemple, nous considérons ici comme spoiler toute information sur les futurs films Star Wars qui ne soit pas directement prévisible à partir des autres films. Pour plus d'informations sur notre système Anti-Spoiler, notamment comment régler vos paramètres, veuillez lire ce dossier.

Un second extrait du roman Thrawn (Prévu pour début avril en VO... et pas encore prévu en France) a été publié sur le site Express.co.uk. L'occasion pour moi de vous offrir la traduction de ces quelques lignes du chapitre 1 qui se déroule donc juste avant l'extrait que je vous avais traduit il y a quelques semaines puisqu'il se passait dans le chapitre 2.

Extrait du chapitre 1 du roman Thrawn

Après tous les problèmes que le naufragé avait créé sur la surface de la planète, Eli s'attendait à ce qu'il mette en place une terrible lutte contre ses ravisseurs. À sa grande surprise, il se rendit apparemment aux stormtroopers sans aucune résistance.

Peut-être a-t-il été pris par surprise. Ou probablement savait-il que toute résistance était inutile.

Au moins maintenant Eli comprenait pourquoi Parck voulait le voir. Les caisses d’objets du prisonnier étaient étiquetées avec une variante de Sy Bisti. S'il parlait la langue elle-même - et si c'était la seule langue qu’il savait parler - les impériaux auraient besoin d'un traducteur.

Le groupe se trouvait à mi-chemin de l'écoutille où Parck, Barris, Eli et leur escorte attendaient quand les lumières de la baie du hangar se sont rallumées.

Le prisonnier, comme Eli l'avait déjà remarqué, était de forme et de dimensions humaines. Mais la ressemblance avec les humains s’arrêtait là. Sa peau était bleue, ses yeux rougeoyants et ses cheveux d'un bleu-noir chatoyant.

Eli se raidit. Sur sa planète natale Lysatra, il y avait des mythes sur des êtres comme ça. De fiers et mortels guerriers que les histoires nommaient Chiss.

Avec un effort, il détourna ses yeux de ce visage et son esprit de ces anciens mythes. Le prisonnier était vêtu de ce qui semblait être des peaux et des fourrures, provenant apparemment des animaux indigènes de la forêt où il vivait. Même en marchant au centre d'un rectangle de stormtroopers armés, il émanait de lui une confiance presque royale.

Confiance. Cela aussi était inscrit dans ces histoires.

Les stormtroopers l’amenèrent à quelques mètres de Parck et lui donnèrent un coup.

—     Bienvenue à bord du destroyer stellaire Venator Strikefast, dit le capitaine. Parlez-vous le Basic ?

Pendant un moment, l'étranger sembla l'étudier.

—     Ou le Sy Bisti conviendrait-il mieux ? ajouta Eli dans cette langue.

Barris lui jeta un regard et Eli grimaça. Encore une fois, il se sentit idiot. Il aurait dû attendre les ordres. Le prisonnier aussi le regardait, quoique son expression semblait plus réfléchie que fâchée.

Le capitaine Parck, pour sa part, n'avait d’yeux que pour le prisonnier.

—     Vous lui avez demandé s'il parlait le Sy Bisti, je présume ?

—     Oui monsieur, dit Eli. Mes excuses, capitaine. J'ai juste pensé… Les histoires disent toutes que les Chiss parlent le Sy Bisti dans leur…

—     Les quoi ? demanda Parck.

—     Les Chiss, dit Eli sentant son visage se réchauffer, ils sont un ... Eh bien, ils ont toujours été considérés comme un mythe de l'Espace Sauvage.

—     Le sont-ils encore ? dit Parck en regardant le prisonnier. Il semblerait qu'ils soient un peu plus substantiels que cela. Mais je vous ai interrompu. Vous disiez ? 

—     Juste que dans les histoires les Chiss parlent le Sy Bisti dans leurs relations avec nous. 

—     Tout comme vous utilisiez cette langue pour parler avec nous, dit calmement le prisonnier en Sy Bisti.

Eli tressaillit. Le prisonnier avait répondu en Sy Bisti... Mais il avait répondu à un commentaire qu’Eli avait fait en Basic

—     Comprenez-vous le Basic ? demanda-t-il en Sy Bisti.

—     J’en comprends un peu, répondit le Chiss dans la même langue, mais je suis plus à l'aise avec celle-ci.

Eli hocha la tête.

—     Il dit qu'il comprend un peu le Basic, mais est plus à l'aise avec le Sy Bisti.

—     Je vois, dit Parck. Très bien, je suis le capitaine Parck, commandant de ce vaisseau. Quel est votre nom ?

Eli ouvrit la bouche pour traduire.

—     Non, Parck l'arrêta en levant la main, vous pouvez traduire ses réponses, mais je veux jusqu’à quel point il comprend le Basic. Votre nom s'il vous plait?

Pendant un moment, le Chiss se tut, son regard flottait autour de la baie du hangar. Pas comme un primitif accablé par la taille et la grandeur du lieu, pensa Eli, mais comme un autre militaire qui mesure les forces et les faiblesses de son ennemi.

—     Mitth'raw'nuruodo, dit-il en posant ses yeux brillants sur Parck. Mais je crois que ce sera plus facile pour vous de m'appeler Thrawn.






Comme vous le savez sans doute, le personnage Legends Thrawn a refait surface récemment en Univers Officiel dans la série animée Rebels.
Timothy Zahn, qui a créé le personnage dans son livre L'Héritier de l'Empire paru en 1991 aux USA, a écrit un roman qui sortira le 11 Avril sobrement intitulé Thrawn et qui retracera la vie de l'Amiral Chiss au sein de l'Empire avant sa venue dans Rebels. Un grand nombre d'éléments Legends sur le personnage et son background seront repris dans ce livre, donc en univers Officiel. 

Tout ça pour dire qu'un extrait du chapitre 2 dudit roman est paru aujourd'hui sur le site USA Today ; en voici la traduction !

Comme vous allez le voir, on y retrouve énormément d'élément Legends entourant le personnage, à commencer par Voss Parck...



Synopsis :
Spoiler: Afficher
Après avoir été sauvé de l'exil par des soldats impériaux, Thrawn parvient rapidement à capter l'attention de l'Empereur Palpatine par son intelligence impitoyable et son génie tactique. Il ne lui faut pas plus longtemps pour se révéler aussi indispensable qu'ambitieux ; aussi dévoué à l’Empire que le plus loyal de ses serviteurs, Dark Vador ; ainsi qu’un guerrier dont il ne faut pas sous-estimer les talents. Dans toutes ses missions – qu’il s’agisse d’évincer des contrebandiers, de débusquer des espions ou de combattre des pirates –, la victoire est à chaque fois au rendez-vous. Et quand bien même ses méthodes anticonformistes exaspèrent certains de ses supérieurs, elles suscitent toujours davantage d'admiration au sein de l’Empire. Tandis que les promotions se succèdent en parallèle de sa fulgurante ascension de l’échelle du pouvoir, il enseigne à son aide de confiance, le sous-officier Eli Vanto, l’art du combat et du leadership ainsi que tous les secrets permettant de s’assurer la victoire. Toutefois, même si Thrawn domine le champ de bataille, il lui reste beaucoup à apprendre pour l’emporter dans l’arène politique où la redoutable administratrice Arihnda Pryce pourrait se révéler autant une puissante alliée qu’une ennemie impitoyable.

Toutes ces leçons seront mises à rude épreuve lorsque Thrawn deviendra amiral. Il devra faire appel à l’ensemble de ses connaissances, à son instinct et aux forces armées placées sous son commandement pour mater une insurrection qui menace non seulement des vies innocentes, mais également la suprématie de l'Empire sur la galaxie… sans oublier son plan de carrière soigneusement élaboré.




Extrait du chapitre 2 du roman Thrawn

Ça ne faisait probablement que cinq secondes. Mais pour Eli cela avait semblé durer presque une éternité. La salle du trône toute entière était calme, totalement silencieuse. Le seul son était le battement de son cœur dans ses oreilles, le seul mouvement était celui de ses bras dans ses manches.

— Capitaine Parck, dit finalement l’Empereur de sa voix grave et d’un ton neutre, on m’a rapporté que vous m’ameniez un présent ?

Eli grimaça. Un présent ? Pour le Chiss de l’histoire, cela aurait été une insulte mortelle. Thrawn était derrière lui et il n’osa pas se tourner, mais il imagina l’expression sur son visage fier.

— Oui, Votre Majesté, dit Parck en s’inclinant, un guerrier appartenant apparemment à une race connue sous le nom de Chiss.

— En effet, dit l’Empereur dont la voix devenait plus sèche, et pouvez-vous me dire ce que je pourrais bien faire de lui ?

— Si je puis me permettre Votre Majesté, dit Thrawn avant que Parck ne puisse répondre, je ne suis pas simplement un présent. Je suis aussi une ressource. Une comme vous n’en avez jamais vu auparavant, et vous pourriez ne plus jamais en revoir. Vous feriez donc mieux de m’utiliser.

— Vraiment ? demanda l’Empereur amusé. Vous êtes sans aucun doute une ressource d’une assurance sans limite. Qu’offrez-vous exactement, Chiss ?

— Pour commencer, j’offre des informations, dit Thrawn. S’il était offensé, Eli ne pouvait le détecter dans sa voix.

— Il y a des menaces qui rodent dans les Régions Inconnues, des menaces qui un jour trouveront votre Empire. Je suis familier avec la plupart d’entre elles.

— J’en apprendrai bien assez sur elles par moi-même, le contra placidement l’Empereur. Pouvez-vous m’offrir autre chose ?

— Peut-être en apprendrez-vous assez sur elles à temps pour les battre, dit Thrawn. Peut-être pas. Que puis-je vous offrir de plus ? J’offre mes compétences militaires. Vous pourriez les utiliser dans l’élaboration de plans pour trouver ces menaces et les éliminer.

— Ces menaces que vous mentionnez, demanda l’Empereur, je suppose qu’elles ne menacent pas seulement mon Empire ?

— Non Votre Majesté, dit Thrawn, elles menacent aussi mon peuple.

— Et vous cherchez à éliminer tout ce qui menace votre peuple ?

— En effet

Les yeux jaunes de l’Empereur semblèrent briller.

— Et vous voulez l’aide de mon Empire ?

— Votre aide serait en effet la bienvenue.

— Vous voulez que j’aide des personnes qui vous ont banni ? demanda l’Empereur. À moins que le Capitaine Parck se soit trompé ?

— Non, il a dit la vérité, dit Thrawn. J’ai en effet été exilé.

— Et pourtant vous continuez à vouloir les protéger. Pourquoi ?

— Parce que ce sont les miens.

— Et s'ils n’ont aucune gratitude et refusent de vous reprendre ? Que se passera-t-il alors ?

Il y eut une courte pause et Eli senti que Thrawn donna à l’Empereur un de ces petits sourires pour lesquels il était doué.

— Je n’ai pas besoin de leur permission pour les protéger, Votre Majesté. Ni de leurs remerciements.

— J’en ai vu d’autres avec votre sens de la noblesse, dit l’Empereur. Beaucoup tombèrent des nues quand leur altruisme naïf se confronta au monde réel.

— J’ai déjà fait face au monde réel, comme vous l’appelez.

— Vous l’avez fait, en effet, dit l’Empereur. Que souhaitez-vous exactement pour mon Empire ?

— Un échange de bons procédés, dit Thrawn. Je vous offre mon savoir et mes compétences maintenant en échange de votre considération envers mon peuple à l'avenir.

— Et quand ce futur arrivera, que se passera-t-il si je refuse toute considération ?

— Dans ce cas j’aurai parié et j’aurai perdu, répondit calmement Thrawn, mais j’ai jusque-là pour vous convaincre que mes objectifs et les vôtres sont les mêmes.

— Intéressant, murmura l’Empereur. Dites-moi, si vous servez l’Empire et qu’une menace s’élève contre votre peuple, de quel côté penchera votre loyauté ? Lequel d’entre nous se verra offrir votre allégeance ?

— Je ne vois aucun conflit dans le fait de partager des informations.

— Je ne parle pas d’information, dit l’Empereur. je vous parle de service.

Il y eut une courte pause

— Si je venais à servir l’Empire, vous pourriez commander mon allégeance.

— Quelle garantie m’offrez-vous ?

— Ma parole est ma garantie, dit Thrawn. Peut-être que votre servant peut attester du respect de celle-ci.

— Mon servant ? demanda l’Empereur dont les yeux se tournèrent vers Parck.

— Je ne faisais pas mention du Capitaine Parck, dit Thrawn. Je parlais d’un autre. Peut-être ai-je mal supposé en pensant qu’il était votre servant. Pourtant, il disait toujours du bien du Chancelier Palpatine.

L’Empereur s’avance légèrement, ses yeux jaunes brillèrent.

— Et son nom ?

— Skywalker, répondit Thrawn. Anakin Skywalker.



On parle de tout ça sur les forums.
Parution : 17/03/2017
Validé par : Lain-Anksoo
Section : Littérature
On en parle sur nos forums
 
Les 10 premières réactions (voir toutes les réponses) :
  • 17/03/2017 - 15:04
    Alfred M. a écrit:
    Lain-Anksoo a écrit:ça vous dit une traduction ? alz je vais le traduire ! :cute:


    Une mise en page décente suffirait à rendre ça attrayant, parce que sur le site US :chut:


    je m'étais fait la même remarque ^^


    Sinon hop c'est traduit et en ligne :

    http://www.starwars-universe.com/actu-1 ... -swu-.html
  • 17/03/2017 - 15:28
    Merci, Lain ! :)
  • 17/03/2017 - 15:30
    Juste parce que je viens de tomber dessus, petite réaction à vif...


    K'atini !

    Quels enfoirés, deuxième extrait plagié et ils croient qu'en montrant justement ceux là on va apprécier ?
    Qu'ils aillent au diable !

    Aucune retenue avec cette soupe infâme :pfff:
  • 17/03/2017 - 15:45
    Mon Dieu. Le premier chapitre retrace les mêmes origines pour Thrawn que dans le legends. Nul doutes que ce sera le cas de l'ensemble du roman. :x
    C'est étrange mais ça choquait moins quand Luceno mentionnait le Sommet d'Eriadu ou encore les expériences de Plagueis dans "Tarkin".

    Ce qui m'amuse c'est que si ce livre sortait dans l'univers legends, tout le monde serait en train de l'encenser.
    Et aujourd'hui, même certains qui ont toujours clamé que canon ou legends n"avait aucune importance pour juger de la qualité du livre semblent avoir à y redire.

    Oui, ce livre reprend de nombreux personnages. Et alors ? Personnellement, je considère que canon ou legends, les mêmes personnages devraient subsister. pas parce qu'ils sont des personnages maintenant dit legends. Pas parce qu’ils sont des personnages dit canon. Mais parce qu’ils sont des personnages de star wars, tout simplement.

    Et puis Thrawn ne pourra jamais être le même que dans l'ancien univers dès lors que ce n'est pas lui qui a remotivé un Empire au bord de la disparition.

    Personellement, du moment qu'il ne meurt pas bêtement dans Rebels, je reste très satisfait.
  • 17/03/2017 - 16:36
    Et les gars, faut peut-être ce calmer un peu là, non ? :transpire:

    Les extraits montrer provenait pour l'instant des 2 premiers chapitres du roman. Autant le premier était clairement une reprise, celui là non.
    Le roman doit introduire Thrawn dans le nouveau canon. Normal que Zahn présente son histoire :neutre:
  • 17/03/2017 - 18:10
    magiefeu a écrit:Mon Dieu. Le premier chapitre retrace les mêmes origines pour Thrawn que dans le legends. Nul doutes que ce sera le cas de l'ensemble du roman. :x
    C'est étrange mais ça choquait moins quand Luceno mentionnait le Sommet d'Eriadu ou encore les expériences de Plagueis dans "Tarkin".

    Ce qui m'amuse c'est que si ce livre sortait dans l'univers legends, tout le monde serait en train de l'encenser.
    Et aujourd'hui, même certains qui ont toujours clamé que canon ou legends n"avait aucune importance pour juger de la qualité du livre semblent avoir à y redire.

    Oui, ce livre reprend de nombreux personnages. Et alors ? Personnellement, je considère que canon ou legends, les mêmes personnages devraient subsister. pas parce qu'ils sont des personnages maintenant dit legends. Pas parce qu’ils sont des personnages dit canon. Mais parce qu’ils sont des personnages de star wars, tout simplement.

    Et puis Thrawn ne pourra jamais être le même que dans l'ancien univers dès lors que ce n'est pas lui qui a remotivé un Empire au bord de la disparition.

    Personellement, du moment qu'il ne meurt pas bêtement dans Rebels, je reste très satisfait.


    Je suis on ne peut plus d'accord. Et par ailleurs, c'est un non-sens total de parler de plagiat de Mist Encounter, un auteur a parfaitement le droit de s'inspirer de ses propres écrits et de reprendre des éléments d'une nouvelle dans un roman ultérieur. Un plagiat c'est quand on copie un tiers sans autorisation.
  • 17/03/2017 - 19:47
    magiefeu a écrit:certains qui ont toujours clamé que canon ou legends n"avait aucune importance pour juger de la qualité du livre semblent avoir à y redire.

    Oui, ce livre reprend de nombreux personnages. Et alors ? Personnellement, je considère que canon ou legends, les mêmes personnages devraient subsister. pas parce qu'ils sont des personnages maintenant dit legends. Pas parce qu’ils sont des personnages dit canon. Mais parce qu’ils sont des personnages de star wars, tout simplement.

    Et puis Thrawn ne pourra jamais être le même que dans l'ancien univers dès lors que ce n'est pas lui qui a remotivé un Empire au bord de la disparition.

    Je ne sais pas si je dois me sentir visé par le premier paragraphe. Toujours est il que, comme je l'ai souvent dit, je n'ai jamais apprécié Thrawn qui n'est pas vraiment mieux que Trioculus pour moi :paf: , mais mon appréciation perso mise à part, c'est forcément casse gueule de reprendre un perso aussi important du Legends en lui donnant un rôle bien moindre : il ne peut pas avoir dans le Canon la même importance que dans le Legends, donc forcément ce sera moins bien pour ceux qui ont lu les bouquins originaux (je ne parle même pas de Rebels qui de par l'orientation jeunesse ne peut offrir le même Thrawn que l'UEL) ; on ne peut pas avoir Thrawn en big boss comme dans la trilo Zahn ; recanoniser qq éléments ici ou là (surtout des mentions d'évènements historiques) n'est pas la même chose que réutiliser le même perso, surtout dans un UE destiné à n'être qu'anecdotique là ou le Legends pouvait avoir encore + d'ampleur que la saga (NOJ) ; Prenons l'exemple de Quinlan Vos : TCW en fait autre chose que les comics, ça déplait aux fans du perso, mais raconter deux fois la même chose je ne vois pas l'intérêt. Certes, j'ose espérer que le roman sur Thrawn racontera autre chose et qu'au final ce ne sera que des détails de background qui seront semblables. Canon ou Legends on s'en fout si l'histoire est bonne, ça je persiste à le penser (et plus je lis des romans/ comics du nouveau Canon, plus je me rend compte de comment l'UEL est présent dans mon coeur), et ça ajoute justement de l'eau à mon moulin quand je dis que raconter 2 fois la même histoire serait naze!
  • 17/03/2017 - 20:01
    Quinlan Vos est encore une autre affaire car ils l'ont repris et changé avant que l'ancien UE soit legendifié.
    Quand à Thrawn (roman), ce qui me dérange un peu c'est que si c'était un roman legends, tout le monde serait en train de l'acclamer, mais là on lui fait un procès car il est canon. Surtout qu'on sait déjà qu'il nous apporteras un supplément grace aux références de Thrawn à un scénario de TCW oublié où il aurait rencontré Anakin.

    Quand au personnage de Thrawn, j'aurais été le premier déçu à ne pas le revoir. le moment idéal aurait été Aftermath avec cet amiral qui lui ressemblait tant mais Wendig a préféré créer son personnage. A partir de là, j'admet que recanoniser Thrawn était dangereux, son rôle emblématique étant déjà attribué à un autre.
    Pourtant, ce n'est pas si catastrophique que ça en a l'air. le Thrawn legends s'était également démarqué par la création de l'Empire de la Main. Un role dans la pacification des Régions Inconnues de tous ses dangers et permettant, plus tard, à l'avènement du Premier Ordre reste digne du personnage. Et ce n'est guère grave si c'est hors-screen car tout son travail dans l'Empire de la Main l'était aussi.
  • 17/03/2017 - 20:23
    Quinlan Vos est encore une autre affaire car ils l'ont repris et changé avant que l'ancien UE soit legendifié.

    On va pas relancer le débat, mais l'aspect non-canon de tout ce qui n'était pas Films+TCW a toujours été une évidence, avec plein de preuves à répétitions, donc ça ne change pas grand chose ;)


    Quand à Thrawn (roman), ce qui me dérange un peu c'est que si c'était un roman legends, tout le monde serait en train de l'acclamer, mais là on lui fait un procès car il est canon.

    Forcément si c'était un roman Legends on ne nous raconterait pas une histoire qu'on connait ; là c'est la peur de certains d'avoir une resucée diluée du Legends qui s'exprime. Et je pense que c'est légitime car inévitable. Ca ne veut pas dire que le roman sera nul, il peut être génial aux yeux d'un novice du Zahniverse et potable pour qqn ayant lu l'UEL, mais d'emblée il se pose dans une situation qui ne peut pas en faire un grand bouquin (grand pour l'UE SW évidement, pas grand dans l'histoire de la littérature ;))

    le moment idéal aurait été Aftermath avec cet amiral qui lui ressemblait tant mais Wendig a préféré créer son personnage.

    tout à fait, mais je ne pense pas que soit tant du à Wendig qu'au story group qui avait déjà le plan de le mettre dans Rebels et a guidé Wendig vers autre chose... enfin, sans vouloir spoiler, attendons de voir le post-Aftermath, possible que Thrawn y ait sa place...
  • 17/03/2017 - 23:45
    Zahn disait dans une interview qu'il aimerait faire une suite à "Thrawn", peut-être sait-il d'avance qu'il survit dans Rebels et justement aimerait faire un roman où là, Thrawn pourrait enfin accomplir de grandes choses.

    Mais là dans ce roman-ci, il ne pouvait pas vraiment le faire après Rebels (pour pas tuer le suspens de la série, au cas où le perso meurt) donc il était forcé de le faire avant.

    Ce roman peut être très intéressant à sa manière sans que pour autant Thrawn soit le chef de l'Empire. Justement le voir en position de faiblesse, avec des supérieurs qui lui mettent des bâtons dans les roues, etc, ça peut être très original, on a encore jamais vu ça, donc oui c'est du neuf, du jamais vu.

    Pour le moment les seules ressemblances avec l'UE sont ses origines, pas de bol ce sont les extraits qu'on a eu, ce qui donne l'impression de "redite" de l'UEL. Selon moi c'est juste pour réaffirmer ses origines et c'est tout. Evidemment que tout le reste va être inédit, vu que Zahn n'avait encore jamais écrit de roman sur la montée en grade de Thrawn.
Vous devez vous connecter ou vous inscrire pour pouvoir poster un commentaire.
Merci de votre compréhension.
Proposer une actu
 
 Vous avez une information concernant l'Univers Star Wars que vous voulez partager avec d'autres internautes ?

Vous pouvez nous la proposer facilement : cliquez ici !
Publicité